Les cascades du Hérisson 

Les cascades du hérisson

Le hérisson nait de l'union de deux ruisseaux dont l'un provient du lac d'Ilay et l'autre du lac de Bonlieu. Cette union a lieu à 805 m d'altitude au pied du Pic de l'Aigle. À peine né, le ruisseau entame sa descente vers le plateau de Doucier. Sur une longueur de 3 km, il va perdre 280 m d'altitude. Pour cela, il va franchir 31 cascades qui composent le plus bel ensemble de cascades du Jura.

le grand saut
Le Grand Saut

Le vallon du Hérisson est une reculée dite interne du Jura. Cette reculée a été creusée dans les strates du jurassique supérieur par la langue de Doucier de la calotte glaciaire recouvrant le Jura durant la période glaciaire de Würm (60000 à 18000 ans). Après sa série de cascades, le ruisseau du Hérisson, gonflé par des résurgences situées dans son cours, traverse le lac du Val puis le lac de Chambly pour rejoindre l'Ain peu après.

falaise
Les falaises de la reculée du hérisson

grand saut
Un surplomb rocher près du Grand Saut

Les différentes chutes d'eau ont été exploitées par les hommes pour entrainer des moulins ou fournir l'énergie nécessaire aux forges. En parcourant le vallon, quelques rares vestiges de cette industrie sont encore visibles. Celle-ci fut surtout florissante au XIXe siècle. Un sentier a été aménagé le long du ruisseau et permet l'accès aux cascades. Le site a été classé patrimoine naturel le 29 avril 2002. La visite du site peut-être effectué depuis le bas en remontant le cours du Hérisson soit depuis le haut en descendant le cours. Dans les deux cas, il faudra revenir sur vos pas pour retrouver votre voiture.

eventail
La reculée du Hérisson vue depuis le haut de la cascade de l'Eventail

Nous avons remonté le cours du Hérisson. La première cascade sur ce parcours est celle de l'Éventail. Le ruisseau y fait une chute de 65 m de hauteur avec de multiples rebonds. Au fur et à mesure de la chute, la largeur de la cascade augmente d'où le nom de l'Éventail. Le sentier grimpe assez fortement pour accéder au belvédère en haut de la chute.

eventail 2
La cascade de l'Eventail

eventail 7

eventail 11
Le haut de la cascade de l'Eventail

De là, le sentier relativement plat continue le long du ruisseau vers le Grand Saut. Mais avant il fait un détour vers la grotte Lacuzon. Celle-ci possède un grand porche de 25 m de large et haut de presque 15 m. Elle s'enfonce de quelque 40 m dans la paroi rocheuse. Au fond se trouve une résurgence. Le nom de la grotte provient de Claude Prost, dit "Capitaine La Cuson" (Lacuzon), célèbre héros de l'indépendance comtoise. Entre 1635 et 1678, il s'est opposé par les armes à l'annexion par la France de la Franche-Comté. Celle-ci était, avant cette époque, rattachée au royaume d'Espagne. Cette grotte n'a cependant jamais servi d'abri à Lacuzon, contrairement aux affirmations des écrivains romantiques du XIXe siècle comme Charles Nodier, Louis Jousserandot ou Xavier de Montépin. La grotte a cependant servi à abriter les archives des moines de Bonlieu afin de les soustraire aux troupes françaises qui écumaient la région lors de l'annexion.

lacuzon
La grotte de Lacuzon

lacuzon 3
Le porche

lacuzon 4
La grotte

lacuzon 7
Le fond de la grotte avec la résurgence

lacuzon 12

De la grotte, le sentier descend au pied de la cascade du Grand Saut en passant derrière la chute d'eau. Le Grand Saut se trouve dans un cirque, dont la falaise à une hauteur de 60 m. C'est la cascade la plus impressionnante du site.

le grand asaut 7
Le Grand Saut

grand saut 10

grand saut 11
Le bas du Grand Saut

grand saut 9
Le sentier passe derrière la chute d'eau

Le sentier entame la deuxième grosse montée pour accéder au sommet de la falaise. Il se poursuit ensuite en faible montée jusqu'à la dernière cascade. La troisième grande cascade est le Gour Bleu. Ici, une belle vasque accueille les eaux après leur chute d'une dizaine de mètres.

