Le château de Cerveny Kamen 

Le château de Cerveny Kamen

Le château de Cerveny-Kamen est une forteresse de style renaissance situé dans les Petites Carpates à quelques kilomètres de Trnava. Le nom de Cerveny-Kamen, qui signifie "Pierre rouge", provient de la roche de quartzite de couleur rouge (oxyde de fer) dont est constituée la colline et qui servit à la construction du château.

chateau cerveny kamen 64

Le 1er château fut érigé à cet endroit en 1230 par la reine Constance, fille du roi de Hongrie Bella III et veuve du roi de Bohème, Ottokar 1er Przemyśl. La forme de ce premier château est inconnue, mais il devait être formé d'au moins une tour habitable entourée d'une palissade. Il faisait partie d'une série de châteaux construits au XIIIe siècle à la frontière occidentale de l'empire hongrois. Au début du XVIe siècle, le château fut la propriété de la famille Thurgo. En 1535, le château passa aux mains d'Anton Fugger. Les Fugger étaient une famille de riches négociants allemands qui possédaient des mines de cuivre et d'autres métaux précieux. Ils faisaient également partie des banquiers des différents rois de l'Europe à l'époque. Anton Fugger fit reconstruire le château par l'architecte Jan Spazzo de Bratislava auquel il dicta ses exigences par courrier. L'architecte s'était également fortement inspiré des œuvres théoriques d'Albrecht Dürer.

chateau cerveny kamen 5

chateau cerveny kamen 66

Anton Fugger fit construire des caves sous le château afin d'y entreposer le cuivre extrait dans ses mines en Hongrie. Elles ne furent pas creusées sous le château, mais construites sur la colline puis enfouîtes. Ces caves sont constitués de deux salles disposées côte à côte, longues de 72 m et, chacune, large de 8 m. Elles ont deux étages, l'étage inférieur est haut de 9 m et l'étage supérieur a une hauteur de 8 m. Chaque étage peut également être divisé en deux par mise en place d'un plancher en bois soutenu par des poutres. Ces caves figurent parmi les plus grandes en Europe centrale. Lorsque la reconstruction du château toucha à sa fin en 1556, les Fugger avaient cessé l'exploitation du cuivre en Hongrie à la suite de l'invasion ottomane. Ce qui fit que les caves n'ont jamais servi à entreposer du cuivre. Elles furent reconverties pour entreposer du vin produit sur la propriété. Le vignoble occupait une grande partie du domaine et constituait alors une source importante de revenu. Dans les caves fut aussi creusé, lors de la construction, un puits profond de 130 m. Depuis les caves est actuellement accessible l'étage inférieur de la tour d'artillerie ouest. Celle-ci, comme les trois autres, est constituée de trois étages. L'étage inférieur et l'étage supérieur furent conçus pour abriter des canons alors que l'étage intermédiaire était destiné à des soldats qui assuraient la défense rapprochée à l'aide de mousquets et autres fusils. Chaque étage est muni dans le plafond et dans le plancher de trous d'aération permettant un courant d'air assurant l'évacuation des fumées des tirs.

chateau cerveny kamen 46
Une des caves

chateau cerveny kamen 49

chateau cerveny kamen 43

chateau cerveny kamen 59
L'escalier d'accès aux caves depuis les étages du château

chateau cerveny kamen 39
L'escalier d'accès aux caves depuis la cour

À la fin des travaux, en 1556, le château comportait une aile habitable avec une chapelle. Il ne fut cependant occupé que lors des rares séjours que faisaient les Fugger dans la région. En 1580, le baron Nicolas II Pálffy acheta une partie du château. Il en devint l'unique propriétaire en 1583 lors de son mariage avec la petite fille d'Anton Fugger, Marie Madeleine. Il procéda ensuite à la reconstruction et à l'agrandissement du château pour en faire le siège de la famille Pálffy. Cette riche famille de collectionneur réunit au château une précieuse collection de mobilier allant de la Renaissance au Biedermeier en provenance d'Autriche, de Hongrie, de Russie ou d'Angleterre.

