L'allée couverte de Lesconil

lesconil 6

Cette allée couverte a un aspect singulier très éloigné de l'aspect classique des supports verticaux coiffé de dalles horizontales. Les orthostates formant les murs de l'allée sont ici inclinés vers l'intérieur pour que leurs extrémités hautes se touchent et suppriment la présence de dalles de couverture. Il s'agit d'une allée couverte arc-boutée.

lesconil 4

lesconil 7

L'allée est formée d'une chambre rectangulaire, longue de 12,30 m et large de 1,60 m, légèrement incurvée vers le nord. Cette chambre est formée de deux rangées de huit orthostates, minces dalles en granodiorite, avec une dalle de chevet. Cette chambre principale a une hauteur de 2 m. À l'extrémité nord-ouest de la chambre se situe une cellule terminale, longue de 1,30 m et large de 1,20 m, orienté légèrement vers le nord-ouest. La chambre principale est précédée, au sud-est, par un court vestibule séparé de la chambre par une petite dalle transversale. L'allée couverte est enserrée dans un tumulus ovale de 14 m de longueur et large de 5 m, délimitée par 27 petites dalles. Dix-neuf blocs épars complètent l'ensemble.

plan

lesconil 5

lesconil 9

lesconil 8

L'allée couverte de Lesconil, également dénommée "Tir-ar-c'horriquet" (la maison des Korrigans), fut mentionnée officiellement pour la première fois en juillet 1881 par l'abbé Jean Marie Ahgrall. Ayant fouillé le site, il y fit la découverte d'une urne gallo-romaine fabriquée au tour et remplie de restes incinérés. Du 20 au 23 aout 1881, Paul de Chatellier procéda à de nouvelles fouilles. Il mit à jour une première couche de terre et de pierres de 1,15 m d'épaisseur contenant des fragments de poterie, des éclats de silex et des charbons de bois. Sous cette couche se trouvait une couche de 25 cm d'argile jaune tassés recouvrant une épaisse couche de cendre. Dans celle-ci furent recueilli deux vases à fond rond, des fragments de poterie, une hache en diorite polie, une petite hache en fibrolite, une pierre à concasser les céréales et une pointe de flèche en silex. Le site fut classé Monument historique en 1922. Il fut acquis par l'État en 1970.

lesconil 10

lesconil 11

lesconil 13

lesconil 14

Ces photographies ont été réalisées en juin 2021.

 

Y ACCÉDER:

De Treboul, prendre la direction de Poulhan-sur-Mer. L'allée couverte bénéficie d'un fléchage le long de la route.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 1er novembre 2021

Cette page a été mise à jour le 1er novembre 2021