La collégiale Saint-Aignan
et la crypte des grottes

L'église de Saint-Aignan, construite sur deux niveaux, possède dans sa crypte de remarquables fresques réalisées entre le XIe et le XIVe siècle.

collegiale 2

collegiale 4

collegiale 10

L'église inférieure, dédiée à Saint-Jean et nommée la crypte ou église des Grottes, fut construite au VIe siècle. Elle fut surmontée, entre le XIe et le XIIe siècle, par l'église supérieure de style roman. Le clocher porche est daté du XIe siècle. Il s'agit d'une nef de quatre travées avec des bas-côtés, un transept et un chœur avec des absides semi-circulaires et trois chapelles rayonnantes. L'église possède environ 250 chapiteaux sculptés. Lors de la Révolution française, l'église fut convertie en "Temple de la Raison" avant d'être vendue en 1795 comme bien national. Elle fut achetée pour 950 livres, soit le prix d'un cheval, par son ancien curé. Elle fut rendue au culte en 1800. La crypte fut par contre utilisée comme écurie, étables et celliers jusqu'en 1851. L'église fut classée Monument historique en 1862. En 1870, la tour porche fut surmontée d'un beffroi pour abriter les cloches.

collegiale 6

collegiale 7

collegiale 11

collegiale 9

La crypte servit au XVe siècle de chapelle funéraire à la famille de Chalon, les seigneurs de Saint-Aignan. Elle est constituée d'une abside centrale précédée d'une courte nef carrée avec deux bas-côtés. L'abside centrale est flanquée d'un déambulatoire avec trois chapelles rayonnantes. Ces différentes salles sont décorées de peintures murales exécutées entre le XIe et le XIIIe siècle et pour les plus récentes au XIVe siècle. L'abside centrale est décorée d'un grand Christ en majesté avec à sa droite Saint-Jacques le Mineur guérissant un paralytique et à sa gauche Saint-Pierre au chevet d'un cul-de-jatte.

eglise basse 1

eglise basse 3

eglise basse 26

eglise basse 23

La voute de la nef est ornée d'un Christ du jugement dernier reposant sur un arc-en-ciel. On peut aussi y voir des anges jouant de la trompette sur des amoncellements d'os. La chapelle sud présente la légende de Saint-Gilles.

eglise basse 18

La chapelle méridionale est ornée avec une fresque montrant la résurrection de Lazare alors que la chapelle nord ne présente plus que des traces de peinture.

eglise basse 16

eglise basse 17

eglise basse 22

eglise basse 10

eglise basse 20

eglise basse 15

À l'extérieur de l'église, du côté nord, se trouve le gisant de Jeanne de Perellos. Son tombeau fut exilé en dehors du bâtiment sacré pour avoir été reconnu coupable d'avoir détourné Louis II de Chalon, comte de Saint-Aignan, de son épouse légitime vers 1420.

collegiale 14

Ces photographies ont été réalisées en septembre 2021.

 

Y ACCÉDER:

L'église se trouve au centre de Saint-Aignan.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 31 décembre 2021

Cette page a été mise à jour le 31 décembre 2021