A la rencontre de Merlin et de Viviane 

A la rencontre de
Merlin et de Viviane

Qui ne connaît pas Merlin l'enchanteur, la fée Viviane, le roi Arthur et les chevaliers de la "Table Ronde". Ces personnages sont les héros de nombreux récits du Moyen-âge. Nombre de leurs aventures se sont déroulées dans la mythique forêt de Brocéliande.

La table ronde avec le saint graal
La table ronde avec au centre le Saint Graal

Faisons un peu connaissance avec certains de ces héros. Le plus important est Merlin. Il serait né des amours du Diable et d'une religieuse. De cette dernière il tient son statut d'être mortel et de l'autre il possède toute la connaissance du monde. Merlin fut le précepteur du roi Arthur et c'est lui qui institua la "Table Ronde" et son compagnonnage. Son sort fut cependant scellé lorsqu'il rencontra Viviane, la fille du seigneur Dymas. Celle-ci serait née au château de Comper. Merlin en tomba éperdument amoureux au point de délaisser ses fonctions après du roi Arthur. Viviane voulait garder Merlin rien que pour elle. Elle se fit donc enseigner par Merlin l'ensemble de sa magie. Après avoir eu connaissance des plus grands secrets, Viviane s'en servit pour plonger Merlin dans un profond sommeil et l'enfermer dans une prison d'air au plus profond de la forêt. Viviane enleva également Lancelot, fils du roi Ban pour l'élever dans le château que Merlin lui avait édifié au fond du lac de Diane. Ce lac est peut-être celui qui borde le château de Comper.

le lac de Paimpont

Les chevaliers de la "Table Ronde" et le roi Arthur s'étaient donné comme quête sacrée de retrouver le Saint Graal. Le Graal est le calice dont se servit le Christ lors de la dernière cène. Joseph d'Arimathie y recueillit le sang du Christ agonisant sur la croix. La légende nous apprend que Joseph emporta le Graal de Judée dans l'île de Bretagne. Les chevaliers passèrent leurs vies à le rechercher des deux côtés de la mer. Mais seul un être au cœur parfaitement pur peut le trouver. Ce fut finalement Galaad, fils de Lancelot, qui le découvrit dans le château du roi Pêcheur situé sur les terres de Celtie. Ce château se trouve peut-être dans la forêt de Brocéliande.

abbaye de Paimpont
L'abbaye de Paimpont

Le choeur
Le choeur de l'église abbatiale de Paimpont

Ces héros ne sont plus, Merlin est endormi dans sa prison et le roi Arthur après avoir été gravement blessé à Canlan a été conduit par les fées dans l'île d'Avallon. Depuis la Bretagne a sombré dans le malheur. Les Bretons se sont dispersés dans le monde, ils ont été vaincus et soumis. Ce temps de malheur se terminera à l'instant où le héros prédestiné trouvera le chemin secret vers la prison de Merlin pour l'éveiller. Celui-ci à son réveil fera résonner sa harpe d'or par trois fois afin de rappeler le roi Arthur. Tous les héros de Bretagne répondront à cet appel et formeront l'armée qui libérera la Bretagne celtique et lui feront oublier les années de servitude.

tableau de l'église du St Graal

La fontaine de Barenton

La fontaine de Barenton est au centre des légendes de Brocéliande. Longtemps tombée dans l'oubli, ce n'est que récemment qu'elle fut retrouvée et restaurée. La source produit une eau à température constante de 10 ° à forte teneur en acide carbonique. Un dégagement gazeux d'azote pur s'y produit en permanence. Cette eau fut longtemps employée pour traiter les maladies mentales ou la rage. Les parents y amenaient les enfants chétifs. Un asile aurait été tenu par les druides au hameau de Folle Pensée. Celui-ci serait à l'origine du nom. La médecine moderne ne reconnaît cependant aucune propriété à cette eau.

la fontaine de barenton

La légende nous apprend que c'est à cet endroit que Merlin rencontra Viviane. Il semblerait que Viviane y attendait l'arrivée de l'enchanteur. À l'époque, la source était vénérée par les druides qui y avaient construit un établissement. La source possédait (possède encore ?) d'importants pouvoirs magiques. L'eau puisée à la fontaine et versée sur le perron déclenche des phénomènes prodigieux. Soit, d'horribles hurlements font trembler la forêt, soit un gigantesque incendie semble se déclarer duquel surgissent des dragons, soit un orage se déclenche pour inonder les environs. Ce dernier prodige était recherché par temps de sècheresse. L'église reprit même cette croyance en organisant des processions à la fontaine. Le recteur de Concoret y venait bénir la fontaine puis y trempait le pied de la croix avant d'asperger le perron. Cette procession aurait eu lieu pour la dernière fois en 1835. Des témoignages rapportent qu'il s'en suivit un violet orage.

