La cascade pétrifiante d'Étufs

Bien que moins importante que la cascade de Rolampot au nord de Langres, la cascade d'Étufs est cependant plus célèbre. Elle est aussi plus facilement visible, car sa vingtaine de gradins est dégagée de l'emprise forestière. Pour cette cascade, plusieurs sources se rassemblent sur le plateau au-dessus en un ruisseau qui coule sur une centaine de mètres avant de cascader le long de la pente abrupte du vallon.

etufs 3

La cascade est formée de tuf, une roche calcaire très poreuse et donc très légère. L'eau de pluie, en tombant, se charge de gaz carbonique (CO2). Dans son long parcours souterrain au travers de terrains calcaires, l'eau dissout le calcaire qui se combine avec le CO2 pour former du carbonate de calcium. Au niveau d'une résurgence (une source), des mousses, dénommées "Cratoneuron Communatum" pompent le CO2 dissout dans l'eau pour assurer leur photosynthèse. La soustraction du CO2 contenu dans l'eau, précipite le calcium qui se dépose autour des végétaux. Ce dépôt de calcaire finit par étouffer les mousses. La survie des mousses est assurée par leur croissance continue. Au fil du temps, la croissance continue des mousses et le dépôt de calcaire finissent par produire des massifs importants. Des gisements de tuf de plusieurs centaines de mètres d'épaisseur existent dans le monde. La décomposition des mousses et autres végétaux emprisonnés dans le calcaire produit une roche très poreuse et facile à travailler. Le tuf est une roche produite par un végétal. Mais une tufière est un milieu très fragile. La disparition de l'eau, même temporairement, va conduire à la disparition des mousses génératrices de tuf provoquant ainsi la mort de la tufière. Celle-ci sera ensuite colonisée par des végétaux n'ayant aucun effet sur la formation de tuf.

etufs 9

La vingtaine de gradins formant la cascade de 15 m de hauteur ont été aménagés par l'homme au cours des siècles. Nous pouvons encore voir des étais en bois au niveau de certains gradins notamment en haut de la cascade. Les vachers de la ferme y plaçaient des objets en vannerie qui se recouvraient, en quelques mois, d'une robe en calcite. Ils vendaient ces objets pour améliorer leur ordinaire. La ferme qui s'étend au pied de la cascade fut aménagée en château au cours du XIXe siècle par le comte Frochot, ancien préfet de Paris.

etufs 11

La formation de la cascade n'aurait rien de naturel, mais serait due à la colère du Diable furieux d'avoir été dupé. Dans un lointain passé vivait à Rouvres-Arbot un pauvre paysan qui se nommait Valentin. Très avare, il n'avait en tête que le riche parti qu'il voulait pour sa fille. Il trimait tous les jours habillés de haillons plus sales que ses vaches en se plaignant sans cesse à l'auberge au point que même les plus pauvres lui faisaient l'aumône. Le soir après la soupe, Valentin et Mélie, sa femme, comptaient et recomptaient les pièces d'or qu'ils cachaient dans un bas en laine. Un soir, alors que Mélie chauffait le lit, il se remit à compter ses richesses en se lamentant que l'argent ne rentrait pas assez vite, que les récoltes n'étaient plus ce qu'elles étaient, que les poules ne pondaient pas assez et surtout que sa fille ne trouvait pas de riche mari. Il se décida à en appeler au Diable. Celui-ci, à l'affut, accourut tellement vite que Valentin, surpris, en tomba de sa chaise.

etufs 6

Ils s'assirent devant le feu et se mirent à discuter. Le Diable notait sur un parchemin avec du sang les doléances de Valentin. Il voulait deux ou trois bœufs, une charrette, un cheval, une vache laitière, un riche époux pour sa fille, une source intarissable dans son pré, une superbe récolte et une mauvaise pour ses voisins. Puis Valentin se mit à réfléchir pour trouver quoi offrir au Diable en échange. Celui-ci faillit s'étrangler devant tant d'insolence et de naïveté. Mais je veux ton âme, déclara le Diable. Valentin protesta, supplia, discuta. Il voulait bien faire du mal aux autres, rendre le grand Lucien cocu, faire des farces au curé, mais donner son âme, jamais. Le Diable s'étouffait de rire pendant que Valentin marchandait. Il finit par dire qu'il préfèrerait être soumis à une épreuve en échange des biens convoités. Eh bien soit, accepta le Diable. Je vais aller dormir dans ton étable et avant que le coq ne chante tu devras avoir vidé toute l'eau de l'étang qui se trouve sur la route de Dancevoir. Si tu réussis, tu auras ce que tu demandes en échange de rien, sinon je prendrais ton âme de suite. Et il partit se coucher.

etufs 13

Valentin, abasourdi par la tâche exigée par le Diable, se prit la tête entre les mains pour réfléchir. Vider seul l'étang en une nuit était impossible. Soudain, une idée lui vint. Il courut au poulailler et tendit des toiles sur toutes les ouvertures pour empêcher le jour de passer puis alla se coucher. À l'aube, le coq ne chanta pas et Valentin courut au village pour demander de l'aide pour vider l'étang. Argumentant qu'il voulait gagner un peu de terre cultivable et étant beau parleur, il parvint à convaincre les autres paysans à l'aider. Une centaine d'hommes se mit aussitôt au travail. Au bout de plusieurs jours, il n'y eut plus une goutte d'eau dans l'étang. Le soir en rentrant, Valentin retira les toiles obscurcissant le poulailler. À l'aube suivante, le coq se remit à chanter réveillant le Diable. Celui-ci alla voir Valentin qui lui annonça avoir accompli l'épreuve. Le Diable qui n'en crut pas un mot alla voir sur place. Il n'en crut pas ses yeux. Comment as-tu fait ? demanda-t-il à Valentin. Celui-ci expliqua sa ruse et exigea ses biens. Le Diable, furieux, dut s'exécuter et, honteux de s'être fait berner, regagna son royaume en hurla et en tapant des pieds au milieu du ruisseau. En frappant le sol, ses pieds formèrent des marches sur lesquelles le ruisseau se mit à cascader.

etufs 18

Ces photographies ont été réalisées en août 2017.

 

Y ACCÉDER:

À Aubepierre-sur-Aube, prendre la direction de Rouvres-sur-Aube et Auberive par la D20. Se garer sur le parking situé en face de l'allée d'accès au château d'Étufs.

Les visites de la cascade sont autorisées de 10 h à 19 h. Il faut parcourir à pied les 700 m séparant le parking de la cascade qui se trouve à l'arrière du château.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 13 janvier 2018

Cette page a été mise à jour le 13 janvier 2018