La position du Glaserberg

Le massif du Glaserberg est un des points culminants (816 m) du Sundgau en face de la Suisse au sud de l'Alsace. Ce lieu est également le maillon le plus au sud de la ligne Maginot dans le nord-est de la France.

grand kolhberg nord 7
Vue sur la Suisse depuis le Grand Kohlberg

Le traité franco-suisse de 1815 interdisant la construction de fortification dans un périmètre de trois lieues autour de la ville de Bâle, la ligne Maginot fut arrêtée au sud de Hombourg à douze kilomètres au nord de Bâle. Après l’avènement du régime nazi en 1933, l’État-major planifia en 1934 le prolongement de la ligne Maginot en forme d'arc de cercle autour de Bâle afin de respecter le traité de 1815. Entre 1936 et 1939 furent construits, sur une ligne d'environ 30 kilomètres entre le Rhin et les contreforts du Jura, trente-deux casemates d'infanterie, sept casemates d'artillerie et quatre positions d'artillerie. De nombreux points d'appui intermédiaires MOM (main d’œuvre militaire) parsemèrent également cette ligne. Le programme initial prévoyait la construction de six gros ouvrages d'infanterie et de quatre ouvrages d'artillerie avec des tourelles escamotables de 75 et de 81, mais des problèmes de financement et des terrains inappropriés conduisirent à l'abandon de ces ouvrages.

pc charriere 4
Le poste de commandement de la "Charrière"

abri charriere 6
Abri de la "Charrière"

Au Glaserberg était prévu un gros ouvrage comprenant douze blocs (parmi les plus grands ouvrages de la ligne Maginot). Ce projet initial fut rapidement réduit à un ouvrage comprenant deux blocs d'infanterie, un bloc avec une tourelle escamotable de 2 canons de 75, un bloc avec une tourelle de deux mortiers de 81 et un bloc d'entrée. Le projet fut finalement abandonné. En 1938, le Haut Commandement reconsidéra la possibilité d'un passage des armées allemandes par la Suisse et donc un débordement par le sud de la ligne Maginot. Il fut donc décidé un nouveau prolongement de la ligne Maginot sur le massif du Glaserberg. Les unités locales du Génie de Belfort et de Mulhouse établirent, au printemps 1939, un programme de construction de quarante ouvrages sur un front de huit kilomètres face à la frontière suisse. Il était prévu la construction de vingt-six casemates de combat, de trois observatoires, de dix abris/poste de commandement, d'un ensemble de routes stratégiques et d'un réseau téléphonique enterré. La réalisation fut confiée aux hommes de troupe sous la direction du 10e régiment du Génie.

steiner nord 6
La face arrière de la casemate "Steiner Nord"

casemate c3-2
La casemate "C3"

Les casemates ne disposaient pas de plans types et sont donc de dimensions variables. Elles nécessitaient entre 40 et 120 m³ de béton. Les dalles de couvertures sont épaisses de 50 à 90 cm, les murs frontaux ont une épaisseur de 80 à 125 cm alors que les autres murs sont épais de 50 à 100 cm. Ces casemates étaient armées avec une ou deux mitrailleuses Hotchkiss de 8 mm et d'un ou de deux fusils-mitrailleurs. Près de la ferme du Blochmont furent également construite deux coupoles type 7e région, armées chacune d'une mitrailleuse Hotchkiss de 8 mm.

casemate c"-4
Embrasure pour mitrailleuse de la casemate "C3"

grand kolhberg nord 1
La casemate "Grand Kohlberg Nord"

Les abris sont des parallélépipèdes possédant deux entrées placés en vis à vis et pourvus chacune d'un créneau de défense rapproché. Les entrées donnent sur une chambre unique. Il existe un "petit modèle" de 5 m sur 4,50 m et un "grand modèle" de 9 m sur 5 m. Mais il n'existe pas de plan type donc les dimensions sont assez variables. L'épaisseur des murs est en moyenne de 50 cm. Ces abris bétonnés sont complétés par des abris réalisés en tôle-métro recouvert de rocaille et de terre. Ces abris en tôle-métro possèdent une chambre unique longue de 6 m et large de 2,60 m.

abri grand kolhberg 4
L'abri du "Grand Kohlberg"

abri pfaffenloch 1
L'abri du "Pfaffenloch"

Les observatoires sont des casemates de 6,40 m de longueur sur 4,85 m de largeur avec des murs épais de 100 cm. Ils sont constitués d'une entrée en chicane défendue par un créneau de tir pour fusil-mitrailleur, d'une chambre de repos de 2,60 m sur 2 m et d'une chambre d'observation de 2,80 m sur 1,15 m. Cette chambre d'observation possède deux créneaux avec un axe divergent de 60 à 70°.

