L'église romane de Feldbach

feldbach 5

L'église Saint-Jacques le Majeur de Feldbach, classé Monument historique en 1898, a été restaurée dans les années 1970 pour lui redonner son aspect originel. Il s'agit d'une des plus belles églises de style roman d'Alsace.

feldbach 2

feldbach 3

Frédéric 1er, comte de Ferrette (1105-1160), fonda, en 1144, un prieuré à cet endroit à son retour d'un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Le prieuré fut confié à des moniales bénédictines dépendant de l'abbaye de Cluny. Ces moniales en firent une étape du pèlerinage de Compostelle ce qui lui permit de grandir rapidement pour atteindre une trentaine de membres au cours du XIVe siècle. L'église servit de lieu de sépulture aux comtes de Ferrette. Treize comtes et comtesses prirent place au sein de la crypte funéraire située devant l'autel. Le fondateur du prieuré n'y fut cependant pas inhumé, sa tombe se trouve à l'abbaye de l'Oelenberg. Son fils mourut en Terre sainte lors de la troisième croisade.

feldbach 6
La nef

feldbach 7
La nef

feldbach 12
Le bas-côté sud

L'église a la forme d'une basilique avec une nef et deux bas-côtés sans transept, terminé, du côté est, par une abside principale flanquée de deux absidioles. La nef de six travées est séparée des bas-côtés par deux rangées de piliers supportant des arcades. Les quatre premiers piliers (côté ouest) sont des colonnes rondes alors que les huit piliers suivants sont de forme carrée. Les espaces entre les piliers carrés du côté sud sont fermés par des murs montant jusqu'au niveau des arcades. Du côté nord, les espaces entre les piliers sont entièrement comblés. Le bas-côté nord forme, à cet endroit, la chapelle privée des Ferrette et est actuellement une petite chapelle surélevée. Un mur transversal (un jubé) sépara jusqu'en 1721 les trois premières travées, réservées aux fidèles, des autres travées qui étaient réservées aux moniales. Le jubé était percé de deux portes de part et d'autre de l'autel paroissial dédié à Saint-Laurent qui y était adossé. La nef et les bas-côtés sont couverts d'un plafond plat soutenu par des poutres apparentes.

plan

feldbach 22

feldbach 23

En 1296, un incendie détruisit le prieuré. Le mariage de Jeanne de Ferrette avec Albert II d'Autriche, en 1324, fit passer les possessions des Ferrette et donc le prieuré aux mains des Habsbourg. Les biens et domaines furent alors gérés par un bailli, dont, au cours du XIVe siècle, Uhlmann de Ferrette. En 1356, un tremblement de terre ébranla l'église. En 1370, le prieuré fut dévasté par les "Anglais" aux ordres d'Enguerrand VII de Coucy en lutte contre les Habsbourg. En avril 1444, les "Ecorcheurs" ou "Armagnacs" à la solde du dauphin de France, le futur roi Louis XI, désœuvrés par une trêve franco-anglaise au cours de la guerre de Cent Ans, pillèrent le prieuré et incendièrent la maison du prieur. Lors de la guerre entre la Suisse et les Habsbourg, en 1446, une expédition des Bâlois incendia à nouveau le prieuré. Au cours de la révolte des Rustauds (paysans) en 1525, les religieuses quittèrent le prieuré, mais la maison mère de Cluny maintint un prieuré pour gérer le domaine. Celui-ci se fit construire en 1542 une magnifique maison nommée à Feldbach le "Schloesslé" (petit château).

feldbach 14
La petite chapelle

feldbach 15
Le choeur

Les bâtiments et les biens du prieuré furent loués à l'abbaye cistercienne de Lucelle en 1618 (début de la guerre de Trente Ans). Léopold d'Autriche confia le prieuré au collège de jésuites d'Ensisheim en 1636. Louis XIV confirma par la suite cette donation. À la suite d'une inondation en 1721, le sol de l'église fut rehaussé de 1,10 m et l'absidiole nord fut détruite. Après l'interdiction des Jésuites en France en 1763, le prieuré fut confié au Collège royal de Colmar. À l'époque, le prieuré représentait un revenu annuel de 14 000 livres (soit environ 42 000 € actuel). Lors de la Révolution française, en 1790, le prieuré fut fermé et l'église devint église paroissiale. En 1834, une nouvelle inondation conduisit à une nouvelle surélévation du sol de l'église et à la condamnation du caveau funéraire des Ferrette.

feldbach 9
Dalle funéraire du prieur Conrad Hutlin (XVIe siècle).

feldbach 10
Dalle funéraire du comte Uhlmann de Ferrette avec le lion des Habsbourg (XIVe siècle).

feldbach 11
Pierre tombale gravée aux armes des comtes de Ferrette (deux poissons).

L'absidiole sud fut détruite en 1840 ou en 1870 (?) et en 1862, l'architecte Nicolas Risler-Tournier remplaça le campanile par un autre disposé en façade. Entre 1887 et 1889, l'architecte Charles Winkler restaura l'édifice en reconstruisant l'abside du chœur et les pignons. Il perça également trois arcades dans le mur nord du chœur. En 1909, le campanile de la façade fut remplacé par un nouveau clocher érigé à côté de l'église.

Feldbach 16
Dalle funéraire d'un chevalier de Ferrette (XIVe siècle).

Feldbach 17
Dalle funéraire du moine Antoine Fritsch (XVIIe siècle).

Le 3 aout 1977, l'église restaurée à l'état initial au cours de onze ans de travaux fut inaugurée par Mgr Brand, évêque auxiliaire de Strasbourg.

Feldbach 19

Feldbach 21

Feldbach 24
Le "Schloesslé"

Ces photographies ont été réalisées en janvier 2020.

 

Y ACCÉDER:

L'église est au centre du village de Feldbach.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 7 avril 2020

Cette page a été mise à jour le 7 avril 2020