La pyramide Monceau

la pyramide

Le parc Monceau doit son origine à Philippe d'Orléans. Il était le cousin du roi et portait le titre de Duc de Chartres. En 1785, il devint Duc d'Orléans à la mort de son père. En 1769, il acheta une parcelle dans le village de "Mousseau" au nord-ouest de Paris. Il y fit construire un pavillon octogonal par l'architecte Colignon.

l'autre face de la pyramide

A partir de 1773, l'ingénieur Louis Carrogis dit Carmontelle fut chargé de créer sur cette parcelle un jardin réunissant tous les temps et tous les lieux. Ainsi furent construit un bois des tombeaux (dont fait partie la pyramide), un moulin à eau en ruines, un moulin à vent hollandais, un temple en marbre blanc, un obélisque, un minaret, une pyramide égyptienne, une naumachie, etc.… Le site fut rapidement appelé "la folie de Chartres".

le tombeau
Un sarcophage

l'obélisque
L'obélisque égyptien (faux bien sûr)

Philippe d'Orléans était Grand Maître du Grand Orient de France. Plusieurs des monuments construits sont donc d'inspiration maçonnique. Le pavillon servait d'ailleurs de lieu de réunion et son sous-sol était aménagé en centre d'initiation.

la naumachie
La Naumachie

Colonnes grecques
Les colonnes grecques

Le jardin fut réaménagé en 1783 par l'écossais Thomas Blaikie. Il réorganisa les allées et les plantations. Le parc comptait à l'époque une vingtaine d'hectares s'étendant plus au sud et à l'ouest. Calonne, ministre des Finances décida en 1785 d'entourer la ville de Paris d'une enceinte afin de contrecarrer la contrebande. Claude Nicolas Ledoux fut chargé de sa construction. Il fit construire le temple rond entouré de colonnes qui est visible au niveau de l'entrée principale du parc.

la pyramide

A la révolution, le parc fut confisqué et devint bien national. Il retourna à la famille d'Orléans à la restauration. Philippe d'Orléans malgré son engagement dans la révolution fut guillotiné le 6 novembre 1793.

A partir de cette date, le parc fut plus ou moins à l'abandon. La ville de Paris l'expropria en 1860 et en vendit la moitié à des promoteurs immobiliers. Le préfet Haussmann, lors du réaménagement de Paris, l'incorpora dans son ensemble de parc et de bois. Haussmann créa les bois de Boulogne et de Vincennes, le parc de Montsouris et le parc des Buttes Chaumont. Le parc Monceau fut remodelé sur 8,4 hectares. De cette période datent les entrées monumentales avec les grilles en fer forgées et dorées.

l'entrée de la pyramide
L'entrée de la pyramide

détail de l'entrée
Détail de l'entrée

La pyramide du parc Monceau fut donc construite entre 1769 et 1773 et n'a rien d'antique. Elle est le résultat du rêve d'un grand maître d'une loge maçonnique. La salle aménagée à sa base contenait à l'époque une statue de la déesse Isis. D'autres constructions d'inspiration maçonnique ont vu le jour au cours du XVIIIe siècle. Comme la pyramide de Tourves dans le Var ou la pyramide du "Désert de Retz" près de Chambourcy élevée par François Racine de Monville, ami du Duc d'Orléans. Une autre pyramide se trouve dans un jardin du village de Mauperthuis en Seine et Marne et une autre dans le parc de Wespelaer en Belgique.

une autre vue

Ces photographies ont été réalisées en avril 2007.

 

Y ACCÉDER:

Le parc Monceau est situé dans le 8e arrondissement de Paris.

Ligne 2 du métro station Monceau.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 7 mai 2007

Cette page a été mise à jour le 23 février 2015