Le château de Hohengeroldseck 

Le château de Hohengeroldseck

Les ruines de ce château couronnant, à 545 m d'altitude, le Schönberg sont parmi les plus belles de la Forêt-Noire. La vue du haut des vestiges englobe une large étendue. Le château, à l'époque de sa grandeur, assurait le contrôle du col séparant le Schuttertal du Kinzigtal, la voie de communication entre le Rhin et le Neckar.

hohengeroldseck 56

L'endroit fut cité pour la première fois en 1139 dans une bulle du Pape Innocent II à l'abbaye de Gengenbach. Il y est mentionné un castrum du nom de "Geroltes Ecke". Il s'agit probablement du château "Alt-Geroldseck" érigé, en 1016, a une centaine de mètres de l'emplacement actuel. Le château fut construit en 1250 par Walter 1er Von Geroldseck pour remplacer le "Alt-Geroldseck". Son fils Henri fut élu évêque de Strasbourg en 1263. À la mort de Walther en 1277, le château fut partagé entre son fils Henri et les fils de Hermann Von Geroldseck, le neveu de Walther. Un nouveau partage, conflictuel, semble-t-il, fut effectué en 1370 entre les frères Georges et Henri Von Geroldseck. Un traité indique une utilisation commune du puits et le nombre d'hommes d'armes que chaque partie pouvait entretenir dans l'enceinte du château. La foudre provoqua un incendie destructeur au sein du "nouveau palais" le 16 juin 1390.

hohengeroldseck 30
Les façades de l'ancien (à l'arrière plan) et du nouveau palais (au premier plan)

En 1432, Walter Von Geroldseck mourut après avoir été chassé du château par ses fils Diebold et Henri. Le château fut pris par la force par Johann et Georges Von Geroldseck (une autre branche de la famille) qui se battaient également pour l'héritage. Un accord fut trouvé entre les différentes parties en 1434. En 1442, Walter Von Geroldseck vendit le château et la moitié du domaine au Markgraf Jakob 1er Von Baden pour la somme de 30000 florins. À la suite d'actes de brigandage, les troupes de l'évêque de Strasbourg assiégèrent le château en 1473. Ils abandonnèrent le siège sans avoir pu prendre le château.

hohengeroldseck 3
La porte principale

En 1486, Diebold II Von Geroldseck voulut s'affranchir du comte Palatin Philippe II. Celui-ci mit alors le siège au château avec 8009 hommes, 1600 chevaux, 87 canons et 200 arquebuses. Diebold II sera contraint à la capitulation après la destruction partielle du château qui sera confisqué par Philippe II. Le château fut rendu en 1504 à Gangolf 1er Von Geroldseck par l'empereur Maximilien. Le comte Palatin Philippe II n'accepta cependant la décision qu'en 1534. Jakob Von Geroldseck abandonna le château en 1599 pour s'installer au château résidentiel de Dautenstein situé au village de Seelbach.

hohengeroldseck 20
L'ancien palais

À la mort de Jakob, en 1634, sa fille Anna Maria Von Geroldseck, mariée au Markgraf Friedrich V Von Baden-Durlach, hérita du domaine. Afin d'éviter une main mise de la part des Habsbourg sur le domaine, elle le donna, avec l'accord de l'empereur Ferdinand II, au comte Adolf Otto Von Cronberg en 1636. La région fut ravagée en 1689 par les troupes françaises de Louis XIV sous le commandement du maréchal de Créqui. Le château fut démantelé à l'occasion. Après la mort du dernier descendant de la famille Von Cronberg en 1692, le fief fut revendiqué par le Markgraf Friedrich Magnus, petit fils de Friedrich V Von Baden-Durlach.

hohengeroldseck 7
La maison du puits

hohengeroldseck 13
Le puits

En 1693 débutèrent des travaux de reconstruction et de transformation du château en forteresse. Les plans de l'ingénieur Beaulaincourt prévoyaient une ceinture de bastions adaptés à l'artillerie. Le fief fut revendiqué par le comte Von Der Leyen-Hunsrück en 1695. Les troupes autrichiennes des Habsbourg prirent le château de force pour le remettre au comte. Des difficultés financières arrêtèrent les travaux de reconstruction en 1697.

hohengeroldseck 11
La maison du puits et à l'arrière l'accès à la cour haute

Le domaine fut incorporé aux comtés du Reich allemand en 1711. Napoléon 1er éleva le comté de Geroldseck au rang de duché de l'Alliance Rhénane en 1806. Cela fut révoqué en 1815 et le domaine retourna aux Habsbourg. Il fut incorporé au duché de Bade en 1819, mais le château resta la propriété de la famille Von Der Leyen-Hunsrück. Ils en sont toujours les propriétaires.

hohengeroldseck 50
L'escalier d'accès au puits

La première restauration des ruines fut réalisée entre 1892 et 1901 par le "Schwartzwaldverein". L'association "Verein zur Erhaltung der Burgruine Hohengeroldseck" reprit le flambeau en 1958. Cette association procéda en 1960 à l'évacuation des décombres encombrant les palais et à la restauration des fenêtres. Une autre très importante restauration eut lieu entre 2005 et 2011.

