La vallée préhistorique
de la Vézère

l'homme de néandertal
L'homme de Neandertal
(statue implantée sur l'esplanade du musée des Eyzies)

L'érosion, qui a creusé cette vallée dans la roche calcaire, y a laissé de superbes falaises truffées de cavités. Nous trouvons ici une succession d'abris sous roche ayant servis d'habitats et de grottes profondes ayant servies de lieu d'expression aux artistes préhistoriques.

La vallée préhistorique débute à Montignac, célèbre par la grotte de Lascaux, désignée comme "la chapelle Sixtine de la préhistoire" par l'abbé Breuil. En suivant la Vézère, nous allons trouver près de Sergeac, le site de Castelmerle.

abri à Castelmerle
Abri sous roche à Castelmerle

falaise de Castelmerle
Le long de la falaise de Castelmerle

Les abris du Castelmerle (une dizaine) ont été occupés de 50000 ans à 10000 ans av. J.-C. Ils ont livré de nombreuses œuvres d'art parmi les plus anciennes de l'humanité. L'abri Reverdit contient un bas relief de cinq animaux datant du Magdalénien. On y a également découvert d'étranges symboles vieux de 32000 ans. Le site de Castelmerle a été réoccupé au Moyen-âge où un important cluzeau (abri) a été creusé.

La descente de la vallée nous mène ensuite vers le Moustier. Les deux abris du Moustier, fouillés par Lartet et Peyrony ont permis de définir la période du Moustérien qui débute à 250000 ans BP (avant le présent) et va jusqu'à 35000 ans BP. C'est dans ce site que le trafiquant d'antiquités, Hauser, découvrit un squelette de néandertalien, qu'il vendit au musée de Berlin.

le Moustier
Le site du Moustier

l'abri inférieur
L'abri inférieur où la stratigraphie a été mise en valeur pour les visites

l'abri supérieur
L'abri supérieur

En face du Moustier, se trouve la falaise de la Roque St Christophe occupée depuis la préhistoire. Les aménagements effectuées durant le moyen-âge permettaient la présence de plus de mille personnes sur le site.

la Roque St Christophe
La falaise de la Roque St Christophe

En savoir plus sur
la Roque St Christophe

Notre périple nous conduit ensuite vers le site de la Madeleine, éponyme du Magdalénien.

En savoir plus
sur le site de la Madeleine

abri sur le site de la Madeleine
Un des abris du site de la Madeleine

falaise des Tours
La falaise des Tours

La Vézère poursuit son chemin le long des falaises des Tours pour longer le site de Laugerie Haute et de Laugerie Basse. Laugerie Haute est un très vaste habitat long de 180 m et large d'une dizaine de mètres pour la partie fouillée. Mais une partie de l'habitat est certainement sous la route actuelle. L'abri est masqué par d'énormes blocs, vestiges de la voûte, tombés durant le Magdalénien. Laugerie Haute est un site capital pour le paléolithique supérieur. Quarante-deux couches ont été reconnues, allant du Gravettien final (25000 ans BP) jusqu'à la première moitié du Magdalénien (13000 ans BP). Ce site a livré de remarquables œuvres d'art comme un galet de gneiss de 30 cm de long, sur lequel sont incisés des groupes de traits orientés en plusieurs sens et incontestablement d'origine humaine.

Le site de Laugerie Basse est une falaise de 500 m de long et d'une soixantaine de mètres de hauteur. A une quinzaine de mètres au dessus de la Vézère sont situés une série d'abris sous roche dont certains sont toujours habités. Ce site a été fouillé depuis 1863 dans une anarchie complète. Ce n'est qu'en 1912 que Peyrony et Maury entreprirent des fouilles sérieuses. Ce site a livré de fabuleuses œuvres d'art effectuées sur des os ou des fragments de parois avec notamment des représentations humaines, comme la "Vénus Impudique" ou "la Femme au Renne". Le premier abri a été occupé de 14000 ans BP à 10000 ans BP. Le deuxième abri, celui des Marseilles, a commencé à être occupé aux alentours de 16000 ans BP. Cet abri, subit comme le site de Laugerie Haute, l'effondrement de sa voûte.

