La colonne de Napoléon 1er 

La colonne de Napoléon 1er

La bataille de Montmirail est une des dernières victoires de Napoléon 1er. Elle a été commémorée par une colonne érigée à la demande de Napoléon III sur les lieux mêmes de cette victoire.

montmirail 1

Napoléon 1er est né à Ajaccio le 15 août 1769. Après ses études à l'école militaire de Brienne, la Révolution française lui permet de gravir rapidement les échelons de la hiérarchie militaire. Son mariage, le 9 mars 1769 avec Joséphine de Beauharnais, lui permet d'obtenir le grade de général en chef de l'armée d'Italie. Il engage à sa tête une campagne victorieuse contre l'Autriche et l'Italie. Dans la foulée, il engage la campagne d'Égypte. Après une série de victoires, il revient à Paris le 23 août 1799. Le 9 novembre 1799, il réussit un coup d'État et devient 1er consul de la république. Le 2 décembre 1804, il est couronné Empereur des Français. En 1805, la 3e coalition regroupant l'Empire russe, l'Autriche et la Suède et soutenue par l'Angleterre engage la guerre contre la France. Elle se conclut par la victoire de Napoléon 1er à Austerlitz. Le 11 octobre 1805, la marine anglaise défait la flotte franco-espagnole à Trafalgar. Elle acquiert ainsi la domination sur les mers du globe.

Jean Léon Gêrome
Napoléon 1er en Egypte d'après Jean Léon Gêrome Origine Wikipédia)

En 1806, la Prusse déclare la guerre à la France et subit une défaite à Iéna. Le 14 juin 1807, c'est au tour des Russes d'être battu à Friedland. La même année débute la guerre en Espagne. Les Espagnols, aidés par les Anglais, pousseront les Français hors du pays en 1809. L'année où une nouvelle guerre a lieu avec l'Autriche. Une nouvelle victoire pour Napoléon 1er le 5 et 6 juillet 1809 à Wagram. Le 2 avril 1810, Napoléon 1er se marie avec Marie-Louise d'Autriche. En 1812, la Russie s'allie avec Angleterre et Napoléon 1er engage la campagne de Russie. Il bat les Russes le 12 septembre 1812 lors de la bataille de Moskowa qui lui ouvre les portes de Moscou. Les Russes ayant détruit son ravitaillement et tout brulé lors de leurs retraites, Napoléon 1er est obligé de retourner en France, poursuivi par l'armée russe. Il les battra à la bataille de la Bérézina. Malgré cette victoire, l'hiver russe et 55000 morts français marquent le début de la fin pour l'Empire. En 1813, l'Autriche, la Russie, la Prusse, l'Angleterre, le Portugal et la Suède forment une nouvelle coalition et engagent la campagne d'Allemagne où les troupes françaises sont défaites.

napoleon retreat fron moscow
La retraite de Russie (origine Wikipédia)

Les armées coalisées marchent sur la France entamant la campagne de France où, de janvier à avril 1814, Napoléon 1er essaie d'empêcher l'envahissement de la France. Le 25 janvier 1814, les coalisés occupent l'est d'une ligne allant de Charleville-Mézières à Dijon. Napoléon 1er prend le commandement des troupes et repousse les armées de Blücher le 27 janvier 1814 à St Dizier. Le 29 janvier 1814, il repousse l'armée de Schwarzenberg à la bataille de Brienne. Les armées de Blücher et de Schwarzenberg s'unissent à la Rothière où, le 1er février, ils défont les Français. C'est la première défaite de Napoléon 1er sur le sol français. Les armées de Blücher et de Schwarzenberg marchent sur Paris, Blücher par la vallée de la Marne et Schwarzenberg par la vallée de la Seine. Napoléon 1er se glisse entre les deux et attaque les flancs. Il anéantit l'armée russe d'Olsouviev à Champaubert le 10 février 1814 et bat les armées russes de Sacken et les Prussiens de Yorck à Montmirail le 11 février 1814. Le 14 février 1814, Napoléon 1er bat l'armée de Blücher à Vauchamps et le force à reculer jusqu'à Châlons-en-Champagne.

wagram
Napoléon à la bataille de Wagram (origine Wikipédia)

Le 20 mars 1814, à la bataille de Bar-sur-Aube, Napoléon 1er est obligé de battre en retraite devant l'armée de Schwarzenberg. Blücher et Schwarzenberg font ensuite leur jonction dans la plaine de Châlons-en-Champagne. Dans leur marche sur Paris, ils battent les Français à Fère-Champenoise. Le 30 mars 1814, Schwarzenberg attaque Paris par Pantin et Romainville. Blücher attaque par Clichy et Montmartre. Le commandant de l'armée de Paris, Marmont, signe l'armistice. Les coalisés rétablissent dans la foulée les Bourbons sur le trône de France et le 1er avril 1814, le sénat organise un gouvernement provisoire. Le 4 avril 1814, les maréchaux refusent à Napoléon 1er de poursuivre le combat. Napoléon 1er signera son abdication le 6 avril 1814 et embarque le 28 avril 1814, à St Raphaël, pour son exil à l'ile d'Elbe.

adieux
Montfort Adieux de Napoléon à la Garde impériale (origine Wikipédia)

