La Pierre aux 9 coups 

La Pierre aux Neuf Coups

polissoir 9 coups 2

La Pierre aux 9 Coups est un polissoir utilisé à la période néolithique pour le polissage des outils en pierre. Le polissage rend les tranchants des outils en pierre plus résistants. Après avoir mis en forme un outil en pierre par taillage, les hommes du néolithique utilisaient un bloc de roche dure souvent en grès pour le polir par abrasion. L'outil à polir est frotté par un mouvement de va-et-vient contre le bloc de roche dure tout en exerçant sur lui une forte pression (de l'ordre de plusieurs kilos). Le polissage d'une hache nécessite un travail de plusieurs dizaines d'heures. À l'usage, le polissage des outils laisse des traces sur les blocs de roche utilisés. Il s'y forme des surfaces planes, des cuvettes et très souvent des rainures en forme de "V" ou de "U". Sur la Pierre aux 9 Coups, ces rainures furent assimilées à des coups de hache ou d'épée assumés par un quelconque guerrier païen.

polissoir 9 coups 3

polissoir 9 coups 4

Actuellement, 89 polissoirs sont dénombrés dans l'Yonne. Les premiers ont été identifiés en 1908 par Joseph Déchelette, puis en 1921 par Augusta Huré. La plupart l'ont été en 1993 par Pierre Glaizal. Ils sont, pour la majorité, en grès à grain fin et dur. Les dimensions sont très variables. Les néolithiques ont utilisé les blocs de roche affleurants naturellement du sol à proximité des sites de production de silex. Au début du néolithique, les hommes se contentaient de ramasser les rognons de silex affleurant sur les versants des collines de la région. Par la suite, une industrie se mit en place. Des mines de silex furent exploitées par creusement de puits et de galeries rayonnantes au moyen de pics en bois de cerf ou en silex. Une dizaine de ces mines ont été dénombrées de part et d'autre de l'Yonne à Champigny, Courlon-sur-Yonne, Courgenay, Gron, Serbonnes, St-Martin du Tertre, Fontaines et Passy. Le façonnage des outils se faisait soit sur place, soit la matière première était transportée vers d'autres villages. Un commerce important devait avoir lieu dans la région en ce qui concerne ces outils en silex.

polissoir 9 coups 6
La Pierre aux 9 coups

polissoir val enfer 3
Le polissoir du Val d'Enfer

Ces photographies ont été réalisées en mars 2017.

D'autres informations et théories sur les mégalithes sont consultable sur la page "Les mégalithes".

 

Y ACCÉDER:

À Courgenay, prendre la D79 en direction des Marchais. Aux Marchais, prendre à gauche la D20 vers Pouy-sur-Vannes. Après le château d'eau, arrêtez-vous au 1er chemin sur la gauche. Suivre ce chemin jusqu'au bout de la ligne droite. Prendre ensuite à gauche. La Pierre aux 9 Coups est sur la gauche à une dizaine de mètres.

Coordonnées GPS
48 N 16' 50"
03 E 34' 07"
Altitude 223 m

Revenir ensuite au début du chemin et de là, prendre le chemin/sentier qui descend dans le ravin. Après 200 m, prendre le sentier à gauche qui mène presque en ligne droite vers le polissoir de la Vallée d'Enfer. Celui-ci est quasiment enterré et est, de ce fait, difficile à trouver.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 13 mai 2017

Cette page a été mise à jour le 13 mai 2017