observatoire bolchmont 4
L'observatoire du "Blochmont"

hornihof 1
L'observatoire du "Hornis"

Lors du déclenchement de la 2e guerre mondiale en 1939, le secteur d'Altkirch était occupé par le 132e régiment d'infanterie de forteresse (RIF). Sur la position du Glaserberg se sont relayé de septembre 1939 à juin 1940, le 2e bataillon du 12e RIF, d'octobre 1939 à février 1940, la 31e division d'infanterie, d'octobre 1939 à juin 1940, la 2e brigade de Spahis marocains et de mai à juin 1940, la 57e division d'infanterie. Devant l'avance rapide des troupes allemandes à travers le nord de la France et la Champagne et leur traversée du Rhin, l'état-major français, craignant l'encerclement, décida, le 13 juin 1940, l'abandon des positions du Sundgau. L'évacuation des troupes françaises sur Belfort fut effective le 17 juin 1940.

abri charriere 5
Abri de la "Charrière"

En juin 1940, la position du Glaserberg comprenait quinze casemates de combat, seize abris et trois observatoires. Sur ces éléments, les portes, les trémies des embrasures, les blindages intérieurs, les affûts des mitrailleuses, les lits et autres aménagements intérieurs étaient presque tous installés. Le réseau téléphonique enterré était également opérationnel. Nous trouvons sur les hauteurs du Glaserberg, d'est en ouest, les éléments suivants :

pc neuneich 5
Le poste de commandement du "Neuneich"

La casemate "Birgmattte Nord" est disposée à flanc de montagne en position semi-enterrée. Ayant environ 5 m sur 5 m, son entrée se fait par un escalier descendant, protégée par un créneau de tir. Elle est pourvue d'un créneau pour mitrailleuse et d'un créneau pour fusil-mitrailleur.

birgmatte nord 1
La casemate "Birgmatte Nord"

birgmatte nord 4
La casemate "Birgmatte Nord"

La casemate "Birgmatte Sud" croisait ses tirs avec la casemate "Birgmatte Nord" pour interdire l'accès au travers du vallon de la Birgmatte. Elle était armée de deux mitrailleuses.

birgmatte sud 1
La casemate "Birgmatte Sud"

birgmatte sud 3
La casemate "Birgmatte Sud"

La casemate de "Blochmont Est" était armée d'une mitrailleuse et d'un fusil-mitrailleur. Elle possède une chambre de 2 m sur 3 m. Ses murs sont épais de 80 cm alors que la dalle de couverture fait 100 cm d'épaisseur. Cette position était complétée par deux coupoles type 7e région, armées chacune d'une mitrailleuse. Enterrées aux 9/10, elles étaient pratiquement invisibles (voir description sur la page du secteur de Kembs).

blochmont est 1
La casemate "Blochmont Est"

blochmont est 4
La casemate "Blochmont Est"

L'observatoire du "Blochmont".

observatoire blochmont 5
L'observatoire du "Blochmont"

observatoire blochmont 1
L'observatoire du "Blochmont"

La casemate "Steiner Nord" et la casemate "Hornis Est" étaient armées d'une mitrailleuse et d'un fusil-mitrailleur. Ces deux casemates, situées à peu de distance l'une de l'autre, ont leurs créneaux de tir principal protégé des coups directs par un mur de flanquement formant une aile sur le côté de la casemate. La casemate "Hornis Est" possède encore sa porte métallique (non blindée). À l’arrière de ces casemates sont implantés deux abris bétonnés "petit modèle".

steiner nord 1
La casemate "Steiner Nord"

steiner nord 7
La casemate "Steiner Nord"

L'observatoire du "Hornis" est constitué d'un abri en tôle métro recouvert d'une mince couche de béton. Il était prévu à cet endroit la construction d'un observatoire identique à celui du Blochmont.

hornihof 2
L'observatoire du "Hornis"

La casemate "C3" est avec une longueur de 5,70 m et une largeur de 4,80 m une des petites casemates du projet. Elle a nécessité 40 m³ de béton. Elle était armée d'une mitrailleuse et d'un fusil-mitrailleur. Son entrée en chicane est défendue par un créneau de tir. Elle possède un coin de repos pourvu d'un lit. Un peu au nord de cette casemate se trouve un abri bétonné "petit modèle".

casemate c3-1
La casemate "C3"

casemate c3-5
La casemate "C3"

