Le dolmen de Praz-Berthoud

Le dolmen qui surplombe le lac de Neuchâtel fut découvert lors de la construction de l'autoroute A5 qui longe la rive ouest du lac de Neuchâtel. Après des fouilles approfondies, il fut reconstitué à la demande des autorités et trône maintenant fièrement au bord de l'autoroute.

praz berthoud 1

La construction de l'autoroute A5 fut précédée d'un vaste programme de prospection archéologique. Les résultats, prometteurs dans la région d'Onnens, conduisirent à une vaste campagne de fouilles menée entre 1997 et mai 2004 par plus d'une centaine de personnes. Les fouilles furent supervisées en 1997 et 1998 par François Menna, puis par Christian Falquet. Sur les 10 000 m² de fouilles furent mises à jour 2100 structures archéologiques couvrant plus de quinze périodes historiques différentes.

praz berthoud 6

La présence d'une source permanente à Praz-Berthoud a favorisé l'implantation humaine sur le site. Les témoins les plus anciens sont constitués d'éclats de silex (microlithes) utilisés sur des hampes de flèches datées du mésolithique (environ 10 000 av. J.-C.). Des fondations de maisons et des meules à grains, datés du néolithique (5500 à 2100 av. J.-C.), constituent les vestiges les plus anciens d'une implantation humaine sur ce site. Une sépulture d'enfant contemporaine de cette implantation et datée de 4700 à 4500 av. J.-C., a été mise à jour à proximité. L'enfant, âgé de 3 ans, fut inhumé sur le dos avec la tête à l'est dans une fosse ovale de 160 cm sur 90 cm et profonde de 45 cm.

praz berthoud 4

Plusieurs occupations de l'âge du Bronze (2200 à 800 av. J.-C.) ont été mises en évidence. De cette période fut également datée une grande fosse en forme de virgule longue de 22 m. Cette fosse était remplie de grosses pierres et de limon fins. Une urne contenant des os calcinés se trouvait à son extrémité. Le premier âge du fer (800 à 450 av. J.-C.) est représenté par la présence de deux tumulus, l'un de 5,70 m de diamètre et l'autre de 15 m de diamètre. Du deuxième âge du fer (450 à 30 av. J.-C.) ont été datés plusieurs bâtiments et fosses de stockage. Durant la période romaine (30 av. J.-C. à 476 apr. J.-C.) fut aménagée une voie pavée qui reliait la voie romaine principale (La Vy d'Etraz) à la source. Cette voie passait au-dessus du dolmen qui à l'époque était déjà totalement enterré. Au cours du Moyen-âge, des canalisations en bois furent posées pour amener l'eau de la source jusqu'à Onnens.

praz berthoud 7

praz berthoud 3

Le dolmen fut découvert lorsqu'un bulldozer, qui réalisait une piste pour le chantier, buta sur deux dalles. Il les déposa sur le bord de la piste. Un des archéologues remarqua alors la présence d'une troisième dalle dépassant légèrement de la piste. Il s'en suivit une campagne de fouille qui dura de juin 2000 à octobre 2001. Les fouilles mirent à jour deux dalles supplémentaires, dont une ayant 3,40 m de longueur et pesant six tonnes. Le dolmen était totalement ruiné avec tous les orthostates couchés. Les archéologues ont pu déterminer à partir des fosses de calage que trois orthostates étaient manquants. Au centre du dolmen se trouvait une large fosse contenant des restes humains et des tessons de céramique campaniforme. Les ossements furent datés au C14 entre 2461 et 2136 av. J.-C.. Autour du dolmen furent mises en évidence cinq autres grandes fosses.

Le dolmen présente une chambre rectangulaire d'environ 1,60 m de longueur, de 0,80 m de largeur et haute de 0,80 m. L'entrée de la chambre est orientée au sud-est et se fait au travers d'une dalle échancrée précédée d'un vestibule d'environ 1,50 m de longueur. Le dolmen est constitué de huit orthostates recouverts d'une dalle unique longue de 3,40 m et épaisse de 0,60 m. Il était enserré par un cairn d'environ 4 m de diamètre.

plan

praz berthoud 10

Après la campagne de fouilles, le dolmen fut reconstitué à environ 40 m de son emplacement d'origine. Les orthostates manquants ont été remplacés par des dalles en granit du Tarn (France). Les dalles d'origine sont en schistes et en granit des Alpes taillés depuis les blocs erratiques qui parsèment en masse la région. Le dolmen reconstitué fut inauguré le 20 mars 2010.

praz berthoud 8

praz berthoud 11

Ces photographies ont été réalisées en mai 2019.

 

Y ACCÉDER:

Depuis Saint-Aubin, prendre la direction de Consise et d'Yverdon-les-Bains. Après Concise et le village de Corcelles-près-Concise, prendre, au rond-point, à droite. Après le passage au-dessus de l'autoroute, prendre à gauche. Le dolmen est au bord du chemin.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 9 septembre 2019

Cette page a été mise à jour le 9 septembre 2019