Le Siebenfelsen

Le rocher dénommé Siebenfelsen est une curiosité géologique formée par le granit rouge de Triberg. Celui-ci s'est formé il y a 300 millions d'années.

siebenfelsen 1-5
Le Siebenfelsen

Au premier abord, il semble que cette colonne de pierre soit formée de sept blocs cubiques qu'un géant a empilés dans les anciens temps. Lorsque l'on se rapproche et surtout si l'on prend la peine de contourner la colonne, on se rend compte qu'il s'agit d'un monolithe. L'érosion ne l'a pas uniquement détaché de l'amas rocheux situé à proximité immédiate, mais a également creusé six rainures horizontales donnant l'impression de sept blocs superposée. D’où, probablement, l'origine du nom Siebenfelsen (sept rochers).

siebenfelsen 1-3

siebenfelsen 1-9

Ce monolithe a marqué l'esprit de nos lointains ancêtres les Celtes. Ceux-ci vouaient un culte au dieu soleil Bélenos. Celui-ci était très prisé dans la région comme en témoignent les noms des nombreux sommets de la Forêt-Noire ou des Vosges dénommées Belchen ou Ballon. Le Siebenfelsen se trouve au centre du Belchwald, la forêt de Bélenos. Les Celtes utilisaient les rochers remarquables comme lieu de culte (voir les nombreux rochers à cupules des sommets vosgiens) et il est inconcevable que ce monolithe n'ait pas été utilisé à des fins cultuelles. Le lieu a peut-être aussi été utilisé comme lieu de rassemblement pour des évènements importants de la vie de la tribu comme l'intronisation d'un nouveau chef ou la tenue d'un tribunal.

siebenfelsen 2-2
Le Blindstein

siebenfelsen 2-7

Un peu plus haut dans la montagne se situe un autre monolithe remarquable : le Blindstein. Celui-ci a fait l'objet d'un culte assez vivace et perdurant dans le temps. L'existence d'une croix à son sommet montre une christianisation du monolithe comme ce fut le cas avec de nombreux menhirs. Les prêtres chrétiens, malgré tout leurs efforts, n'arrivaient pas à éradiquer toutes les anciennes pratiques païennes. Les lieux où s'effectuaient ces pratiques furent donc, pour beaucoup, détruits ou voués au Diable. D'autres furent récupérés afin d'y accomplir de nouveaux rituels compatibles avec la nouvelle religion.

siebenfelsen 2-9

Ces photographies ont été réalisées en août 2013.

 

Y ACCÉDER:

De Freiburg-en-Brisgau, prendre la direction de Waldkirch puis d'Elzach. De ce village, rendez-vous à Yach. Traversez le village en suivant la route puis le chemin forestier en allant toujours tout droit jusqu'au parking dans la forêt (jusqu'à la barrière fermant le chemin). Poursuivre à pied sur le chemin puis sur le sentier balisé d'un losange bleu qui mène au Siebenfelsen.

Poursuivre ensuite le long du sentier (losange bleu). En arrivant sur le chemin prendre à gauche pour retrouver le sentier grimpant vers le sommet. En arrivant sur le sentier transversal, prendre à gauche jusqu'au croisement. Prendre à gauche le Hohenweg. Le deuxième monolithe est sur la gauche à environ 100 m.

Coordonnées GPS du Siebenfelsen
48 N 08' 38"
08 E 07' 55"
Altitude 836 m
Coordonnées GPS du Blindstein
48 N 08' 54"
08 E 08' 14"
Altitude 1024 m

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 16 novembre 2013

Cette page a été mise à jour le 24 février 2015