Le dolmen de la Pierre Larmoire 

Le dolmen de la Pierre Larmoire

Également dénommé Pierre de l'Ormail ou d'Orsille, ce dolmen a été signalé pour la 1re fois en 1856 par l'instituteur de Rumont, monsieur Leroy. L'origine du nom de "Larmoire" serait liée au ruissellement d'eau observé au niveau de la perforation présente dans la dalle de couverture du dolmen. Le terme "Ormail" proviendrait de la présence d'ormes autour du dolmen. Le dolmen a été classé Monument historique en 1887.

pierre larmoire 4

pierre larmoire 3

Le plus imposant dolmen de Seine et Marne est constitué de quatre orthostates supportant une dalle en grès longue de 4,10 m, large de 3 m et épaisse de 50 cm. La chambre, ouverte à l'est, a une longueur de 4 m, une largeur de 2,50 m et une hauteur de 50 à 80 cm. La présence à l'est et à l'ouest du dolmen d'autres dalles pourrait suggérer qu'il s'agit des vestiges d'une allée couverte. Il ne subsiste aucun vestige d'un éventuel tumulus ou cairn ayant recouvert le monument. Un compte rendu de la Société d'Excursion Scientifique paru à la fin du XIXe siècle évoque pourtant un tel édifice.

pierre larmoire 6

pierre larmoire 9

La fouille effectuée en 1857 n'a trouvé que des fragments de poterie moderne et des morceaux de bouteille. Le dolmen servait alors d'abris aux agriculteurs. L'instituteur Leroy aurait cependant recueilli un fragment de poterie grossière et des ossements brisés. La chambre a donc été vidée anciennement, bien avant sa découverte moderne.

pierre larmoire 8

plan pierre larmoire

Sous la dalle de couverture, nous pouvons observer un trou ovale dénommé avaloir dans la terminologie descriptive des grès de la forêt de Fontainebleau. À ce trou est associé une rigole de 75 cm de longueur. Une autre rigole de forme bifide se trouve au centre de la dalle. Ces éléments sont d'origine naturelle. Sur le côté ouest de la dalle ont cependant été gravées quatre cupules. Une autre, située du côté est, semble être d'origine naturelle. Sur la face inférieure de la dalle se trouve, du côté est, une niche longue de 40 cm et profonde de 15 cm. Cette niche est gravée de quatre sillons parallèles. Cette niche et ces quatre sillons sont visiblement d'origine humaine, mais leur signification reste mystérieuse.

pierre larmoire 10

pierre larmoire 2

Ces photographies ont été réalisées en mars 2017.

D'autres informations et théories sur les mégalithes sont consultable sur la page "Les mégalithes".

 

Y ACCÉDER:

De Rumont, prendre la D16A1 en direction de Boissy-aux-Cailles. Après le cimetière, prendre le 1er chemin à droite (panneau indicateur). Le dolmen est sur la droite derrière le bosquet.

 

Coordonnées GPS
48 N 16' 46"
02 E 30' 25"
Altitude 122 m

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 13 mai 2017

Cette page a été mise à jour le 13 mai 2017