hohengeroldseck 23
La basse cour

Le château occupe le sommet du Schönberg. Il se compose d'un château inférieur et d'un château supérieur. Celui-ci occupe le rocher de porphyre, haut d'une dizaine de mètres. Le château inférieur fut entouré au XVIIe siècle d'une ceinture bastionnée dont seule la partie nord fut réalisée. Le château inférieur occupe une terrasse de 95 m sur 50 m. Il est entouré d'un mur d'enceinte haut de 9 m et épais de 2 m. Ce mur était surmonté d'un chemin de ronde en bois partiellement couvert et muni de tourelles de guet. L'entrée se faisait par une double porte précédée d'un pont-levis. Le pont-levis fut supprimé lors de la construction de l'enceinte bastionnée en 1697.

plan

Dans la basse-cour se trouvait, à l'emplacement de la maison de l'association actuelle, un bâtiment long de 18 m et comprenant trois étages. Cette maison des "domestiques" fut construite en style renaissance au XVe siècle puis modifiée au XVIIIe siècle. Elle comprenait en façade une tourelle d'escalier.

hohengeroldseck 4
L'accès entre la porte principale et la porte intérieure

À l'angle sud de la basse-cour se trouve le bâtiment "Rupprecht Stock". Ce bâtiment de deux étages, construit en 1435, servait d'habitation et de prison. Dans ses caves fut retrouvée une oubliette de 2,50 m de diamètre et profonde de 3,50 m. Son accès se faisait par un trou de 65 cm de diamètre en partie supérieure.

hohengeroldseck 17
La maison Rupprechtstock

hohengeroldseck 19
Une des cellules de la maison Rupprechtstock

Des explorations faites au géoradar en 2011 permirent de découvrir le long du mur d'enceinte sud-ouest une construction servant de forge. Les fouilles effectuées mirent à jour des matériaux ferreux bruts, des outils, une enclume et les restes d'une armure du XVIIe siècle.

hohengeroldseck 27
La forge

En face de l'entrée du château inférieur se trouve le puits. Taillé par des mineurs dans le rocher, il avait une profondeur de 65 m. Elle n'est plus que de 27 m aujourd'hui suite au comblement par des décombres. Il s'agit d'un puits couvert inclus dans une tour de défense. Le puits n'était accessible, par un escalier, que depuis le château supérieur. La tour du puits, en plus de la protection de la source d'eau du château, assurait la défense de l'accès au château supérieur.

hohengeroldseck 51
Le puits

Le château supérieur installé sur le rocher comprenait deux palais, l'ancien et le nouveau, séparé par une cour. L'accès au château supérieur se fait par une rampe passant à côté de la tour du puits et qui débouchait sur un pont-levis. Cet accès était flanqué par la tour du puits et par le nouveau palais. L'ancien palais, côté sud, et le nouveau palais, côté nord, furent construits pratiquement en même temps. Ils résultent certainement du partage du château entre les membres de la famille.

hohengeroldseck 39
Le côté intérieur de la façade de l'ancien palais

Les deux palais sont séparés par une cour surplombée, à l'époque, par un chemin de ronde en bois reliant les parties supérieures des deux palais. Chaque palais possédait une tourelle d'escalier accolé à la façade. L'ancien palais a une hauteur de 26 m et comprend quatre étages. Il forme un polygone de 15 m de côté. Au rez-de-chaussée, l'épaisseur des murs est de 2 m. Le rez-de-chaussée, servant de magasins d'armes et des vivres, n'est éclairé que par des meurtrières.

hohengeroldseck 34
L'entrée de l'ancien palais

hohengeroldseck 47
Les vestiges du nouveau palais

Les différentes fenêtres ouvertes dans les murs font supposer que le 1er étage était occupé par les appartements du seigneur et qu'au 3e étage se trouvaient les appartements des Dames. Le 2e étage était entièrement occupé par la "salle des Chevaliers". Les différents étages étaient séparés par des planchers en bois. Les emplacements des poutres de soutien sont parfaitement visibles dans les murs.

hohengeroldseck 38
L'intérieur de l'ancien palais

hohengeroldseck 42
L'intérieur de l'ancien palais
avec la tranchée de passage des poids de l'horloge

Du côté intérieur de la façade donnant sur la cour haute, est visible l'emplacement d'une gigantesque cheminée. À côté, est visible une tranchée verticale prise à tort pour une autre cheminée. Il s'agit en réalité du puits de passage des poids d'une grande horloge installée au XVIIe siècle.

hohengeroldseck 43
L'intérieur de l'ancien palais avec la tranchée de passage des
poids de l'horloge et la grande cheminée

Sur la façade de la cour au-dessus de la porte d'accès à l'ancien palais fut installé, lors des restaurations, un panneau sculpté. Il se trouvait initialement à côté de la tourelle d'escalier. Ce panneau, daté de 1540, représente les armoiries des Geroldseck surmontées d'une inscription détaillant la construction du château par Walter 1er Von Geroldseck.

hohengeroldseck 36
Le panneau sculpté

Ces photographies ont été réalisées en mai 2015.

 

Y ACCÉDER:

Le château est situé le long de la B415 reliant Lahr à Biberach, au niveau du col après le village de Seelbach. Un sentier permet l'accès au château depuis le parking au niveau du col. Il est également possible de monter presque jusqu'à l'entrée du château en empruntant la petite route partant du col.

L'accès est libre durant toute l'année.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 15 août 2015

Cette page a été mise à jour le 15 août 2015