La chapelle de Kermaria-an-Iskuit

Cette chapelle, classée Monument historique en 1907, abrite une rare fresque représentant une Danse Macabre de la fin du XVe siècle. Cette fresque, destinée à l'origine à instruire le peuple, montre que devant la mort toutes les classes de la population sont égales. Elle inspira en 2005 Ridley Scott pour son film "Kingdom of Heaven".

kermaria 3

Kermaria an Iskuit signifie le village de Marie, Notre Dame des sept douleurs. Ce nom est construit à partir du breton "ker", le village et "Is-Kuit" qui signifierait "qui tire d'affaire, rescapé". Avant la construction de la chapelle, l'endroit se nommait Kergrist, le village du Christ. L'origine de la chapelle remonte à Henry II d'Avaugour, comte de Goëlo. Celui-ci accompagna le baillistre (régent) de Bretagne, Pierre de Dreux, lors de la VIe croisade. Il fit ériger la chapelle lors de son retour en 1420. En 1747, la chapelle était la propriété des La Feillée, les seigneurs de Langarzeau, puis elle passa à la famille Taillart, seigneur de Lezobré. L'enfeu des sépultures des Taillart, seigneur de Lezobré, se trouve d'ailleurs sous la fenêtre du bras sud du transept.

kermaria 2
Le porche d'entrée

Une légende nous apprend que le marquis de Lézobré, habitant le manoir de la Noé Verte, près de Lanloup, était un géant doté d'une force surhumaine et d'une vaillance à toute épreuve. Cette force et cette vaillance lui furent acquises par le fait que dès sa naissance on le trempa dans une fontaine sainte. Il aurait tué en duel dix-huit adversaires avant même ses 18 ans. Le Roi de France, ayant entendu parler de ses exploits, lui demanda de se mesurer à un Maure de sa garde personnelle qui avait la réputation d'être invulnérable. Avant le combat, le marquis invoqua la Vierge de Kermaria an Iskuit. Il triompha ensuite haut la main. À sa mort, il fut inhumé dans la chapelle. À la fin du XIXe siècle, sa tête, enfermée dans une petite châsse, aurait été retrouvée lors de travaux dans la chapelle.

kermaria 17

La chapelle est constituée d'une nef à sept travées flanquées de deux bas-côtés. Au chœur, situé à l'est, est accolée, du côté sud, une chapelle privative qui forme ainsi le transept sud. La nef possède une voute en bois dont les poutres sont décorées d'engoulant, daté du XVe siècle. Les quatre travées du côté ouest de la nef furent érigées au XIIIe siècle, le reste de la chapelle est datée du XVe siècle. La tour du pignon ouest date de 1702 et le chœur fut reconstruit en 1720/1721.

kermaria 20

Au niveau de la 3e travée du côté sud se trouve le porche d'entrée. Il est constitué d'une large baie en ogive supportée par de fines colonnes. À l'intérieur de ce porche se trouvent les statues des 12 apôtres (celle de Saint-Luc est absente, car elle fut volée en 1907). La porte interne est surmontée d'une statue de la Vierge en pierre polychrome. Les niches extérieures comprenaient les statues en bois de Saint-Pierre et de Saint-Paul. Ces statues très abimées par les intempéries sont actuellement conservées dans le chœur de la chapelle. Le porche est surmonté d'une chambre couverte d'un toit en auvent et entouré d'une galerie de style renaissance. Cette chambre sert de lieu de conservation des archives de la seigneurie. La juridiction seigneuriale de la Noé Verte y tenait ses assises. C'est depuis la galerie qu'elle notifiait ses sentences aux justiciables.

kermaria 5
Le porche d'entrée

La fresque de la Danse Macabre a été réalisée entre 1488 et 1501 sur le haut des murs de la nef. Elle comprend 47 personnages de 1,30 m de hauteur. Les Danses Macabres mettant sur un pied d'égalité les ecclésiastiques, les nobles et le peuple finirent par déplaire aux puissants de l'église de Rome. Comme toutes les autres, celle de Kermaria an Iskuit fut caché sous un badigeon au XVIIIe siècle. Charles de Taillart la redécouvrit en 1856. La fresque nous montre différents personnages réalisés en ton clair sur un fond ocre rouge-brun. Ces différents personnages sont tous confrontés à la mort, symbolisée par un squelette au rire sardonique. Nous y voyons, dans l'ordre d'importance au sein de la société, le Pape, l'empereur, le cardinal, le roi, le patriarche, le connétable, l'archevêque, le chevalier, l'évêque, l'écuyer, l'abbé, le bailli, l'astrologue, le bourgeois, le chartreux, le sergent, le médecin, la femme (accroché aux bras de ses voisins), l'usurier, le pauvre, l'amoureux (reconnaissable à son pourpoint et ses poulaines), le ménétrier (avec son biniou), le laboureur (avec serpe et hoyau), le cordelier et l'enfant. Étrangement, le médecin, la femme, l'usurier et le pauvre forment un groupe et ne sont pas séparés par la mort.

kermaria 7
Les statues des 12 apôtres

kermaria 8
Les statues des 12 apôtres

kermaria 10
Le plafond du porche d'entrée

kermaria 11
Statue de la Vierge en pierre polychrome

La fresque de la Danse Macabre est, comme dans d'autres endroits, accompagnée par la fresque des "Dit des 3 morts et des 3 vifs". Dans cette représentation, trois cadavres s'adressent à trois jeunes gens richement vêtus pour les prévenir qu'ils représentent leur futur. Cette fresque de 7 m de longueur, réalisée dans des tons grisâtres sur un fond ocre rouge, se trouve dans le bas-côté nord en face de la chapelle privative formant le transept sud. D'autres fresques sont visibles dans la chapelle. Ils représentent différents prophètes, dont David, Isaïe, Zacharie et Élie.

kermaria 13
Les statues des 12 apôtres

kermaria 9
Les statues des 12 apôtres

Ces photographies ont été réalisées en mai 2021.

 

Y ACCÉDER:

De Plouha, prendre la D21 en direction de Pléhédel.

Lors de ma visite, la chapelle était malheureusement fermée.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 3 octobre 2021

Cette page a été mise à jour le 3 octobre 2021