Le dolmen de la Pierre Levée
de la Roche

Entre 4000 et 3600 av. J.-C. a été élevé à cet endroit un grand tumulus en terre et pierres. Ce tumulus renfermait en son sein trois grands dolmens. Depuis cette époque, le tumulus a été arasé par l'érosion et les travaux des hommes. Des trois dolmens ne subsistent que les vestiges de deux. Le troisième a totalement disparu.

pierrelevee 1

Le premier de ces dolmens est constitué d'une très grande dalle de couverture de 5,20 m sur 4,50 m et épaisse de 1 m. Son poids est estimé à 50 t. Du côté nord cette dalle repose au sol. Elle est soutenue sur les autres côtés par quatre petits piliers laissant un espace vide d'une vingtaine de centimètres sous elle. Elle est entourée par six menhirs qui sont probablement les orthostates (piliers) soutenant à l'origine la dalle de couverture. D'autres dalles gisent du côté sud-est. Ces différentes dalles, dont l'une est érigée en menhir, faisaient très probablement partie des orthostates formant la chambre. Ces différents orthostates ont tous une hauteur de 1,50 m. Ce qui laisse supposer que la chambre devait à l'origine avoir une hauteur similaire. Ces dimensions en feraient un des plus importants dolmens de la région.

pierrelevee 2

pierrelevee 8

Du deuxième dolmen, ne subsistent que sept orthostates érigés et quatre dalles gisant au sol. Ces différents blocs sont disposés en arc de cercle autour d'une dalle de forme carrée de 1 m de côté. Cet arc de cercle est ouvert côté nord. Son ouverture est de l'ordre de 3 m. La plus haute de ces pierres érigées a une hauteur de 1,50 m. Si la disposition de ces pierres est originelle, la dalle de couverture nécessaire aurait des dimensions bien plus importantes que celle du premier dolmen.

pierrelevee 7

pierrelevee 9

Les vestiges actuels ne permettent pas d'établir à quel endroit se trouvaient les entrées des chambres des dolmens. Ni même de préciser si cette entrée se faisait au travers d'un couloir ou non. Nous ne savons pas si les entrées des trois dolmens s'ouvraient sur le même côté du tumulus ou sur des côtés différents. Peut-être que l'accès à la chambre se faisait par le haut du tumulus au travers d'un puits bouché par une dalle comme sur certains dolmens du sud de la France. Il est par contre probable que les intervalles entre les orthostates étaient comblés par des murs en pierre sèche. Le couloir d'accès aux chambres était peut-être également construit de cette façon. À l'heure actuelle, les vestiges des deux dolmens sont séparés par environ 3 m. Aucune précision n'est donnée concernant l'emplacement du troisième dolmen.

pierrelevee 12

plan
Plan sans échelle

Ces photographies ont été réalisées en août 2012.

 

Y ACCÉDER:

De Rochefort, prendre la direction de Tonnay-Charente puis de Saintes par la D137. Après St-Hippolyte et le hameau de la Touche, prendre la 1ere route à gauche vers la Roche. Passer le hameau et prendre le 1er chemin à gauche. Le dolmen est droit devant.

Coordonnées GPS
45 N 53' 18"
00 W 50' 48"
 


Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 14 octobre 2012

Cette page a été mise à jour le 14 février 2015