Les cimetières israélites de Luemschwiller et de Zillisheim 

Les cimetières israélites de Luemschwiller et de Zillisheim

Le cimetière de Luemschwiller

Sur les hauteurs au sud du village, au lieu dit "Daegelyrain", se trouve un ancien cimetière israélite. Il se trouve en pleine forêt au-dessus des dernières maisons du village et montre un aspect passablement abandonné.

luemschwiller 18

Les premiers juifs s'installèrent à Luemschwiller au cours du XVIe siècle. Ce sont les seigneurs Von Reinach qui autorisèrent leurs installations sur les terres qu'ils tenaient en fief de l'évêque de Bâle. À la mort de Frédéric Zu Rhein, en 1522, l'évêque Christophe Von Uttenheim accorde le fief à Jacques Von Reinach-Steinbrunn et à son cousin Jean Berchthold Von Reinach-Heidwiller. Lors de la Révolution française, en 1789, sur les 770 habitants que comptait le village, 190 étaient de confession israélite. Ils disposaient d'une synagogue et d'une école.

luemschwiller 4

luemschwiller 9

La Révolution française autorisa la libre circulation des personnes. Auparavant l'installation d'une famille et notamment des juifs était soumise au bon vouloir du seigneur des lieux. En 1850, il ne restait à Luemschwiller que 70 juifs sur 836 habitants. En 1865, ils n'étaient plus que 28 sur 722 habitants.

luemschwiller 11

luemschwiller 1

En juin 1930, R. Charles Benner visita le cimetière israélite de Luemschwiller. Il en publia un descriptif dans le "Bulletin de la Société Industrielle de Mulhouse". Ce descriptif nous apprend que le cimetière est situé en pleine nature, sans aucune clôture, à 200 m au-dessus des dernières maisons du village. Il fut débroussaillé et les pierres tombales redressées en 1928 par la communauté israélite d'Altkirch et de St-Louis. Charles Benner dénombra 70 pierres tombales possédant toutes des inscriptions rédigées en langue hébraïque. Il estima que le nombre total de sépultures en ce lieu devait être entre 250 et 300. Toutes les pierres tombales visibles à l'époque étaient en grès rose, gris ou jaune et avaient une hauteur d'environ 1,30 m. Les inscriptions étaient très effacées par les pluies et le gel ainsi que par l'humidité du sol.

luemschwiller 6

luemschwiller 8

L'aspect du cimetière a peu changé depuis ce descriptif. Il ne reste plus qu'une quarantaine de stèles et les gravures sont de plus en plus effacées. Lors d'un nettoyage des lieux en 1981, le rabbin Marc Meyer traduisit deux des pierres tombales. Sur la première figure l'inscription "Femme de valeur et de vertu… Kelah, épouse de Horse, elle rendit l'âme et fut enterrée dimanche le 10 Kislev de l'année 5633 selon le compte, que son âme repose en paix". Cette femme a été enterrée en 1874. L'inscription de la deuxième stèle est : "Ci-git la femme… épouse de Jacob, elle est partie pour son monde le mercredi 12 Shevath de l'année 5511 selon le compte, que son âme repose en paix". Il s'agit cette fois-ci de l'année 1752. Des recherches furent effectuées après ces traductions pour retrouver si ces deux femmes vivaient au village. Aucune de ces femmes ne figure dans les registres de la commune de Luemschwiller. Elles vivaient certainement dans une des communes avoisinantes et avaient été inhumées dans ce cimetière utilisé par la communauté israélite de la région.

nd des neiges 10

nd des neiges 2

Le cimetière de Zillisheim

Sur les hauteurs, à l'est du village, se cache le petit cimetière de la communauté juive de Zillisheim. Il surplombe le chemin duquel il n'est pas visible et est comme celui de Luemschwiller à l'abandon.

zillisheim 22

zillisheim 17

La date de l'établissement des premières sépultures n'est pas connue. En 1825, la communauté israélite de Zillisheim était forte de 150 personnes représentant 12 % de la population du village. Cette communauté possédait dans le village une synagogue (construite en 1820), une école et ce cimetière dont l'origine remonte donc probablement au XVIIIe siècle.

zillisheim 20

zillisheim 3

La majeure partie des tombes sont signalées par de simples stèles en grès dont la partie supérieure est cintrée en forme de chapeau de gendarme. Toutes les inscriptions de ces stèles sont en hébreu. Dans la partie supérieure du cimetière sont situés des monuments funéraires plus imposants dans le style des monuments funéraires chrétiens du XIXe siècle. Ce sont des stèles ornées de colonnes et munies de frontons ou cintrées. Elles sont également ornées d'acrotères et certaines possèdent des tables en marbres recevant les inscriptions en hébreu. Ces inscriptions en hébreu sont complétées par une mention du défunt en langue française.

zillisheim 8

zillisheim 11

zillisheim 7

zillisheim 14

Ces photographies ont été réalisées en mai 2015.

 

Y ACCÉDER:

Le cimetière de Luemschwiller est situé au sud-ouest du village. Depuis l'église, suivre la rue de Walheim puis prendre à gauche la rue du réservoir. En poursuivant sur ce chemin, vous arriverez au cimetière qui se trouve au début de la forêt sur la gauche (balisage cercle rouge). Poursuivez ensuite sur le chemin. Au croisement, allez tout droit. Suivez le chemin et, à l'embranchement suivant, prendre à gauche pour revenir au village en passant devant la chapelle de Notre-Dame des Neiges (en souvenir du miracle de la nuit du 5 août 352 où la neige tomba sur la colline de l'Esquilin à Rome).

Pour le cimetière de Zillisheim, il faut au niveau de l'église, prendre la direction de Mulhouse en traversant la voie ferrée. Prendre la 1re rue à droite, la rue du château. Poursuivre jusqu'au bassin d'orage. Le cimetière est au-dessus du bassin sur la gauche du chemin.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 8 novembre 2015

Cette page a été mise à jour le 28 novembre 2015