Les sources d'Arcier

Les trois sources qui jaillissent près du hameau d'Arcier constituent une des deux sources historiques d'approvisionnement en eau potable de la ville de Besançon. Le député du Doubs Charles Beauquier les intégra en 1912 parmi les "sites classés du Doubs".

martinet 14
La source du Martinet

bergerat 2
La source de Bergeret

Les trois sources sont l'exsurgence d'une même rivière souterraine collectant les infiltrations d'eau du plateau de Saône-Nancray d'une superficie de 100 km2. Ces eaux sont filtrées par les marais de Saône. La durée moyenne entre l'infiltration et l'exsurgence est estimée à 5 ans. Le débit moyen des sources est de 1,58 m3/s (0,1 à 10 m3/s). L'eau en provenance des trois sources forme un ruisseau qui parcourt quelques centaines de mètres avant de se jeter dans le Doubs. Les eaux ont alimenté au cours du XIXe siècle le château d'Arcier, une chapelle, un moulin, une forge, une usine à papier, une poudrière et entre 1945 et 2003 une pisciculture.

arcier 7
Le château

arcier 8
Les vestiges des usines

bergerat 5
La source de Bergeret

martinet 3
La source du Martinet

La source du Martinet jaillit d'une grotte ayant un développement de 285 m avec un dénivelé de 5 m (- 1 m et + 4 m). Cette source est captée pour alimenter en eau potable la ville de Besançon. Le captage se fait à 120 m à l'intérieur de la grotte et fournit 20 000 m3 par jour.

martinet 1
La source du Martinet

martinet 5
La source du Martinet

martinet 10
Le porche de la source du Martinet

martinet 11
La source du Martinet

La source Bergeret, la source inférieure, constitue la deuxième sortie du Martinet. L'eau jaillie de la paroi rocheuse avec un débit de 10 000 à 14 000 m3 par jour (10 000 en période sèche). Au-dessus de la source se trouve la grotte supérieure (sèche) qui présente un développement de 45 m et un dénivelé de + 4 m. La troisième source correspond au trop-plein du Martinet.

tpop

bergerat 3
La source de Bergeret

bergerat 14
La grotte supérieure de Bergeret

bergerat 4
La source de Bergeret

bergerat 7
La source de Bergeret

L'exploitation des sources remonte à l'époque romaine. Les Romains grands consommateurs d'eau ont aménagé les sources à l'époque de l'empereur Vespasien. C'est aux alentours de 70 apr. J.-C. qu'ils construisirent un aqueduc pour amener l'eau jusqu'à Vesatio, l'actuelle Besançon. Cet aqueduc en grande partie constitué d'une galerie souterraine a une longueur de 11 km. Il suit le cours du Doubs pour entrer à Besançon au niveau de la "Porte Taillée". La galerie avait une hauteur de 1,55 à 1,62 m et une largeur comprise entre 0,75 et 0,85 m. Tout le long du parcours, la galerie avait une pente de 0,22 %. L'aqueduc fonctionna jusqu'au Ve siècle. Son entretien fut abandonné après l'effondrement de l'Empire romain.

bergerat 13
La source de Bergeret

arcier 4

Afin de pérenniser son approvisionnement en eau, la ville de Besançon devint propriétaire des sources en 1839. Entre 1850 et 1854, un nouvel aqueduc, long de 10 km, fut construit. Cet aqueduc utilise l'effet de gravité et des siphons pour alimenter 50 000 à 110 000 habitants en acheminant quotidiennement 20 000 m3 d'eau. Depuis 1935, cette eau est traitée à proximité des sources par l'usine de la Malate.

martinet 12

arcier 6

Ces photographies ont été réalisées en février 2020.

 

Y ACCÉDER:

Le hameau d'Arcier est situé sur la rive gauche du Doubs entre Vaire-le-Grand et Chalèze sur la D323.

Attention, le parking des voitures n'est autorisé qu'au parking des sources au centre du hameau. Depuis ce parking, un sentier mène aux trois sources (800 m).

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 7 avril 2020

Cette page a été mise à jour le 7 avril 2020