Le Yaudet

la chapelle du Yaudet

Ce promontoire, coincé entre l'embouchure du Léguer et l'anse de la Vierge, est occupé par l'homme depuis la préhistoire. De nombreux vestiges sont encore visibles aujourd'hui. Les fouilles effectuées ont dégagé des vestiges de murs gallo-romains avec notamment la porte de l'oppidum situé au nord-est.

mur romain
Vestiges gallo-romains

la poterne nord est
L'entrée de l'oppidum au nord-est

A marée basse, apparais dans l'anse de la Vierge, un étrange mur dit "mur de pêcherie". Ce mur, que l'on n'hésite pas à faire remonter à l'époque préhistorique, aurait servi à retenir prisonnier les poissons à la marée descendante, facilitant ainsi leur pêche. Il était encore en utilisation au siècle dernier. Les anciens se souviennent encore d'une pêche miraculeuse où un banc de sardines c'était laissé prendre au piège.

la baie de la vierge
La baie de la vierge

le mur de pêcherie
Le début du mur

La cité gallo-romaine qui occupa le promontoire fut même siège épiscopal. Après sa destruction, l'emplacement fut appelé "Koz Gewdet", la vieille ville qui donna "Guiaudet" puis "Yaudet".

la chapelle

Actuellement, le site est occupé par une chapelle et quelques maisons. L'intérêt majeur du site se trouve dans la chapelle. Le chœur de la chapelle est occupé par un retable de type renaissance. Au milieu de ce retable, trône entre Sainte Anne et Saint Joachim, une Vierge avec l'enfant Jésus couché dans un lit. Les deux personnages, dont les têtes reposent sur un oreiller, sont recouverts d'un édredon, lui-même recouvert d'une guipure. Au-dessus du lit est accrochée une colombe symbolisant le Saint-Esprit. Au pied du lit est assis un personnage portant une couronne, un sceptre dans la main droite et un livre dans la gauche. Ce personnage ne peut être Saint Joseph, car la couronne ne correspond pas à un modeste charpentier. Dans le cas contraire, ce serait une représentation unique dans la chrétienté. La représentation de Dieu le Père contemplant la Sainte Vierge et son fils semble également à exclure. Le livre ne correspond pas à la représentation de Dieu. Dieu étant le savoir absolu, il n'a pas besoin de livres. La tradition voit dans ce personnage le prophète Isaïe. Ce prophète parle souvent du livre et le sceptre correspondrait à la racine de "Jessé" et n'a-t-il pas annoncé la naissance du Christ ?(chapitre 9 verset 5):

Car un enfant nous est né,
un fils nous a été donné;
l'empire a été posé sur ses épaules,
et on lui a donné pour nom;
Conseiller admirable, Dieu fort, Père éternel, Prince de la Paix;

Certains voient dans cette scène, le souvenir d'un culte d'Isis, vénérée, entre autres, par les légionnaires romains dont une garnison était établie au niveau de ce promontoire. Le retable ne serait donc qu'une copie d'une effigie de la déesse Isis enfantant le dieu Horus des Egyptiens. Ou une résurgence des croyances préhistoriques en une Déesse Mère. Cette hypothèse peut être confortée par le fait qu'une messe solennelle était (ou est toujours) célébrée le 1er mai à minuit. Cette date correspond à la fête celtique de Beltain (feu de Belen). Cette fête célèbre le soleil nouveau et la résurrection de la nature après l'hiver. La religion chrétienne ne pouvant éradiquer totalement les anciennes coutumes les incorpora dans son culte. Le pardon de Notre Dame du Yaudet est fêté le troisième dimanche du mois de mai. Mois consacré à la Vierge comme tout le monde sait.

le retable
Le retable

la vierge
La vierge avec son fils

le choeur
Le choeur avec le retable

la nef
La nef

Il existe en Bretagne, en Lanrivain, une autre localité dénommée "Guiaudet". Ce patronyme dérive du nom breton "Kewdet" qui signifie la cité et désigne actuellement l'emplacement de villes disparues. Cet autre Guiaudet" possède également une chapelle dédiée à la Vierge. Et dans cette chapelle, figure un retable avec la Vierge et son enfant couchée dans un lit.

dolmen ?
Un dolmen naturel

La pierre branlante
La pierre branlante

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2006.

 

Y ACCÉDER:

De Lannion, prendre la direction de Morlaix (D786). Prendre ensuite la D88A vers Ploulec'h, puis vers le Yaudet.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 13 novembre 2006

Cette page a été mise à jour le 14 février 2015