Les Sept Ecluses

7ecluses 1
L'échelle d'écluses vue du bas

L'échelle d'écluses de Rogny-les-Sept-Ecluses est le vestige d'un des plus anciens projets de liaison fluviale entre le sud et le nord de la France. Conçue à la fin du XVIe siècle, cette échelle d'écluses fut la victime de l'augmentation du trafic des péniches au cours du XIXe siècle. Il en reste aujourd'hui un monument de notre patrimoine industriel, classé Monument historique en 1983.

7ecluses 8
Le première écluse

7ecluses 15
Le deuxième écluse

Encouragé par Henri IV et son ministre Sully, c'est à partir de 1597 qui prit forme le projet de relier la Loire à la Seine. L'ingénieur Hugues Cosnier fut en charge de faire passer ce canal au niveau de la côte de Mesnil avec un dénivelé de 24 m. Pour cela, il conçut un ouvrage constitué de six écluses accolées (une septième fut rajoutée par la suite) qui, sur une longueur de 250 m, permettait de passer ce dénivelé. Chaque écluse avait 28 m de longueur, 4,80 m de largeur et un enfoncement de 0,80 m. Elle était close par des portes en chêne. Les travaux débutèrent en 1604. Douze mille ouvriers creusèrent à la pioche et à la pelle la tranchée pour le canal. Ils étaient accompagnés par six mille hommes de troupe destinés à les protéger des menaces des grands propriétaires terriens, dont le Seigneur de Coligny, qui avaient été expropriés. En 1608, le chantier des écluses en cours d'achèvement reçut la visite du roi Henri IV et de la reine. L'assassinat d'Henri IV en 1610, puis la guerre de 30 ans mirent un terme aux travaux de creusement du canal.

7ecluses 30
L'échelle d'écluses vue du haut

7ecluses 23

En 1628, le marquis Ruzé d'Effiat voulut redémarrer avec Hugues Cosnier les travaux, mais la mort des deux hommes ajourna le projet. Ce n'est qu'en 1635 que les frères François et Guillaume Boutherone et Jacques Guyon réunirent les capitaux pour la reprise des travaux. Ils fondèrent en 1638 la "Compagnie des Seigneurs du Canal" qui devint propriétaire des installations par lettres patentes du roi. Les travaux du "canal de Loyre en Seyne" reprirent le 15 avril 1639. Le premier bateau fit le trajet Loire/Seine en septembre 1642. Le canal fut rebaptisé "canal de Briare" en 1666.

7ecluses 27
L'écluse du haut

7ecluses 20
L'échelle d'écluses vue du haut

Entre 1822 et 1834, l'échelle d'écluse, de même que le canal, fut mise au gabarit Becquey. Les écluses furent agrandies pour atteindre 31 m de longueur, 5,20 m de largeur et un enfoncement de 1,20 m. En 1834, l'ingénieur Vives proposa d'aménager un sas mobile permettant le passage de deux bateaux simultanément, mais cette proposition ne fut pas mise en œuvre. Le canal et toutes les installations techniques devinrent la propriété de l’État lorsque le gouvernement de Napoléon III les racheta pour la somme de 6 264 839 francs en 1860. À cette période, le trafic annuel du canal de Briare était de 4000 bateaux soit environ 200 000 t de marchandises.

7ecluses 25
La prise d'eau pour le vidange de l'écluse

7ecluses 18
L'entrée d'eau dans l'écluse

La loi du 5 aout 1879, promue par Charles de Freycinet, imposa une longueur des écluses de 39 m. L'adaptation de l'échelle d'écluse se releva difficile. Celle-ci avait également d'importants inconvénients comme l'impossibilité de croisement des bateaux, la durée nécessaire d'une demi-journée pour le passage des sept écluses et une grande consommation d'eau (750 l/s). Il fut donc décidé de réaliser un nouveau tracé avec des écluses espacées au gabarit Freycinet contournant la colline. L'échelle d'écluse fut mise hors service en 1880. Les portes en chêne furent déposées en 1887. Afin de raccourcir le temps nécessaire au passage de la colline, les ingénieurs Lavollée et Heurtault étudièrent la possibilité de remplacer l'ancienne échelle d'écluse par une nouvelle écluse à grande chute (24 m) en 1895, mais le projet resta sans suite. Laissé à l'abandon, le site fut nettoyé en 2010 et les deux écluses du haut furent consolidées. En 2016, le site bénéficia d'un nouvel aménagement paysager.

7ecluses 12

7ecluses 9

Ces photographies ont été réalisées en septembre 2021.

 

Y ACCÉDER:

À Rogny-les-Sept-Ecluses, prendre la D243 en direction de Feins-en-Gâtinais. Les sept écluses se trouvent à la sortie du village.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 8 janvier 2022

Cette page a été mise à jour le 8 janvier 2022