Les orgues d'Ille-sur-Têt

orgues 6

Vous qui rêviez des majestueux paysages et canyons de l'Ouest américain, voici un lieu qui n'a rien à leur envier. Les cheminées de fées regroupées dans cet amphithéâtre minéral sont de toute beauté.

orgues 16

orgues 19

Cette curiosité minérale est le résultat de plusieurs millions d'années d'érosion de l'eau et du vent. Il y a 40 MA (millions d'années) la collision entre les plaques tectoniques européennes et africaines créa un plissement formant l'immense chaine montagneuse pyrénéo-provençale. Après s'être rapprochées, les plaques s'écartèrent à nouveau, ouvrant, il y a 30 MA, un nouveau bassin, la future Méditerranée, et provoquant l'effondrement des Pyrénées orientales au travers de grandes failles. L'une de ces failles forme aujourd'hui la vallée de la Têt. Il y a 20 MA, la mer recouvrit l'actuel golfe du Lion, la vallée du Rhône et le Languedoc. Le Roussillon était, il y a 14 MA, une vaste plaine d'alluvions et le niveau de la mer était 100 m plus haut qu'actuellement.

orgues 4

orgues 7

orgues 12

orgues 25

Un grand bouleversement eut lieu, il y a 5,8 MA, lorsque le détroit de Gibraltar se ferma. La Méditerranée s'assécha presque totalement en l'espace de 1600 ans provoquant le dépôt d'immenses couches de sel. L'abaissement du niveau de la méditerranée amena l'encaissement des fleuves qui creusèrent d'immenses canyons. Un nouveau mouvement tectonique conduisit, il y a 5,3 MA, à la réouverture du détroit de Gibraltar. La mer envahit à nouveau le bassin méditerranéen. La mer dont le niveau était alors 80 m plus haut qu'aujourd'hui recouvrait le golfe du Roussillon et la vallée de la Têt était un bras de mer cerné au sud par les collines des Aspres et au nord par l'escarpement granitique du plateau de Montalba. Les sédiments provenant de l'érosion du plateau de Montalba comblèrent petit à petit la vallée jusqu’à transformer, il y a 3,5 MA, le golfe du Roussillon en plaine littorale.

orgues 5

orgues 9

orgues 11

orgues 17

L'érosion recouvrit dans la vallée de la Têt, il y a 1,7 MA, la couche d'alluvions argilosableuses fines d'un ciment constitué d'argile enchâssant des galets et de la blocaille. Cette couche constitue aujourd'hui les coiffes des cheminées de fée du site. Au cours du quaternaire soit depuis 2 MA, la Têt creusa une série de terrasses alluviale dans ces couches de sédiments.

orgues 13

orgues 23

orgues 20

orgues 18

Le site des Orgues forme un amphithéâtre de parois sculptées dans des alluvions sableux. La couche de ciment plus résistant à l'érosion pluviale forme par endroit une protection, ce qui produit la survie de colonnes communément appelée cheminée de fée ou demoiselles coiffées. Les plus hautes atteignent une douzaine de mètres. Le site a été classé en 1981. Planté de pêchers, il fut exploité par un agriculteur jusqu'en 1992 où il fut racheté par la commune d'Ille-sur-Têt et aménagé pour les visites touristiques.

orgues 26

orgues 24

orgues 29

Ces photographies ont été réalisées en août 2005.

 

Y ACCÉDER:

D'Ille-sur-Têt, prendre la D2 en direction de Montalba-le-Château. À 500 m après le pont sur la Têt, prendre à droite le chemin de Régleilles qui mène au parking du site.

L'accès au site est payant.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 25 avril 2020

Cette page a été mise à jour le 25 avril 2020