Le Verlorene Eck 

Le Verlorene Eck

le site
Vue du site avec les menhirs M15, M17, M18 et M16

Au fin fond de la forêt vosgienne, coincé entre le Heidenkofp (tête des païens) et le Teufelsgebirge (montagne du Diable), se cache un endroit singulier. Le Verlorene Eck (le coin perdu) est un de ces lieux remplis de mystères et empreints de légendes comme il en existe tant dans les Vosges du Nord. Nous sommes très près de la Porte de Pierre et du Jardin des Fées. Le Jardin des Fées est situé au nord de la vallée de la Bruche et selon la légende celles-ci avaient construit un pont magique le reliant au Purpurkopf situé à 2,5 km au nord du Verlorene Eck. Des menhirs étant situés au Jardin des Fées quoi de plus naturel que d'en trouver de ce côté de la montagne ?

le grand menhir
Le grand menhir M1

le fer à cheval
L'ensemble en forme de fer à cheval (M2)

m3
Le menhir M3

M7
Le menhir M7

M8
Le menhir M8

M9
Le menhir M9

Le Verlorene Eck en compte 30, disposé selon des arcs de cercle. Nous y trouvons même trois tables de pierre. Rassemblés en quelques mètres carrés, nous trouvons toute la panoplie des monuments mégalithiques. Trop beau pour être vrai. Vu que les archéologues prétendent que les mégalithes n'existent pas en Alsace, voici un endroit leur permettant de démontrer que tous les menhirs d'Alsace sont des faux grossiers. Car le site a été constitué en débit du bon sens et de toute connaissance historique surtout pour les tables de pierre, soi-disant dolmen, en prenant pour exemple différents sites mégalithiques célèbres. Par contre, il serait vraiment étonnant qu'il n'y en ait jamais eu d'authentiques mégalithes en Alsace. Ils en existent dans les Vosges, en Franche-Comté, en Suisse et en Allemagne. Tous situé à quelques dizaines de kilomètres de l'Alsace, alors...

le dolmen d5
Le "dolmen" D5

D6
Le "dolmen" D6

M10
le menhir M10

M11
Le menhir M11

Le site est constitué de deux ensembles séparés par le chemin forestier. Sur la droite, un groupe de sept menhirs forme un arc de cercle autour d'un huitième, lui-même précédé par deux petits "dolmens". Comme une assemblée de sages face à un accusé.

cromlech
Le cromlech

D32/D33
Les petits "dolmens" D32 et D33

M25
Le menhir M25

M30
Le menhir M30

M34
Le menhir M34

M26
Le menhir M26

Le deuxième ensemble rassemble vingt menhirs avec deux tables de pierre, un cercle de pierre et un ensemble en fer à cheval. La disposition des pierres ne dessine aucun plan particulier, ni cercle, ni arc de cercle ni même un quelconque alignement. Même si quelques alignements regroupant trois menhirs peuvent être trouvés. Aucun de ces alignements ne semble toutefois indiquer une orientation astronomique particulière. La table de pierre (D5 sur le plan) recouvrant un petit menhir semble particulièrement étrange.

le cromlech M12
Le cercle de pierre M12

M19
Les menhirs M19, M20 et M21

M17
Le menhir M17

M24
Le menhir M24

Le site aurait été découvert au début des années 1980. Les pierres trouvées couchées ont été relevées en 1985 à l'aide de géobiologues (nouveau nom des sourciers). Un des menhirs porte la date de 1995. Les menhirs ont été relevés à leur emplacement initial (?) déterminé par la présence de pierres de calage. Les radiesthésistes ont déterminé les lignes de force telluriques canalisées par les menhirs. Une des théories avancées pour expliquer l'érection des menhirs stipule que les pierres levées sont positionnées sur les points de convergence des rayons telluriques parcourant la terre. Les menhirs agiraient comme des points d'acupuncture servant à équilibrer les forces telluriques.

M18
Les menhirs M18, M8 et M10

M8
Les menhirs M8, M19, M20, M21 et le "dolmen" D5

D5
Le "dolmen" D5

M13
Le menhir M13

Un certain nombre de ces pierres levées sont probablement d'authentiques menhirs érigés par la civilisation mégalithique. Le grand menhir isolé tout au sud du site (M1 sur le plan) ou celui au nord (M9 sur le plan) semblent être de ceux-ci.

plan
Plan du site

Une chose est certaine, les menhirs n'ont rien à voir avec les Gaulois (Astérix et Obélix) ou avec les Celtes comme nous pouvons le lire à certains endroits et encore moins avec Merlin et le roi Arthur. Les Celtes et Merlin les ont peut-être utilisés comme nous le faisons actuellement, mais les vrais menhirs ont été érigés des millénaires avant eux. Le site du Verlorene Eck est une création dans le plus pur style néo-druidique du XIXe siècle. Plusieurs pierres portent des gravures ésotériques et le panneau dressé à proximité est parfaitement en phase avec cela. En se contentant de relever les menhirs, le site aurait été plus authentique. Donc dans votre imagination, supprimez les tables de pierre (dolmen), le cercle de pierre (M12) et l'ensemble en fer à cheval (M2) et vous aurez probablement le site originel.

M15
Le menhir M15

M16
Le menhir M16

D'autres informations et théories sur les mégalithes sont consultable sur la page "Les mégalithes".

Ces photographies ont été réalisées en août 2011.

 

Y ACCÉDER:

De Rosheim, prendre la D604 vers Grendelbruch. Après le carrefour pour Mollkirch/Klingenthal, prendre le chemin forestier goudronné (interdit à la circulation le dimanche et les jours fériés) partant à gauche dans le virage à droite. Suivre le chemin qui mène, au bout de 3 km, au Verlorene Eck.

Coordonnées GPS
48 N 28' 11"
07 E 21' 33"
Altitude 507 m

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 1er novembre 2011

Cette page a été mise à jour le 21 février 2015