La fabrique de garum de Plomarc'h

La cuisine romaine faisait une grande consommation d'un condiment épicé à base de poisson nommé garum. Il s'agit d'un condiment assez proche du Nuoc-mâm connu actuellement. Il en résulta une véritable industrie qui fut très profitable à la baie de Douarnenez.

plomarch 19

À la période gallo-romaine, la région de Douarnenez était le territoire des Oismes, une tribu celte qui pratiquait la pêche. La baie de Douarnenez était déjà à cette époque un important lieu de pêche à la sardine et de salaison. Une douzaine d'établissements de salaison remontant à cette période furent reconnus par les archéologues entre le Cap de la Chèvre, au nord de la baie, et la Pointe du Van, au sud de la baie. Au niveau de l'anse du Gouret près de Douarnenez, les pêcheurs construisirent un piège à poissons formé d'une digue de pierre fermée par une grille qui permettait de retenir les poissons lors de la marée descendante. Au-dessus de la falaise, d'une dizaine de mètres de hauteur, surplombant la plage du Gouret fut construit un établissement de fabrication de garum.

plomarch 15
La plage du Gouret

plomarch 3

Le site fut découvert en 1905 par le propriétaire du terrain, monsieur Quieunec, qui le fouilla en 1905, 1906 et 1911. Ces fouilles furent reprises en 1955 par J-L. Fleurot, puis à nouveau entre 1976 et 1978 par R. Sanquer. Le site fut remis à jour et refouillé à partir de 1994 par Gaétan Le Cloirec et Jean-Pierre Bardel avant d'être restauré et ouvert au public en 2000.

plomarch 9

plomarch 13

Le site est constitué de quatre bâtiments dont cependant qu'un seul fut restauré. Il s'agit d'un bâtiment long de 30 m et large de 18 m contenant onze cuves enduites de mortier de tuileau rose qui servait à la production de garum. Cinq autres cuves non enduites servaient probablement de stockage au produit conditionné dans des amphores. Les cuves ont en moyenne 3,90 m de longueur, 3,85 m de largeur et une profondeur de 4 m. Une des cuves était deux fois plus grande que les autres et deux cuves étaient plus petites. En tout, le site comptait vingt-deux cuves maçonnées représentant un volume de 780 m3. Ce serait la plus vaste fabrique de garum actuellement connu en Europe. Au niveau de ce bâtiment, le mur du fond comprenait trois niches destinées à abriter des statues de divinités protectrices. Parmi celles-ci se trouvait probablement Hercule (une statue fut retrouvée sur le site en 1906), Jupiter et Neptune. Le bâtiment était couvert par un toit en tuile supporté par une charpente en bois. Celle-ci fut refaite au moins une fois.

plomarch 18

plomarch 17

La construction du site est située au cours du IIe siècle apr. J.-C. avec un fonctionnement au IIe et IIIe siècle apr. J.-C.. À partir de 276, la région eut à faire face aux nombreux raids de pirates en provenance du nord de l'Europe. Ces raids provoquèrent certainement l'arrêt de la production. L'occupation du site au cours du IVe siècle est mal connue. Une forge occupait alors une partie des lieux avant son abandon définitif. Une activité sur le site est de nouveau attestée au XIIIe siècle où quelques cabanes et un cimetière y furent construits.

plomarch 10

plomarch 11

Ces photographies ont été réalisées en juin 2021.

 

Y ACCÉDER:

Du centre de Douarnenez, prendre la direction de Locronan par la D7. Dans le quartier de Plomarc'h, dans la rue du Ris, entre les rues de Coataner et de Saint-Exupéry, sur la droite, part sur le côté gauche un sentier qui mène au site.

Vous pouvez également suivre à pied le sentier côtier partant du port de Rosmeur à Douarnenez en direction de la plage du Ry.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 1er novembre 2021

Cette page a été mise à jour le 1er novembre 2021