Les sarcophages de
Quarré-les-Tombes

Autour de l'église St-Georges, du village de Quarré-les-Tombes, sont regroupés les vestiges de 115 sarcophages. Il s'agit de 46 cuves et 69 couvercles. La majorité des cuves et des couvercles sont de forme trapézoïdale avec une grande variabilité dans la trapézoïdalité. La majorité des couvercles présente une section rectangulaire avec des angles arrondis. D'autres sont de section bombée. Ils sont systématiquement évidés.

quarre les tombes 19

quarre les tombes 2

Les sarcophages sont connus de longue date. Ils furent découverts vide de tout ossement et de mobilier à l'emplacement de l'ancien cimetière de Quarré situé à l'emplacement de la place actuelle. Certains ont été réemployés jusqu'en 1859. Ils furent plusieurs fois déplacés notamment au cours du XVIIIe siècle lorsque le curé Blaise Begon fit abaisser la place autour de l'église de 1 à 2 m. Ils furent transférés dans le plus grand désordre de l'ancien cimetière à leurs emplacements actuels en 1869.

quarre les tombes 6

quarre les tombes 8

La présence d'un nombre important de sarcophages (1000 voire même 2000 si l'on croit la tradition populaire) fut expliquée par différentes légendes. L'une d'elles nous ramène au IXe siècle et nous parle d'une grande bataille opposant les chevaliers de la région aux envahisseurs vikings. Cette bataille aurait eu lieu à Champ-Culan. Les sarcophages auraient ensuite été envoyées du ciel par St-Georges pour que les chevaliers, tombés au champ d'honneur, puissent bénéficier d'une sépulture chrétienne. Une autre version parle de Renaud des Ardennes qui a arrêté les Normands à Chalaux. Ou d'une bataille menée par St-Georges lui-même qui serait descendue du ciel pour combattre les Sarrasins à Champ-Culan au VIIIe siècle. Deux romans en vers parus vers 1330 parlent d'une sanglante bataille entre Girard de Roussillon et le roi Charles le Chauve à Pierre-Perthuis. Après sa victoire, Girard aurait enseveli ces compagnons trépassés dans de beaux cercueils trouvés à " St-Georges au lieu-dit Quarré ".

quarre les tombes 9

quarre les tombes 10

La présence des sarcophages en grand nombre attira la curiosité des scientifiques. Lazare André Bocquillot compta, en 1674, 500 sarcophages et proposa qu'ils proviennent d'une ancienne nécropole. Lors d'un nouveau compte en 1718, il n'en retrouva que 226. Philibert Bernard Moreau de Mautour proposa au début du XVIIIe siècle l'hypothèse de la présence d'un entrepôt. Les habitants de Quarré fabriquaient les sarcophages pour les vendre grâce à la voie romaine Autun/Auxerre qui passait à proximité. Les deux hypothèses ont été reprises et discutées par les différentes personnes qui étudièrent le site.

quarre les tombes 13

quarre les tombes 12

Les archéologues Stéphane Büttner et Fabrice Henrion reprirent, en 2009, l'étude du site. L'étude de la typologie des sarcophages, malgré l'absence de gravures ou autres décorations effacées par l'exposition aux intempéries, a conduit à une datation des sarcophages entre la moitié du VIe et la moitié du VIIe siècle. L'étude montre également que les sarcophages sont constitués de calcaire provenant des affleurements rocheux de Mailly-le-Château ou de St-Moré à quelques kilomètres au nord. Les pierres auraient pu être amenées par voie fluviale. Les différentes études réalisées confirment l'hypothèse d'une nécropole de la période mérovingienne liée à un sanctuaire antérieure à l'église St-Georges. La présence d'une nécropole peut toutefois être également liée à un stock de sarcophages permettant l'inhumation d'un défunt sans avoir à attendre la fabrication et la livraison d'un sarcophage.

quarre les tombes 3

quarre les tombes 4

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2012.

 

Y ACCÉDER:

Les sarcophages sont visibles autour de l'église de Quarré-les-Tombes.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 14 octobre 2012

Cette page a été mise à jour le 24 février 2015