 la fontaine de plus prés

À quelques distances de la fontaine se trouve le "Champ des Tournois". Le "Roman de Ponthus" daté du XIVe siècle nous raconte qu'à cet endroit Ponthus affronta en tournoi une cinquantaine de chevaliers pour conquérir le cœur de sa belle. Ponthus, chevalier de la "Table Ronde" était un prince originaire de Galice. Après avoir fait naufrage sur la côte bretonne, il se lia avec des seigneurs de la région et notamment avec Gaël, seigneur de Brocéliande. Ponthus tomba amoureux de Sidoine, fille de Gaël qui lui rendait son amour. Mais pour obtenir sa main, Ponthus dut défaire en combat singulier la cinquantaine de prétendants. Ce combat est certainement à l'origine de la légende du chevalier noir qui garde la fontaine de Barenton. À proximité du "Champ des Tournois", des ruines se devinent. Cette demeure occupée par Ponthus fut construite par le roi Salomon au IXe siècle. Elle fut détruite par Du Guesclin en 1372. La dernière mention en est faite dans une déclaration de 1541 où elle est déclarée ruinée.

l'eau de la fontaine

Au sud de cet endroit, une petite butte en forme de fer à cheval portait un cromlech disparu aujourd'hui. La tradition locale y voyait le tombeau de Merlin. Le tombeau de Merlin est actuellement connu à l'est de Brocéliande. Mais Merlin à beaucoup de tombeaux, plusieurs sont situés en Bretagne comme en Angleterre, en Écosse et en Irlande. Par contre, celui situé si près de la fontaine de Barenton pourrait bien être la prison d'air où Viviane enferma Merlin.

 

Le tombeau de Merlin

Avant de nous recueillir sur le tombeau de Merlin, faisons un saut dans le temps. À la carrière de Marette, nous nous trouvons à l'origine de la Bretagne. Le magnifique plissement rocheux nous livre 300 millions d'années de l'évolution de la terre. Les roches formant le plissement vertical se sont formées au fond de la mer recouvrant cette partie de la terre à l'époque. Ce plissement a formé la chaîne hercynienne. Après une période découverte, la région a de nouveau sombré sous la mer. À cette période se sont formés les grès rouges recouvrant le plissement.

la carriere de Marette
Le plissement de la carrière de Marette

Le tombeau de Merlin est constitué de deux dalles dressées côte à côte. Ce sont les pauvres restes d'une allée couverte démantelée au cours des temps par les chercheurs de trésors. À quelques pas de là, une source laisse échapper un mince filet d'eau. Cette source est la fontaine de jouvence. Son eau procurerait une éternelle jeunesse. Mais vu l'état de la source et de l'eau qui y croupit, la boire demande un réel effort. Qui y survit bénéficie effectivement d'une santé à toute épreuve.

le tombeau de Merlin
Le tombeau de Merlin

de plus prés
Les pauvres restes d'une allée couverte

la fontaine de jouvence
La fontaine de Jouvence

À peu de distance, un menhir porte le nom de siège de Merlin. Cette pierre de 3 m de hauteur présente une cassure lui donnant la forme d'un siège.

le siege de Merlin

une autre vue de ce siége

Nous ne pouvons quitter ce secteur de la forêt de Brocéliande sans aller voir le "Tombeau des Anglais". Cette allée couverte a été fortement bouleversée au cours du XIXe siècle. La chambre a une longueur de 10 m et 1,50 m de large. Elle est orientée est/ouest. Cette allée couverte a été nommée "Tombeau des Anglais" en souvenir de la bataille de Mauron qui opposa en 1352 les Anglais aux Français durant la guerre de succession de la Bretagne.

le tombeau des anglais
Les vestiges d'une grande allée couverte

une autre vue
qui est bien loin de son prestige d'antan

 