Les abris et le poste de commandement du "Neuneich" sont constitués d'un abri bétonné "grand modèle" et de quatre abris en tôle-métro dont l'un conserve encore sa cheminée d'origine.

pc neuneich 3
Le poste de commandement "Neuneich"

pc neuneich 4
Intérieur du poste de commandement du "Neuneich"

abri neuneich
Abri en tôle-metro du "Neuneich"

La casemate "C10" analogue à la casemate "C3" n'était armée que de deux fusils-mitrailleurs. Ses murs ne sont épais que de 80 cm et la dalle de couverture n'a que 50 cm d'épaisseur. Sa protection devait être assurée par les casemates "C9" et "C11" (une des plus imposantes prévue) qui n'ont cependant pas été construites.

casemate C10-3
La casemate "C10"

casemate C10-1
La casemate "C10"

La casemate du "Grand Kohlberg" est la plus visible du Glasenberg du fait de sa position au milieu des prés. Elle possède un créneau de tir principal pour une mitrailleuse et un créneau secondaire pour un fusil-mitrailleur.

grand kolhberg 2
La casemate "Grand Kohlberg Nord"

grand kohlberg nord 6
La casemate "Grand Kohlberg Nord"

L'abri/poste de commandement du "Grand Kohlberg", situé au nord de la casemate, est de type "petit modèle". Il est entièrement enfoui dans une fosse et possède toujours sa cheminée d'origine.

abri grand kohlberg
L'abri du "Grand Kohlberg"

L'observatoire du "Grand Kohlberg" est identique à celui du "Blochmont". À l'automne 2018, il était entouré d'un champ de ronces le rendant inaccessible.

observatoire grand kohlberg
L'observatoire du "Grand Kohlberg"

Les abris et le poste de commandement de la "Charrière" sont constitués de quatre abris en tôle-métro parfaitement conservés et d'un abri bétonné "grand modèle" dont la façade fait 9 m de longueur. C'est le plus grand abri du Glasenberg. Comme pour les autres abris bétonnés et les casemates, les murs internes sont doublés avec des plaques en acier destinées à éviter les éclats de béton en cas d'impact d'obus.

pc charrière 1
Le poste de commandement de la "Charrière"

pc charriere 3
Intérieur du poste de commandement de la "Charrière"

abri charriere 1
Abri de la "Charrière"

abri charriere 3
Intérieur de cet abri

La casemate "Trabach" est la plus petite casemate du Glasenberg. Il s'agit d'une casemate de plan circulaire de 3 m de diamètre pourvu d'une entrée à l’arrière et d'un créneau d'observation et de tir en face avant. La casemate est ornée d'une plaque en ciment dédié au caporal Trabach probablement à l'origine de sa construction alors qu'elle n'était pas prévue au projet. Deux autres exemplaires identiques, les casemates "Saegerkopf Nord" et "Saegerkopf Est" sont implantés au sud entre la ferme du Petit Kohlberg et la frontière suisse.

observatoire trabach 1
La casemate "Trabach"

observatoire trabach
L'entrée de la casemate "Trabach"

La casemate "Pfaffenloch" présente un plan analogue aux casemates STG mais en modèle réduit. Elle a 10 m de longueur pour une largeur de 6 m. Le mur frontal face à l’ennemi, épais de 100 cm, était normalement enfui sous un talus de rocaille et de terre rendant la casemate invisible. Derrière ce mur était disposé, de chaque côté, un créneau de tir pour une mitrailleuse agissant en flanquement des blocs voisins. Un créneau de tir pour fusil-mitrailleur permettait une défense vers l’arrière. L'entrée est en chicane et une issue de secours est bizarrement placée à côté de cette entrée. Deux murs internes isolent une chambre de repos de 2 m sur 2 m des chambres de tir.

pfaffenloch nord 2
La casemate "Pfaffenloch"

pfaffenloch 1
Le mur frontal de la casemate "Pfaffenloch"

L'abri du "Pfaffenloch" est un abri bétonné "petit modèle".

abri pfaffenloch 2
L'abri du "Pfaffenloch"

