La grotte du Trésor

le porche
Le porche d'entrée

Entre Pontarlier et Morteau, le Doubs a creusé son lit dans le plateau jurassien. Au milieu du défilé d'Entre Roches s'ouvre sur la rive gauche du Doubs, la grotte du Trésor. Le porche s'ouvre dans la paroi rocheuse qui se trouve au fond d'un petit vallon parcouru par le ruisseau sortant de la grotte. Le porche n'est cependant pas visible depuis la route, car il est caché par les éboulis provenant de l'écroulement du porche au fil des millénaires.

le porche
Le porche de l'intérieur de la grotte

au fond de la grotte
Le porche en partie éboulé

l'entrée de la grotte

le porche

Cette grotte présente un grand porche d'au moins 30 m de hauteur sur autant de large. La partie avant du porche est cependant fermée par la montagne de roche provenant de l'effondrement de la voûte. La grandeur de ce porche s'apprécie surtout de l'intérieur de la grotte. La rivière souterraine qui a creusé cette grotte est obligée de faire des méandres pour parvenir à l'air libre en contournant les différents amas rocheux accumulés par les différents éboulements de la voûte. Il est possible de parcourir la grotte sur environ 150 m avant d'arriver au point où la voûte rejoint le niveau de la rivière. Après, l'exploration est réservée aux plongeurs spéléologues. A cet endroit démarre le parcours de la rivière souterraine par un premier siphon. Le sol de la grotte est recouvert de plaquettes de roche calcaire recouverte d'argile, ce qui rend le parcours glissant.

le fond de la grotte
Vue du fond de la grotte

le fond
Le terminus pour les non- plongeurs

la paroi du fond
Une vue de la paroi du fond

l'entrée vu  du fond
Une vue de l'entrée depuis le fond de la grotte

Cette grotte est inscrite depuis 1913 à l'inventaire des Monuments historiques.

le lit de la riviére
Le lit de la rivière sortant de la grotte

Une légende situe au fond de cette grotte un important trésor, butin d'une bande de voleurs, gardé par une Vouivre. Je ne l'ai pas trouvé et je n'ai trouvé aucune information que quelqu'un l'a découvert. Mais il faut certainement comme avec d'autres trésors, partir à sa recherche la nuit de Noël à minuit. Si quelqu'un connait cette légende, je lui serais reconnaissant de me la communiquer.

de la glace
Le porche verglacé

La glace
La glace envahit le porche

le val de la grotte
Le débouché de la rivière de la grotte sur la vallée du Doubs

La paroi rocheuse
La paroi rocheuse à côté de la grotte

Après la visite de cette grotte, vous pouvez vous arrêter à la grotte sanctuaire de Remonot. Cette grotte sert de sanctuaire depuis la nuit des temps. Une plaque située près de l'entrée indique que les druides gaulois y vénéraient déjà la déesse mère.

la grotte de Remonot
La grotte de Remonot

Dans cette grotte profonde de 30 m pour 12 m de large est vénérée une statue de la vierge depuis le VIIe siècle. A cette époque, un ermite s'installa dans la grotte où il installa la statue de la Vierge au pied de la source principale de la grotte. Cette source dénommée "Gesambrune" (source salutaire) à des vertus de guérison des maladies oculaires. A la mort de l'ermite, les moines de Montbenoit ramenèrent la statue dans leur monastère afin de bénéficier de ces faveurs. Notamment des offrandes des pèlerins. Mais les miracles ne se reproduisirent plus. La légende affirme qu'une nuit la statue reprit d'elle-même sa place dans la grotte afin de pouvoir à nouveau soulager la misère du monde.

La statue de la Vierge
L'autel du sanctuaire de Remonot

L'autel de la Vierge

Les premiers textes mentionnant ce pèlerinage datent du XIIe siècle. A cette époque, les pèlerins empruntaient un escalier en bois d'une centaine de marches depuis le village des Combes. En 1857, la grotte fut aménagée avec la mise en place de l'autel, de la grille à l'entrée et la construction d'un clocher en bois sur le haut de la falaise. Quatre statues peuvent actuellement être admirées au sein de ce sanctuaire, la Vierge de la Piété en bois polychrome du XVe siècle disposé au-dessus de l'autel, le Dieu de la Pitié datant du XVIe siècle, Sainte Barbe et Sainte Agathe. Ces deux dernières statues sont en bois peint et datent du XVIIIe siècle. Ces statues sont classées Monuments historiques.

le fond de la grotte
Le fond de la grotte de Remonot

Le sanctuaire fait l'objet de trois pèlerinages annuels qui ont lieu le lundi de Pentecôte, le 15 août et le deuxième dimanche de septembre.

Le doubs à hauteur de la grotte de remonot

Ces photographies ont été réalisées en mars 2006.

 

Y ACCÉDER:

Sous nos contrées tempérées, les chauves-souris, mammifères menacés et protégés, ont plusieurs périodes des vulnérabilités.

En hiver, elles voient leurs proies (insectes) disparaître et entrent donc progressivement en léthargie, si bien qu'elles sont alors très fragiles. Chaque visite dans une grotte peut causer un dérangement, pouvant aller jusqu'à la mort de l'animal. La période critique s'étend du 1er novembre au 15 mars.

En juin et juillet, les femelles se regroupent pour mettre bas leur unique petit et l'année. Des dérangements de la colonie peuvent alors conduire à l'échec de la reproduction.

Durant le transit d'automne et de printemps, d'importantes colonies peuvent s'abriter dans les grottes. Il convient d'en éviter l'affolement en quittant rapidement les lieux sans bruit et sans éclairer les chauves-souris.

La grotte de Remonot est située le long de la route allant de Morteau vers Pontarlier le long du Doubs. La grotte du Trésor se trouve un peu plus au sud en direction de Pontarlier (panneau des Monuments historiques)

Coordonnées GPS de la grotte du trésor

47 N 01' 33"

06 E 29' 34"

Altitude 781 m

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 23 juin 2006

Cette page a été mise à jour le 23 avril 2016