L'abbaye d'Ambronay

Les locaux de l'abbaye d'Ambronay furent restaurés après la 2e Guerre mondiale et accueillent tous les ans en octobre/novembre, depuis 1980, un festival mondialement connu de musique ancienne et baroque.

eglise 1

Les origines de l'abbaye d'Ambronay se perdent dans la nuit des temps. D'après la légende, un moine irlandais aurait fondé ici une abbaye de moniale. Plus vraisemblablement, l'abbaye fut fondée par saint Barnard (officier de Charlemagne) en 797. Une bulle du Pape Léon IX, datée de 1051, stipule que l'abbaye ne dépend que du Vatican et bénéficie d'une totale souveraineté. Elle est soumise à la règle de saint Benoit.

eglise 4

eglise 8

En 1282, l'abbé Jean 1er de la Baume plaça l'abbaye sous la protection du comte Philippe 1er de Savoie. Les revenus de l'abbaye furent partagés pour moitié pour le comte et pour l'autre moitié pour l'abbé. Cette décision contribua à déclencher la guerre entre la Savoie et le Dauphiné en 1283. De fin août au 13 septembre 1305, l'abbaye fut assiégée par les troupes dauphinoises soutenues par l'archevêque de Lyon et le sire Louis de Villars. Le comte de Savoie y fit construire entre 1310 et 1312 deux tours reliés par une courtine. La tour des archives, principalement défensive, possède une partie inférieure évasée formant un glacis très efficace contre les assiégeants. En même temps, cette partie évasée consolide la tour construite sur un sol humide et instable. À l'origine, cette tour ne possédait pas d'escalier, l'accès aux étages se faisait par des échelles.

tour archive 1
La tour des archives

tour dauphine 1
La tour dauphine

Les moines ayant délaissé la vie en communauté, l'abbaye est refondée en 1652 par son rattachement à la congrégation de saint Maur. À cette occasion, les bâtiments sont entièrement rénovés. La Révolution française sonne le glas pour les moines. En 1791, l'abbatiale devint Temple de la Raison. Les bâtiments de l'abbaye sont transformés en grange, école, garnison, logements et même en prison. Celle-ci accueillera des contre-révolutionnaires jusqu'en 1798. L'abbatiale devint par la suite église paroissiale d'Ambronay. L'église saint Nicolas, qui était érigée sur le parvis actuel de l'abbatiale, sera démolie en 1806. L'abbatiale Notre-Dame sera classée Monument historique en 1889.

cloitre 4
Le cloitre

cloitre 6

Les bâtiments de l'abbaye accueillirent, en 1839, le bureau de bienfaisance de la commune. En 1921, une fromagerie s'y installa et en 1944, l'aile sud servit de garnison à un régiment des forces aériennes de la France Libre. L'ensemble des bâtiments sera rénové après la 2e Guerre mondiale. En 1980 fut créé le festival de musique ancienne et baroque. Depuis il y a lieu tous les ans en octobre/novembre. Depuis 2003, l'abbaye est devenue un centre culturel de rencontre (lieu de concert, conférence, exposition, etc.). Une nouvelle campagne de restauration est financée par le conseil général depuis 2008.

plan

eglise 10

escalier
Le plafond de l'escalier d'accès au 1er étage du cloitre

L'abbatiale Notre-Dame de l'Assomption possède des fondations du Xe siècle. Les murs sud sont du XVe siècle et ceux du nord du XIIIe siècle. La nef est longue de 60 m, large de 16 m et haute de 17 m. Elle est flanquée de deux bas-côtés. Le niveau inférieur est percé de grandes arcades posées sur des piles massives. Celles du nord sont carrées et datent du XIIIe siècle. Le côté sud possède des piles rondes et des voûtes d'ogives quadripartites construites au XVe siècle sous les ordres de l'abbé Jacques de Mauvoisin. Le chœur est éclairé par trois baies gothiques avec des vitraux du XVe représentant le thème de la Crucifixion. Elles ont également été commanditées par Jacques de Mauvoisin.

aile sud 1
L'aile sud de l'abbaye

aile sud 2
L'aile sud du côté de la tour des archives

Le cloître est le seul en Bresse de style gothique. Il est adossé au bas-côté sud de l'abbatiale. Au centre se trouve un jardin avec un puits. Les galeries basses possèdent des baies à fenêtrages flamboyants. Les galeries supérieures sont voûtées sur croisées d'ogives. Plusieurs clefs de voûte portent les armoiries de l'abbé Étienne de Morel commanditaire des travaux en 1490.

eglise 9

Ces photographies ont été réalisées en mars 2015.

 

Y ACCÉDER:

L'abbaye d'Ambronay est située au centre-ville d'Ambronay. L'abbatiale est librement accessible.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 15 août 2015

Cette page a été mise à jour le 15 août 2015