L'église du Graal

l'église de Tréhorenteuc

L'église de Tréhorenteuc fut édifiée au XVIIe siècle et consacrée à Ste Onenne, sœur d'un roi breton du VIIe siècle. Elle a été restaurée et redécorée par l'abbé Gillard. Celui-ci y plaça les différents symboles du Saint Graal. L'abbé Gillard mourut en 1979 et fut inhumé dans son église. L'emblème le plus visible est la grande fresque ornant le côté ouest de la nef et représentant la fontaine de Barenton. Au milieu de la fresque à l'avant du cerf blanc de Brocéliande se trouve la "Pierre de Merlin", le perron de la fontaine. Le cerf a la tête ceinte du nimbe christique et porte un collier d'or avec la croix. Il est entouré par quatre lions rouges et l'arrière-plan est constitué de dix arbres auréolés de lumière.

la fresque

Le vitrail du fond du chœur représente Joseph d'Arimathie à genoux devant le Christ. Le Graal figure à la hauteur de la tête du Christ. Le tout est surmonté d'une banderole tenue par des anges proclamant "le calice de mon sang". Le vitrail de droite représente la table des chevaliers de la "Table Ronde" présidée par le roi Arthur. Des anges y apportent le Saint Graal. Le vitrail de gauche nous montre la cène avec le Graal sur la table du Christ.

le vitrail du Graal
Le vitrail du Graal

La table ronde
Le vitrail du roi Arthur

Le chœur est également orné de tableaux basés sur le thème du Graal. Sur l'un est représentée l'assemblée des vingt et un chevaliers de la "Table Ronde" en présence du Saint Graal. Galaad est représenté sous le dais. Un autre tableau montre un repas médiéval avec Ste Onenne, enfant portant un bouquet de roses. Près d'elle se trouve Ste Eurielle.

les exploits des chevaliers
Les exploits des chevaliers de la table ronde

sainte Onenne
Sainte Onenne et Sainte Eurielle

 

Le Val sans Retour

Le "Val sans Retour" est le domaine de la fée Morgane, la sœur d'Arthur. C'est là que Morgane retenait ses amants dans une prison imaginaire qu'ils ne pouvaient franchir. Ils y étaient à la disposition de leur maitresse et y jouissaient de tous les biens et plaisirs à part celui de la liberté. Ceux qui tentaient de s'évader se heurtaient à un géant qui les forçait à retourner sur leurs pas. Lancelot du Lac brisa le charme en affrontant les monstres imaginaires. Il libéra par ce fait, les amants de Morgane.

l'arbre d'or
L'arbre d'or

le miroir des fées
Le miroir des fées

dans le val
Un des passage du Val sans Retour

Le "Val sans Retour" fut au cours du XIXe siècle situé par les romantiques dans un vallon à l'est de Brocéliande. Mais l'implantation d'une usine à proximité brisa le charme. Les romantiques portèrent alors leur dévolu sur ce vallon qui débute par un petit étang dénommé le "Miroir des Fées". En aval de cet étang fut implanté durant les années 1990 "l'Arbre d'Or". Cet arbre brulé, recouvert de feuilles d'or commémore les terribles incendies qui ravagèrent Brocéliande en 1990.

le tombeau de Viviane
L'Hotié de Viviane

le coffre mégalithique
Le coffre mégalithique servant de tombeau à la fée Viviane

Le "Val sans Retour" mène à la maison de Viviane, "l'Hotié de Viviane". C'est un coffre mégalithique qui forme une chambre de 3 m sur 2 m et haute de 1 m.

plan de l'hotié de Viviane
Le plan de l'Hotié de Viviane (sans échelle)

 

Le Jardin des Moines

Sur les hauteurs entre Tréhorenteuc et Néant sur Yvel est situé un cimetière préhistorique. Nous trouvons ici les vestiges d'un grand tertre sans chambre d'une longueur de 27 m et de 5 à 6 m de large. Il n'en subsiste que les dalles périphériques entourant le tumulus. Ces dalles sont au nombre de 27 du côté nord et de 26 du côté sud. Il est daté de 3000 à 2500 ans av. J.-C. et a été réutilisé durant l'âge du bronze.

le jardin des moines
Le Jardin des Moines

l'enceinte de pierre
Les pierres formant l'enceinte du tertre

La légende nous apprend que les dalles sont des moines pétrifiés. Les moines des environs menaient une vie très dissolue très loin des préceptes de leurs conditions monacales. Un saint de passage les mit en garde et les rappela à leurs devoirs, mais les moines ne l'écoutèrent pas. Un jour alors qu'ils dansaient sur la lande, la colère divine les pétrifia.