La casemate de la "Verrerie" est la casemate la plus au sud de la ligne Maginot dans le nord-est. De conception analogue à la casemate du "Pfaffenloch", son mur frontal fut muni d'une cloche Pamart. Celle-ci fut conçue en 1916 par le capitaine du génie Pamart pour renforcer les forts de Verdun. Il s'agit d'une cloche en acier moulé de 150 mm d'épaisseur munis de deux embrasures pour mitrailleuses séparées par une sorte de nez lui donnant un aspect de tête d'éléphant. Elle ne fut implantée qu'à deux exemplaires sur les casemates de la ligne Maginot, ici et à la casemate "Knoeringue Est". La casemate longue de 10 m et large de 7 m, possède, en plus de la cloche Pamart, deux créneaux pour mitrailleuses et un créneau pour fusil-mitrailleur. L'entrée en chicane est défendue par un créneau de tir pour fusil. L'épaisseur des murs varie entre 80 cm (murs arrière et latéraux) et 125 cm (mur frontal). Une issue de secours donnait sur la face arrière.

verrerie 5
La casemate "Verrerie"

verrerie 4
La cloche Pamart de la casemate "Verrerie"

verreir 2
La casemate "Verrerie"

verrerie 3
La cloche Pamart

Un barrage antichar avec tranchée au niveau du col sur la D432 entre Winkel et Lucelle.

barrage antichar
Le barrage antichar

Ces photographies ont été réalisées en mai et octobre 2018.

 

Y ACCÉDER:

Les casemates du Glaserberg sont visibles depuis le col du Neuneich accessible en voiture par la route forestière partant du refuge de la Birgmatte accessible depuis Ligsdorf. Depuis le col du Neuneich, suivre le sentier (balisage croix rouge) vers le "Signal du Glaserberg". Ce sentier passe à proximité de l'observatoire du "Hornis", des casemates "Hornis Est" et "Steiner Nord" et de l'observatoire du "Blochmont" avant de descendre sur la casemate "Blochmont Est". Poursuivre vers la droite (balisage croix rouge) vers la ferme du Blochmont pour revenir par un chemin passant par les fermes du Steinerhof et du Hornihof (élevage de lamas) vers le col du Neuneich. Après la ferme du Hornihof, le chemin passe entre la casemate "C3" et l'abri au nord de "C3".

Les abris et le poste de commandement du Neuneich sont situés sur le chemin d'accès au col à une centaine de mètres en contrebas.

Les autres casemates sont accessibles depuis le col de la Charrière accessible depuis Winkel en passant à la source de l'Ill. Les abris et le poste de commandement de la "Charrière" sont situés à gauche de la route d'accès au col. Depuis le col, suivre le chemin forestier (à pied) de l'allée des Hêtres. L'observatoire du "Grand Kohlberg" se trouve à gauche du chemin environ 100 m avant le débouché sur les prés. La casemate du 'Grand Kohlberg" se trouve en contrebas dans les prés. Pour l'abri du "Grand Kohlberg", il vous faut, au débouché sur les prés, gravir le chemin sur la gauche. Au débouché du chemin venant de la droite, prendre le sentier partant à gauche. L'abri est caché à une dizaine de mètres en surplomb de cet endroit. Pour trouver la casemate "C10", il faut poursuivre sur l'allée des Hêtres. Après le retour dans les bois, prendre le 1er chemin partant à droite qui mène à la casemate.

Depuis le col de la Charrière, poursuivre sur la route en direction du sud. La casemate "Trabach" se trouve sur la droite de la route au débouché de la forêt. Laisser la voiture à cet endroit et suivre vers l'ouest (à droite) le bord de la forêt. L'abri du "Pfaffenloch" se trouve dans le coin de la forêt à environ 500 m. Poursuivre ensuite sur la route vers le sud pour atteindre la casemate du "Pfaffenloch" (à 100 m de la casemate "Trabach"). Prendre ensuite la route à droite vers la ferme du Pfaffenloch puis la ferme de la Verrerie sur la D432. Prendre à droite en direction de Winkel. La casemate de la "Verrerie" se trouve à gauche dans les prés. Poursuivre ensuite vers Winkel pour passer, au col, le barrage antichar.

Pour les casemates de "Birgmatten", prendre à Raedersdorf, la D21b vers Hippoltskirch. À cet endroit, prendre à gauche la D21b vers Kiffis. Après Brochritti et, sur la gauche, la casemate "Brochritti Est", la route pénètre dans la forêt. Avant la casemate "Brochritti Sud" (à droite de la route) part, sur la gauche, un chemin forestier. Celui-ci mène à un croisement de chemin dans les prés (captage d'eau). La casemate "Birgmatte Nord" se trouve le long du chemin partant à droite du croisement (environ à 50 m). Pour la casemate "Birgmatte Sud", il faut suivre le chemin grimpant dans le pré (en face du chemin d'arrivée au croisement) puis le 2e chemin à droite dans la forêt. La casemate est à une centaine de mètres.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 30 octobre 2018

Cette page a été mise à jour le 30 octobre 2018