Halliggye fogou 

Halliggye Fogou

Fogou est un mot celtique qui signifierait grotte ou cave. Les fogou sont des passages souterrains. Ils sont construits en creusant une tranchée ayant environ 1,80 m de profondeur pour 1,50 m de largeur. Sur les côtés de la tranchée sont construits des murs en pierres sèches. L'ensemble est ensuite couvert avec de grandes dalles plates. Une douzaine de fogou sont actuellement répertoriés en Cornouailles. Beaucoup ont été détruits au cours des siècles et de temps en temps un nouveau est découvert.

le souterrain
Le fogou

la fin du tunnel
La fin du tunnel

La construction des fogou est datée d'entre le Ve siècle av. J.-C. et le IIe siècle apr. J.-C. soit de la fin de l'âge du fer à la période romaine. Ils sont associés à des fermes ou des villages de l'âge du fer. Celui d'Halliggye est situé dans un site fortifié (oppidum) sur une colline entourée de deux remparts concentriques séparés par un fossé. Le hameau moderne est situé au cœur de ces remparts et le fogou est situé au nord-ouest du site. L'entrée actuelle a été créée en 1980 lors de travaux de consolidation. Elle donne accès par un escalier au tunnel long de 20 m orientés nord-ouest/sud-est. L'entrée se fait par un passage dont la hauteur est très réduite. Le tunnel est divisé en deux parties par un encadrement de porte réalisé par de grands blocs de pierre. L'autre extrémité se termine par une porte aujourd'hui bouchée qui donne sur le fossé d'enceinte du site.

dans le fogou

la porte central
La porte centrale

Avant la fin du tunnel, côté nord s'amorce un autre tunnel long de 28 m. Ce deuxième tunnel décrit une large courbe vers l'ouest et se termine dans le rocher. À la moitié de sa longueur est visible une ancienne entrée pratiquée dans le mur sud. Les tunnels ont jusqu'à 2 m de hauteur. Les poteries trouvées lors des fouilles proviennent de l'âge du fer local et certaines ont leurs origines dans le sud de la Gaule. Ces poteries confirment une datation allant du IVe siècle av. J.-C. jusqu'au IIe siècle apr. J.-C..

la fin

Le fogou d'Halliggye est situé sur les pentes ouest d'une colline possédant une large vue panoramique sur les environs. La région est riche en établissements de l'âge du fer et Romains. Un grand oppidum connu sous le nom de "Camp Gear" est situé à moins d'un kilomètre. L'occupation moderne du site est mentionnée pour la première fois en 1086. La famille Vyvyan s'installe à Halliggye en 1427 et Sir Richard Rawlinson Vyvyan publie en 1861 un article sur la restauration du fogou. Durant la 2e Guerre mondiale, le fogou fut utilisé comme lieu de stockage de munitions.

Le rôle des fogou n'a pas été clairement défini. Ils peuvent avoir servi comme refuge, comme lieu de culte ou pour le stockage de denrée alimentaire. Beaucoup de fogou sont orientés sud-ouest/nord-est face aux vents dominants. Un fogou ouvert aux deux extrémités crée des conditions idéales pour le séchage de la viande. Des trous remplis de cendre découverts dans le fogou de Trewardreva servirent probablement à la conservation d'œufs de mouettes. Une couche de terre contenant du charbon avec des os d'animaux et d'oiseaux découvert à Treveneague plaide également pour cette utilisation. Des descriptions d'auteurs antiques nous indiquent que les peuples des îles Britanniques stockaient le grain dans des dépôts souterrains. Ces mêmes auteurs parlent de peuples germaniques qui construisaient des abris souterrains pour stocker des denrées et s'y protéger des rigueurs de l'hiver. Des sphères en pierre découvertes dans des souterrains, la localisation des fogou au centre des villages et le soin apporté à leur construction rendent également crédible l'utilisation des fogou comme lieu de cérémonie ou de rituel religieux

la couverture
Les dalles de couverture

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2007 par monsieur Sylvain Scubbi.

 

Y ACCÉDER:

Le fogou d'Halliggye est situé à proximité de Garras. L'accès est indiqué le long de la B3293 et de l'A3083.

Le site étant un lieu d'hibernation de chauve-souris, il ne peut être visité que d'avril à octobre. La visite est payante.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 17 janvier 2009

Cette page a été mise à jour le 24 février 2015