Le château de Montfaucon

chateau 2

Classées Monument historique en 1976, les ruines du château de Montfaucon furent rachetées en 1984 par la commune. Elles font depuis l'objet de chantiers de fouilles et de restauration. Elles sont le lieu d'une agréable promenade dominicale depuis le village de Montfaucon avec de belles vues sur la vallée du Doubs.

chateau 7
La porterie (côté externe)

chateau 8
La porterie (côté interne)

Ce serait Conon de Montfaucon qui aurait construit le premier château à cet endroit aux alentours de 1040. Ce premier seigneur de Montfaucon était le vassal du comte Renaud 1er de Bourgogne et de l'archevêque de Besançon, Hugues 1er de Salins. Richard de Montfaucon, mort en 1148, épousa la comtesse Sophie, l'héritière du comte de Montbéliard. Les Montfaucon-Montbéliard devinrent au XIIe et XIIIe siècle une des familles les plus puissantes du comté de Bourgogne et de Montbéliard. Le château fut reconstruit par Amédée de Montfaucon (1228-1280). Son fils Gauthier dut, en 1300, faire un emprunt auprès de l'archevêque de Besançon pour finir les travaux de son père.

chateau 10
L'église

chateau 13
L'église

chateau 14
L'église

chateau 16
Le presbytère avec un pressoir et une cave voutée

chateau 21
L'accès à la cave

chateau 23
La cave

Au cours du XIIIe siècle, un bourg fortifié s'établit sur la crête rocheuse au pied du château. Une église desservant ce bourg est attestée en 1311. Le bourg restera habité jusqu'au XIXe siècle où le village actuel prit le relais.

chateau 42
La tour d'entrée du château

chateau 34
La falaise soutenant le donjon

chateau 33

chateau 29
Le donjon

chateau 32
Le donjon

chateau 39
L'entrée du château

En 1467, Charles le Téméraire devint duc de Bourgogne (dont la Franche-Comté faisait partie). Il chercha à unifier un grand territoire allant jusqu'à la mer du Nord en passant par l'Alsace et la Lorraine. Il s'en suivit une guerre avec le roi de France, Louis XI. En 1468, Louis XI fut fait prisonnier par Charles le Téméraire qui lui imposa, pour sa libération, la signature d'un traité en sa faveur. Les Helvètes inquiets de ce puissant voisin lui déclarèrent la guerre en 1476. Avec leurs alliés, ils battirent les bourguignons lors des batailles de Grandson et de Morat, ce qui leur permit d'occuper une partie du duché de Bourgogne. Charles le Téméraire mourut en 1477 avec pour seule héritière sa fille Marie. En vertu de la loi salique (les femmes ne peuvent hériter), Louis XI annexa alors la Bourgogne au royaume de France. Les nobles de Franche-Comté refusant cet état de fait se révoltèrent. Entre 1478 et 1480, les troupes françaises ravagèrent en représailles la Franche-Comté. En 1479, le château fut occupé par les troupes françaises qui démilitarisent le site. Le château devint alors le centre administratif de la région. Le site est un des rares châteaux qui ne fut pas démantelé par le roi de France Louis XI au cours de cette guerre. Marie de Bourgogne décéda en 1482 à 25 ans d'une chute de cheval en laissant comme seule héritière sa fille Marguerite. Par le traité d'Arras, conclu en 1483 entre Louis XI et Maximilien d'Habsbourg, Marguerite fut promise au Dauphin, Charles VIII, apportant ainsi la Franche-Comté en dot au royaume de France. En 1488, Charles VIII épousa Anne de Bretagne en rejetant Marguerite. Outré par cette trahison, Maximilien s'engagea en une reconquête militaire de la Franche-Comté. Triomphant en 1493 à la bataille de Nans-sous-Sainte-Anne, Maximilien ramena la Franche-Comté sous la domination des Habsbourg.

chateau 26
La basse cour du côté est du château

chateau 25
La basse cour du côté est du château

chateau 45

chateau 46
La basse cour du côté est du château

chateau 19
Le four du château

chateau 44
L'église

Au cours du XVe siècle, le château passa, par héritage, aux mains de la famille de Chalon-Arlay, princes d'Orange. Ils en restèrent les propriétaires jusqu'à la Révolution française en 1789. En 1552, l'église paroissiale du bourg fut détruite par un incendie. Les paroissiens obtinrent alors l'autorisation de l'archevêque d'utiliser la chapelle du château pour y célébrer les offices. La guerre de Dix Ans (1634-1644) éprouva grandement la Franche-Comté avec son lot de pillage, de famine et même par une épidémie de peste. Cet épisode de la guerre de Trente Ans spécifique à la Franche-Comté opposa le royaume de France (Richelieu et Louis XIII) aux Habsbourg pour la possession du Comté de Bourgogne. Elle se solda par une chute brutale de la population de la région. À l'issue de cette période de désolation, le château fut laissé à l'abandon.

plan

chateau 51
Mur de fortification du bourg

chateau 52
Mur de fortification du bourg

chateau 54
Mur d'enceinte du bourg

chateau 48
La porterie vue de la basse-cour

Ces photographies ont été réalisées en février 2020.

 

Y ACCÉDER:

L'accès au château est fléché depuis le village de Montfaucon. Les voitures sont priées de se garer sur les parkings près de la mairie. L'accès au château se fait à pied (environ 20 min).

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 7 avril 2020

Cette page a été mise à jour le 7 avril 2020