Les pertes de la Valserine 

Les pertes de la Valserine

valserine 1
Les pertes de la Valserine

La Valserine est une petite rivière de l'Ain qui prend sa source au nord du col de la Faucille à la limite de l'Ain et du Jura. Elle se jette, au bout de 48 km, dans le Rhône, au niveau de Bellegarde-sur-Valserine.

valserine 3

valserine 8
Les marmites de géants

C'est une rivière, à régime torrentiel, possède quelques petits affluents dont le plus important est la Semine. Celle-ci connaît, à certains moments, un débit plus important que la Valserine. Les mesures, faites à Bellegarde-sur-Valserine, indiquent un débit moyen pour la Valserine de 29 m3 par seconde en mai et de 8 m3 par seconde en août. Lors de la crue du 1er janvier 1982, un débit de 262 m3 par seconde a été mesuré.

valserine 10
L'eau s'engouffre dans les crevasses

valserine 12

Depuis la disparition du glacier qui recouvrait le Jura durant la période glacière de Würm, il y a 15000 ans, la Valserine a creusé son lit dans les strates calcaires déposées lors du jurassique. L'eau s'est infiltrée dans les fissures du calcaire et les a petit à petit élargies. En creusant et en érodant ces diaclases, la Valserine a créé sur une longueur de 300 m un labyrinthe. Des centaines de marmites de géants peuvent y être dénombrées. Ceux-ci sont nommés "Oulles" dans le pays.

valserine 21

valserine 23

Une marmite de géants se forme lorsqu'un ou plusieurs galets de roche dure sont pris dans un tourbillon créé dans une petite cavité. Ces galets en tournant érodent au fur et à mesure les parois, agrandissant ainsi la cavité. À force de creuser, l'eau s'est ouvert un passage sous la roche. À moins que l'érosion de la base d'une fissure ait fini par provoquer l'effondrement de parois supérieures. La Valserine après s'être précipitée en bouillonnant dans la fissure principale finit au bout d'une centaine de mètres par disparaître à notre vue.

valserine 5

valserine 9

Après un parcours souterrain de quelques dizaines de mètres, l'eau réapparait, apaisée dans un beau plan d'eau. Celui-ci ne laisse plus rien paraitre du torrent tumultueux qui a furieusement creusé la roche en amont.

valserine 28

valserine 34

valserine 24

valserine 14

Au centre du site, des dalles en béton, disposées au-dessus des fissures, permettent le franchissement de la Valserine. Ces dalles remplacent des arches naturelles qui se sont effondrées. Ce passage est le "Pont des Oulles" qui a été durant très longtemps le seul passage sur la Valserine. C'était le chemin emprunté par les commerçants et les contrebandiers échangeant des biens entre la France et la Suisse. Jusqu'au début du XXe siècle, un poste-frontière y était même implanté. Le long du sentier continuant vers le sud, des traces des abris ayant servi aux contrebandiers ainsi que les vestiges des aménagements industriels du cours de la Valserine sont toujours visibles.

valserine 30

valserine 25
La fin des pertes de la Valserine

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2010.

 

Y ACCÉDER:

À Bellegarde-sur-Valserine, prendre la D1084 vers Châtillon en Michaille (direction Nantua). À la sortie de Bellegarde-sur-Valserine, un petit parking avec un panneau marque le départ du sentier. Descendez le long du sentier et passez sous la voie ferrée. Suivez ensuite le sentier partant vers la droite et qui longe la Valserine.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 19 septembre 2010

Cette page a été mise à jour le 30 janvier 2015