le jardin

La lande attenante au "Jardin des Moines" est nommée la butte aux tombes eu égard aux nombreux tumuli de l'âge du fer que l'on y rencontre.

le plan du jardin
Plan du Jardin des Moines (sans échelle)

 

Le tombeau des Géants

Sur le chemin de retour vers Paimpont, une visite au "Tombeau des Géants" s'impose. Nous avons là une sépulture de l'âge du bronze témoignage de la réutilisation de monument mégalithique par les civilisations qui leur succédèrent. Pour construire cette tombe, les hommes abattirent quatre menhirs pour construire le coffre puis recouvrirent l'ensemble d'un tumulus. La chambre de ce monument a une longueur de 4 m pour une largeur de 1 m et d'autant de hauteur. Ce monument appelé également la "Roche à la Vieille" est daté de 2000 ans av. J.-C.. Un autre menhir abattu d'une longueur de 4 m git à 10 m de la tombe.

le tombeau des géants
Le tombeau des Géants

de prés
La chambre funéraire

le menhir
Le menhir abattu

le plan du tombeau des géants
Plan du tombeau des Géants (sans échelle)

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2009.

 

Y ACCÉDER:

Carrière de Marette

De Paimpont, prendre la direction de St Malon sur Mel par la D71. Au niveau de l'embranchement à gauche pour le tombeau de Merlin, continuez tout droit. À la Ville Moisan, prendre à gauche vers l'étang et le camping de la Marette. Suivre le chemin partant sur la gauche.

 

Tombeau de Merlin et la fontaine de Jouvence

De Paimpont, prendre la direction de St Malon sur Mel par la D71. Le tombeau de Merlin est fléché. En sortie de forêt, prendre à gauche et arrêter vous au parking. De là un sentier mène au tombeau puis à la fontaine (sur la droite du sentier).

 

Siège de Merlin

Du parking du Tombeau de Merlin, prendre la route partant en face. Prendre à chaque embranchement à gauche vers la Ville Guichais. Le menhir est situé à l'arrière de la maison constituant la Ville Guichais à droite de la route.

 

Tombeau des Anglais

Du siège de Merlin, continuer sur la route puis prendre à gauche sur la D31. Prendre ensuite la 1ere route à gauche. Depuis le tombeau de Merlin, continuez sur la route tout droit. Prendre le chemin des Brousses Noires. Le tombeau est à quelques mètres dans la forêt.

Coordonnées GPS
48 N 04' 59"
02 W 08' 03"
Altitude 107 m

 

Fontaine de Barenton

De Concoret, prendre la D141 vers Tréhorenteuc. Après la Saudraie, allez au hameau de la Folle Pensée. En entrant dans le hameau, prendre à gauche puis toujours tout droit jusqu'au parking. De là, le sentier vous mène en une trentaine de minutes à la fontaine.

Coordonnées GPS
48 N 02' 20"
02 W 14' 48"
Altitude 208 m

 

Le Jardin des Moines

De Concoret, prendre la D141 vers Tréhorenteuc. Avant Tréhorenteuc, prendre à droite la direction de Néant sur Yvel. Le Jardin des Moines est situé sur la gauche juste après l'embranchement.

Coordonnées GPS
48 N 01' 11"
02 W 17' 24"
Altitude 153 m

 

Le Val sans retour et l'Hotié de Viviane

À Tréhorenteuc, prendre la direction de Campénéac par la D141. À la sortie du village se trouve le parking du Val sans Retour. L'Hotié de Viviane s'atteint en traversant le Val sans Retour.

Coordonnées GPS
48 N 00' 00"
02 W 16' 07"
Altitude 186 m

 

Le tombeau des Géants

De Campénéac, prendre la direction de Paimpont par la D312. Après avoir passé le château de Trécesson (un arrêt s'impose) et le lieu dit St Jean, prendre à gauche vers la Guette. Suivre la route jusqu'au parking. De là, suivre le chemin prolongeant la route. Au croisement, matérialisé par une croix en pierre, prendre à gauche. Prendre ensuite le premier chemin à gauche.

Coordonnées GPS
47 N 59' 31"
02 W 16' 09"
Altitude 177 m

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 28 septembre 2009

Cette page a été mise à jour le 15 février 2015