chateau cerveny kamen 14
Première salle renaissance

chateau cerveny kamen 16
La deuxième salle renaissance

chateau cerveny kamen 18

chateau cerveny kamen 23

En 1650, Nicolas IV Pálffy fit construire la "Salla Terrena". Cette salle de bals et de spectacles fut conçue comme une grotte par des artistes italiens parmi lesquels figurait Carpoforo Tencala qui réalisa les fresques. Les fontaines jaillissant des murs au fond de la salle et le bassin central assuraient au lieu une atmosphère fraiche lors des torrides chaleurs estivales accablant la région. En 1676, le château fut doté d'une pharmacie. Elle produisait des médicaments pour les humains et les animaux, des liqueurs, des sucreries et des cosmétiques. Sa dernière utilisation remonte à l'épidémie de peste qui sévit dans la région en 1830. L'ameublement actuel de la salle date de 1758. Les fresques qui l'ornent sont les œuvres de Pierre Pálffy, peintre à Montmartre (Paris) entre 1924 et 1933 et qui séjourna au château durant les années 1930.

chateau cerveny kamen 11
La Salla Terrena

chateau cerveny kamen 12
La pharmacie

La famille Palffy vécut au château jusqu'en 1945 où elle s'exila à l'étranger devant l'avancé de l'Armée Rouge libérant la Slovaquie du joug nazi. Le château devint alors la propriété de l'état tchécoslovaque qui en fit un musée du "mobilier de la noblesse et des armes historiques". En 1976 fut entreprise une grande rénovation qui dura jusqu'en 1993 où le château rouvrit au public.

chateau cerveny kamen 26
La salle des chevaliers

chateau cerveny kamen 31
La chapelle

chateau cerveny kamen 37
Cabinet d'objets orientaux

chateau cerveny kamen 33
La salle à diner

Les armoiries de la famille Pálffy sont visibles à différents endroits du château et notamment sur les portes du carrosse exposé sous l'escalier d'accès au 1er étage. Elles sont constituées d'un cerf et d'une roue de carrosse fracturé. Selon la légende, les Pálffy rentraient chez eux par une nuit d'orage lorsque les chevaux du carrosse, effrayé par un éclair, se sont emballés. Un cerf qui déboula devant le carrosse fracassa, dans la collision, une roue du carrosse avec ses bois. L'accident obligea la famille à attendre le lever du jour pour chercher du secours. Lorsque le soleil se leva, la famille put constater que le carrosse s'était immobilisé devant un précipice et que le cerf leur avait sauvé la vie.

chateau cerveny kamen 8
Le carrosse de voyage de la famille Palffy

chateau cerveny kamen 28
La bibliothèque

Lors de la visite des caves, vous verrez, à l'étage inférieur de la tour ouest, que de nombreuses niches sont fermées par des grilles formant ainsi des cachots. En vous approchant, vous pourrez constater que ce ne sont pas de solides grilles en fer, mais des barreaux en bois. Pas très solides pour des cachots vous direz vous. Ces grilles sont les vestiges du décor du film Frankenstein tourné en 2003 dans le château. Le château servit également de décors au téléfilm "La caverne de la Rose d'Or" (cinq téléfilms italiens réalisés par Lamberto Bava entre 1991 et 1996) et au film "La dernière légion" (réalisation Doug Lefler en 2007).

chateau cerveny kamen 54
Les cachots dans la tour de l'ouest

chateau cerveny kamen 52

chateau cerveny kamen 53

chateau cerveny kamen 4
L'entrée des caves depuis la cour

chateau cerveny kamen 51
La tour de l'ouest

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2016.

 

Y ACCÉDER:

Le château de Cerveny-Kamen est situé entre les villages de Pila et de Casta sur la route des vins des Petites Carpates.

Le château est ouvert d'octobre à avril du mardi au dimanche et de mai à septembre tous les jours. La visite ne peut se faire qu'avec un guide en slovaque ou anglais. Un explicatif de visite en français est disponible sur demande à l'accueil. La visite est payante.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 5 novembre 2016

Cette page a été mise à jour le 5 novembre 2016