falaise de Laugerie basse
 La falaise de Laugerie Basse

Laugerie basse
Laugerie Basse

Entre la falaise de Laugerie Basse et la falaise du Fort de Tayac, s'ouvre le gisement préhistorique des Gorges d'enfer constitué de quelque abris célèbres.

fort de Tayac
Le fort troglodytique de Tayac

Falaise du fort de Tayac
Falaise du Fort de Tayac vue de Laugerie Basse

Nous arrivons maintenant aux EYZIES, la capitale mondiale de la préhistoire. Le village se niche au pied de sa falaise truffée d'abris sous roche et de cluzeaux (abri creusé au moyen-âge).

les Eyzies
La falaise des Eyzies dans la vallée de la Vézère

falaise des Eyzies
La falaise des Eyzies dans la vallée de Beune

le village des Eyzies
Le village

une rue des Eyzies
Une rue des Eyzies

Dans la capitale de la préhistoire, n'oubliez pas de visiter le musée de la préhistoire, abrité dans le château des Eyzies, et qui bénéficia en 2002 d'une importante extension.

le musée de la préhistoire
La falaise des Eyzies avec le musée

En savoir plus sur
le musée de la préhistoire

Dans le village des Eyzies sont situés des abris célèbres, comme l'abri de Cro-Magnon ou l'abri Pataud. L'abri de Cro-Magnon fut découvert en 1868, lors des travaux de construction de la voie ferrée. Cet abri servi d'habitat pour les Aurignaciens (30000 à 25000 ans BP), avant de devenir la sépulture de trois hommes, d'une femme et d'un enfant. Ces ossements fossiles furent les premiers représentants de l'espèce moderne (homo sapiens sapiens) découverts. Cet abri est cependant bien peu mis en valeur.

abri de cro-magnon
L'abri Cro-Magnon

L'abri Pataud, situé 250 m en aval de l'abri de Cro-Magnon, a été fouillé par l'américain Movius de 1958 à 1964. Cet abri couvrant une centaine de mètres a accueilli des campements pendant 15000 ans. Une quarantaine de campements représentant quatorze niveaux, couvrant l'Aurignacien (35000 à 24000 ans BP), le Gravettien (25000 à 20000 ans BP) et le Solutréen (21000 à 15000 ans BP) ont été reconnus dans la zone fouillée. La zone de fouille qui représente un quart de l'abri a livré plus de deux millions d'objets. La zone de fouille a été transformée en musée permettant de se faire une bonne idée de la stratigraphie. Le site a également livré des sépultures, dont celle d'une jeune fille qui a été statufiée et nommée Madame Pataud. Cette statue est visible dans le musée attenant au site. Ce musée occupe les anciennes maisons troglodytiques de la ferme Pataud construite sur le site aux XIXe siècle. Sur la voûte qui forme le toit du musée, on peut admirer un superbe bouquetin sculpté en bas-relief. Celui-ci n'a été découvert que récemment, car il faut pratiquement être couché sur le sol pour le voir.

L'érosion a également formé au Eyzies, quelques curiosités géologiques comme le Rocher de la Peine.

rocher de la peine
Le rocher de la Peine

La Vézère poursuit ces méandres jusqu'à la Dordogne, dans laquelle elle se jette à la hauteur de Limeuil. Le long de son cours, les falaises présentent encore énormément de cavités naturelles ou creusées par l'homme durant le moyen-âge.

falaise à St Cirq

falaise à St Cirq

Falaise entre les Eyzies et St Cirq

Les alentours des Eyzies abritent également de nombreuses grottes ornées dont quelques-unes sont accessibles au publics.

En savoir plus sur les grottes ornées

La vallée de la Vézère ne se limite pas à des sites préhistoriques et des grottes ornées. De nombreux châteaux et demeures médiévaux sont également visibles et visitables

En savoir plus sur les châteaux de la vallée de la Vézère

Les photographies ont été prises en février 2002

Y ACCÉDER:

Les différents sites décrits ici sont tous facilement accessible depuis le village des Eyzies qui constitue une excellente base de départ. Tous les sites sont accessible en voiture ou après une courte marche à pied.

Les grottes ornées et les sites de Laugerie Haute, du Moustier et de l'abri du Poisson ne sont accessibles que sur rendez-vous ( renseignement à l'accueil de la grotte de Font de Gaume ).

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 08 avril 2002

Cette page a été mise à jour le 14 février 2015