le gour bleu
Le Gour bleu

gour bleu

La cascade de Château Garnier est plus modeste avec ses 5 m. À cet endroit, la famille Grappe construisit en 1680 une ferme qui sera transformée en moulin quelques années plus tard. Pour cela, un aqueduc dérivant l'eau fut construit. Le moulin fut racheté au début du XIXe siècle par un médecin, Jean-Joseph Garnier, pour en faire sa résidence. Il y vécut seul avec un domestique jusqu'à sa mort en 1834. Les bâtiments seront démantelés trois ans après. Le site changea ensuite plusieurs fois de propriétaire. En 1902, le site est cédé à l'Union Électrique.

chateau garnier
Château Garnier

garnier
Le haut de la cascade de Château Garnier

Au Saut de la Forge, haut de 10 m, fut installée au Moyen-âge, par les moines de Balerne, une forge. À l'époque, l'endroit se nommait le Saut de la Boille. En 1450, un maréchal-ferrant de la Cluse-et-Mijoux, Robin Patouillard reçoit l'autorisation des moines pour construire une retenue d'eau alimentant une roue à aubes entrainant le marteau. Cet outil de travail sera détruit en 1489 par un incendie. Jehan Patouillard, le fils, transformera ensuite la forge en moulin céréalier. Sa sœur et son mari s'installent à cette époque au Saut Girard. Le site accueillera en 1656 une nouvelle forge exploitée par la famille de Jean-Charles Grappe. Cette forge travaillera principalement à la fabrication d'outils agricoles. La forge s'arrêtera définitivement en 1833. Les bâtiments, après avoir connu plusieurs propriétaires, seront détruits en 1902 par l'Union Électrique.

saut de la forge
Le Saut de la Forge

Au Moulin Jeunet, le Hérisson présente une chute d'eau de 3 m. À cet endroit, les villageois du Frasnois construisirent au XVe siècle, un moulin. Cette construction a été financée par le seigneur de Châtelneuf. Le moulin sera détruit durant la guerre qui ravagea la région de 1635 à 1639. Les Frasnois, ruinés par cette guerre et ne pouvant pas financer la reconstruction, cédèrent le moulin en 1663 à Guillaume Grappe. La famille Grappe en fit un moulin prospère jusqu'en 1875 où il sera détruit. Les ruines seront rachetées par un marchand de vin de Lons-le-Saunier qui le reconstruit. Séraphin-François Jeunet le rachète en 1882 et l'exploitera jusqu'en 1902.

moulin jeunet
Le Moulin Jeunet

moulin jeunet 3
La cascade du Moulin Jeunet

jeunet
La cascade du Moulin Jeunet

La dernière cascade (ou la première) est le Saut Girard, haute de 35 m. Elle tire son nom d'un moine Girard qui, devant la vie dissolue de ses compagnons, mit fin à sa vie en se jetant du haut de la cascade.

saut girard
Le Saut Girard

saut girard 5

saut girard 9
L'écoulement du Saut Girard

En amont du Saut Girard fut construite dès le Moyen-âge une retenue d'eau avec un canal de dérivation alimentant la Clouterie située sur la rive gauche du Hérisson. Le site était exploité par les moines de Bonlieu. Le site prend de l'ampleur au XVIIIe siècle avec la famille Epailly. Elle y installe une usine de fabrication de clous réalisés à l'aide de fer recyclé. L'activité se maintiendra sur le site jusqu'en 1911. Élie Epailly mourut cette année-là dans son usine. Il fut le dernier cloutier du vallon du Hérisson. Avec lui disparurent sept siècles d'activités métallurgiques sur le cours du Hérisson.

clouterie
La chute d'eau de la Clouterie

clouterie 2
Les ruines de la Clouterie

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2010.

 

Y ACCÉDER:

L'accès au site des cascades du Hérisson est fléché depuis la plupart des villes du Jura. Le sentier pédestre est accessible depuis Doucier en suivant la D326 jusqu'au parking de la maison des cascades en aval de la cascade de l'Éventail. Il est possible de débuter la visite par le Saut Girard en partant des parkings d'Ilay ou de la Fromagerie. Un troisième accès est possible par le Saut de la Forge depuis Bonlieu.

Le sentier fait 7,40 km de longueur aller-retour et il faut compter trois heures pour le parcourir.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 19 septembre 2010

Cette page a été mise à jour le 16 février 2015