Le pont Julien

le pont julien

La Via Domitia reliant Narbonne (Colonia Narbo Martius) à Turin (Augusta Taurinorum) longe le Calavon dans la vallée d'Apt (Colonia Apta Julia). Peu avant les gorges de Roquefure, elle change de rive en empruntant le pont Julien.

le pont julien

L'ouvrage, construit selon un axe nord-sud, est constitué de trois arches en plein cintre. Il a une longueur de 80 m pour une largeur de 6 m. L'arche centrale, un peu plus haut que les autres, culmine à 11,50 m au dessus du niveau moyen de la rivière. Ces arches prennent appui aux extrémités sur de puissantes culées et sur deux piles ancrées dans le lit de la rivière. Ces piles, large en amont de 3,90 m et de 3,70 m en aval, sont protégées en amont par des avant-becs semi-circulaires. Dans leurs parties hautes, elles sont évidées par des baies cintrées, hautes de 3,40 m, facilitant le passage de l'eau en période de crue. Les culées extérieures étaient protégées des crues par des murs dont nous pouvons encore deviner les fondations.

le pont julien
En aval du pont

en amont
Les arches du pont

arche
Sous l'arche principale

Pile centrale
Une des piles du pont vue depuis l'amont

Le pont est construit en gros appareils de calcaire du Lubéron. Les blocs sont assemblés à l'aide de crampons en bois ou métalliques noyés dans du plomb. Le parement des rampes d'accès est réalisé en petit appareil régulier. Le parapet, couronnant le pont, et les murs de protections des culées et des rives ont disparu, certainement récupéré au Moyen-âge pour d'autres constructions.

le pont

La chaussée traversant le pont a une largeur utile de 4,25 m. Cette largeur permettait le croisement des chariots de l'époque dont l'entraxe était de 1,45 m. La construction du pont est datée de la fondation d'Apta Julia (qui lui donna le nom de pont Julien), soit entre 45 et 27 av. J.-C. Il a remplacé un pont plus ancien en bois dont les fondations ont été décelées sur les rochers à proximité des culées.

la chaussée

Le pont Julien a été intégré au réseau routier de tout temps. Jusqu'en 2005, la route départementale 149 passait sur le pont. La mise en service, à cette date, d'un nouveau pont lui permet, après 2000 ans de service, de gouter à une retraite bien méritée. Depuis, ce pont romain n'est plus emprunté que par les cyclistes et les piétons.

l'aval

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2011.

 

Y ACCÉDER:

L'accès au pont est fléché depuis la D900 allant de l'Isle-sur-Sorgue à Apt. La D149 allant de Roussillon à Bonnieux passe presque sur le pont. Un parking a été aménagé sur la rive gauche.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 10 octobre 2011

Cette page a été mise à jour le 23 février 2015