 Il en reviendra le 1er mars 1815 avec une petite troupe. Débarqué à Golfe Juan, il est à Paris le 20 mars 1815. Les coalisés reprennent immédiatement la guerre et battront Napoléon 1er à Waterloo, le 18 juin 1815. Les Anglais exileront Napoléon 1er à St Helene où il meurt le 5 mai 1821.

napo retorned
Le retour de Napoléon 1er (origine Wikipédia)

invalides
Le tombeau de Napoléon 1er aux Invalides

Après la bataille de Champaubert (10 février 1814) Napoléon 1er a le choix de poursuivre Blücher ou d'attaquer l'armée russe de Sacken (19000 hommes) et l'armée prussienne de Yorck (15000 hommes) afin de les empêcher de s'unir à Blücher. Yorck est à Château-Thierry et Sacken à La Ferté-sous-Jouarre. Il ordonne, au soir du 10 février 1814, au général Nansouty, commandant la cavalerie de se rendre à Montmirail. Les divisions d'infanterie du général Ricard et du général Friant doivent suivre dans la nuit à 3h et à 4h. Deux divisions de la Jeune Garde du maréchal Ney doivent les suivre à 6h. Curieusement, ils ne participeront pas à la bataille de Montmirail. Le maréchal Mortier doit se mettre en route avec son armée à l'aube. Napoléon 1er sera lui-même à Montmirail à 8h du matin. Les troupes de Sacken quittent La Ferté-sous-Jouarre à 21h, le 10 février 1814. Ils arriveront à Viels-Maison, à l'ouest de Montmirail, à 8h du matin. Yorck avance prudemment vers Montmirail et s'arrête à Viffort à mi-chemin. Il demande à Sacken de le rejoindre à Château-Thierry, mais celui-ci refuse, convaincu qu'il peut passer en force et rejoindre Blücher à la Fère-Champenoise. Yorck repartira vers Montmirail à midi.

david
Napoléon d'après David (origine Wikipédia)

À minuit, la cavalerie du général Nansouty disperse les cosaques de Sacken à Montmirail. Il déploie ensuite la cavalerie en reconnaissance en direction de Château-Thierry. Sacken arrive à 10h à l'Epine-aux-Bois, à l'ouest de Montmirail. Son avant-garde s'empare du village de Marchais (au sud) à 11h alors que le XIe corps russe occupe les fermes de Chouteaux, des Grenaux et de la Chaise au nord. Ils font face aux troupes du général Friand. À la même heure, Napoléon 1er s'avance depuis Montmirail. À midi, les troupes du général Ricard contre-attaquent sur le village de Marchais. Le village changera cinq fois de mains avant que le général Ricard se replie à 14h sur Tremblay. La situation devient critique pour les Français d'autant que les reconnaissances signalent l'arrivée des troupes prussiennes de Yorck à la Fontenelle au nord.

Gros
Gros - Napoléon à la bataille d'Eylau (origine Wikipédia)

À 15h, le maréchal Mortier arrive enfin sur le champ de bataille. Napoléon 1er dirige une partie des troupes sur son flanc droit face aux Prussiens de Yorck. Il envoie deux bataillons en renfort au général Ricard et garde les deux divisions du général Michel en réserve. Il ordonne une contre-attaque générale. Le maréchal Ney dirige la division Friand au centre et enfonce les troupes de Sacken qui se replient vers le nord en formant des carrés afin de tenter de résister aux Français. Les Dragons du général Letort les taillent en pièces. Les Grenadiers du général Bertrand, avec les survivants du général Ricard, chargent à la baïonnette et reprennent le village de Marchais à 16h. Yorck tente une attaque par le nord sur la ferme des Grenaux pour essayer de s'insérer entre les troupes françaises. Les Prussiens sont pris dans le feu croisé des divisions du général Michel qui les obligent à reculer sur la deuxième ligne. Le maréchal Mortier s'attaque aux flancs des Prussiens qui retraitent sur Presle avant de contre-attaquer. Les combats cessent avec la nuit. Durant la nuit, Yorck retraite vers Château-Thierry et Sacken le suit par Haute-Epine. La bataille de Montmirail opposa 16300 Français avec 36 canons à 34000 Russes et Prussiens avec 104 canons. Elle couta la vie à 2000 Français. Les Russes et les Prussiens perdirent 4500 hommes et 30 canons.

montmirail 3

montmirail 6

En 1864, l'architecte A. Morsaline proposa une collecte de fonds pour ériger un monument commémoratif en forme de pyramide. Napoléon III imposa une colonne corinthienne de style néo-classique qui fut érigée le 15 août 1866. Elle a été érigée à l'emplacement où se tenait Napoléon 1er au moment le plus décisif de la bataille du 11 février 1814. L'aigle doré, installé au sommet, fut offert par le surintendant des Beaux-arts, le comte de Nieuwerkerke.

montmirail 4

Ces photographies ont été réalisées en août 2013.

 

Y ACCÉDER:

La colonne est située le long de la D933 entre Montmirail et le village de Le Tremblay en direction de La Ferté-sous-Jouarre.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 16 novembre 2013

Cette page a été mise à jour le 17 février 2015