Le pont canal de Briare

pont canal 20

Le pont-canal de Briare permet au canal latéral de la Loire de traverser celle-ci pour rejoindre le canal de Briare. Long de 662 m, il fut le plus long pont-canal du monde jusqu'en 2003 où le pont-canal de Magdebourg sur l'Elbe avec 918 m de longueur fut mis en service. Classé Monument historique en 1976, c'est un des plus beaux ponts de France.

pont canal 3

pont canal 2

Construit en 1604, le canal de Briare reliant la Seine à la Loire est un des plus ancien canal de France. Ce canal fut prolongé par le canal latéral de la Loire construit entre 1827 et 1838. Pour permettre aux bateaux circulant sur ce canal de rejoindre le canal de Briare, il fut envisagé de construire un pont-canal au niveau de la commune de Châtillon selon le modèle du pont-canal du Guetin. Mais comme un ouvrage en maçonnerie avec des arches en plein cintre aurait constitué un important barrage en cas de crue de la Loire, le projet fut abandonné. Les bateaux voulant rejoindre le canal de Briare furent donc obligés de traverser la Loire au chenal endigué de Mantelot, long d'un kilomètre, entre les écluses de Montelot, en rive gauche, et des Combles, en rive droite, et situé à 5 km en amont de Briare. Cette traversée soumise aux aléas du débit du fleuve était dangereuse.

pont canal 10

pont canal 9

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, les progrès techniques du métal (acier doux) permirent d'envisager un pont métallique avec une grande ouverture entre les arches pour laisser passer les crues de la Loire. Il fut également choisi de l'implanter entre Châtillon et Briare où la déclivité de la Loire permit de gagner un peu plus de hauteur sous le pont. Déclaré d'utilité publique en 1889, le cout de la construction fut estimé à 6 500 000 francs Or. La construction débuta en 1890 sous la direction de l'architecte Léonce-Abel Mazoyer chargé à l'époque de la mise au gabarit Freycinet (péniche de 38,50 m de longueur et de 5,05 m de largeur) de la ligne fluviale Roanne-Briare. Conçu par les ingénieurs Pierre Moreau et Abel Sigault, la réalisation fut confiée à l'entreprise Daydé et Pillé pour la cuvette métallique et à l'entreprise G. Eiffel Construction pour les maçonneries.

pont canal 17

pont canal 16

Le pont-canal, long de 662 m, est constitué d'une cuvette métallique large de 6 m et profonde de 2,20 m. D'un poids de 3053 t, cette cuvette repose sur quatorze piles en pierre et sur deux culées formant quinze travées de quarante mètres. La cuvette se trouve à 9 m au-dessus du niveau moyen de la Loire et à 1,50 m au-dessus des plus hautes crues de 1790, de 1846, de 1856 et 1866. La cuvette, présentant un tirant d'eau de 1,80 m, est bordée de deux chemins de halage portant la largeur du pont à 11,50 m. Son poids en eau est de 13 680 t. La cuvette est bordée de chaque côté de 72 lampadaires et le début et la fin du pont sont marqués par deux colonnes rostrales ornementées dans le style du pont Alexandre III de Paris. Les lampadaires et les ornements sont les œuvres des fonderies Magnard et Compagnies de Fourchambault et des fonderies de L. Gasne.

pont canal 22

pont canal 23
Le dessous du pont canal

pont canal 21

pont canal 27
La maison de l'éclusier

Le pont-canal fut inauguré le 16 septembre 1896 par le passage du bateau "Aristide" du capitaine Ernest Guingamp. Cette inauguration fut réalisée en catimini, car à l'époque les Briarois l'accusaient de tous les maux. La construction couta finalement 8 335 187 francs Or, mais permit le développement du transport fluvial Loire-Seine.

pont canal 19

pont canal 5

En 1939, l'armée française dynamita la 2e pile du pont pour empêcher, en vain, le passage de l'armée allemande. La pile fut reconstruite et le pont remit en service le 1er aout 1941. En 2020 et 2021, le pont-canal fut restauré. Les 42 000 m² du pont nécessitèrent deux tonnes de minium et quinze tonnes de peinture.

pont canal 13

pont canal 7

Ces photographies ont été réalisées en septembre 2021.

 

Y ACCÉDER:

Le pont-canal est accessible depuis Briare (rue du pont-canal) sur la rive droite de la Loire ou depuis Saint-Firmin-sur-Loire sur la rive gauche de la Loire.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 31 décembre 2021

Cette page a été mise à jour le 31 décembre 2021