Le cimetière de Calot
à Saint-Dié-les-Vosges

Jusqu'au XVIIIe siècle, les habitants de la paroisse Sainte-Croix comprenant la cathédrale et l'église Notre-Dame des Jointures dite "petite église" furent inhumés dans deux cimetières. Le "petit cimetière" était situé devant la "petite église" et le "grand cimetière" situé dans le cloître près de la cathédrale. En 1771 devant le risque sanitaire et le manque de place, le chanoine de Huart, grand vicaire du chapitre de la cathédrale, proposa la création d'un nouveau cimetière extra-muros. La paroisse s'y opposa devant les coûts élevés du projet. Le 12 juin 1779, sur requête du procureur du roi, l’évêque de Saint-Dié, monseigneur Chaumont, ordonna la désaffectation des anciens cimetières et la création d'un nouveau. Le conseil de fabrique de la paroisse refusa d'en assurer les coûts, mais un arrêt de la cour des requêtes du parlement de Nancy les y contraignit le 10 mai 1781.

cimetiere saint-dié 4

cimetiere saint-dié 11

cimetiere saint-dié 20

cimetiere saint-dié 24
Carré militaire

Il fut ainsi décidé que le nouveau cimetière serait implanté à la place des jardins des héritiers de Vomécourt et du chanoine de Mitry situé à la côte Calot faisant presque face à la cathédrale. Un premier projet d'aménagement présenté par l'architecte Bareth et l'arpenteur Jean-Joseph Rattaire fut retoqué. En 1782 fut retenu le projet de l'architecte Montigny. Le cimetière de Calot s’étend sur une superficie de 30 800 m² et contient actuellement environ 4300 sépultures.

cimetiere saint-dié 39

cimetiere saint-dié 42
Sépulture de Dame Charlotte Regnier de Chonville, épouse de Monsieur de Bazelaire de Lesseux (1753-1844).

cimetiere saint-dié 1.
Chapelle funéraire de Léon Lejal, décédé en 1892 à 29 ans.

cimetiere saint-dié 2
Sépulture de Marie Rosine Rebouche, Dame Ryan (1824-1876), qui légua sa fortune à la ville de Saint-Dié pour l'instruction des enfants pauvres.

cimetiere saint-dié 3
Sépulture d'Alphonse L'Hote (1836-1898).

cimetiere saint-dié 5
Sépulture de la famille Voicnier.

cimetiere saint-dié 6
Sépultures d'Ina Demange (1887-1907), de Constant Demange (1846-1912) et de Marie Antoine (1850-1923), son épouse.

cimetiere saint-dié 7
Sépulture de la famille Simon.

cimetiere saint-dié 12
Sépultures de madame J. B. Maire (1802-1890), de J. Maire (1794-1859), de M. J. Maire (1793-1879) et de M. Bouilancier (1812-1908).

cimetiere saint-dié 8

 

 

Cette chapelle funéraire fut construite en 1881 par madame Thérèse Voignier pour son fils Jules Louis en reconnaissance de son dévouement filial. Une plaque située à l'intérieur indique que Jules Louis a démissionné de son poste de sous-lieutenant de Marine durement obtenu après avoir fait l'école de Saint-Cyr. Il le fit à la mort de sa sœur Céline pour venir soutenir sa mère affligée par la perte de sa fille. Cette chapelle, sans ayants droit, fut transformée en 2013 par la mairie en columbarium.

cimetiere saint-dié 10
Monument funéraire érigé par madame Veuve Louis, née Voignier, en l'honneur de toute sa famille.

cimetiere saint-dié 21
Ce monument porte l'inscription : "Je donnerai volontiers tout ce que j'ai et je me sacrifierai moi-même pour le salut de vos âmes".

 

 

Sépultures de Marie Jeanne Rigot (1775-1850) et de son époux Joseph Piller (1777-1851), de Clément Piller (1811-1875), de Georges Piller (1809-1872), de Marie Élisabeth Laruelle (1817-1870), son épouse, de Marie Céline Dillenseger (1840-1850), de Marie Jeanne Piller (1804-1882), épouse de M. Dillenseger, et de J. Piller (1813-1883).

cimetiere saint-dié 9

cimetiere saint-dié 15

Sépulture de Jules Ferry (1832-1893) et de son épouse Eugénie Risler (1850-1920). Jules Ferry fut ministre de l’Instruction publique, président du Conseil et président du Sénat. Il est à l’origine de la loi sur la laïcité du 28 mars 1882 et de l’avènement de l’instruction civique à l’école. Il sema le trouble en relançant la conquête coloniale afin de redorer le blason d’une France blessée par la défaite contre la Prusse. Il repose dans un caveau familial conformément à son testament rédigé en 1890 : "Je désire reposer dans la même tombe que mon père et ma sœur, en face de cette ligne bleue des Vosges d'où monte jusqu'à mon cœur fidèle la plainte touchante des vaincus". Le buste ornant la sépulture est une œuvre d'Eugène Guillaume.

Sépulture d'Abel Ferry (1881-1918). Avocat de formation, il devint député des Vosges en 1909. Il fut nommé en juin 1914 sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères, mais démissionna en aout pour rejoindre le 166e régiment d’infanterie comme caporal (sa démission fut refusée, mais il resta dans son régiment et monta au front). Il participa aux combats en Woëvre, sur la Crête des Éparges et en Argonne jusqu’en juin 1916, tout en contribuant aux travaux gouvernementaux et parlementaires. Le 8 septembre 1918, alors qu’il vérifiait, en compagnie d’un député d’Angers et d'un lieutenant, le fonctionnement d’un nouveau fusil mitrailleur dans les premières lignes dans l’Aisne, il fut touché par un éclat d'obus. Il en mourut quelques jours plus tard. Il repose sous une massive dalle en bronze sur laquelle est gravée une jeune victoire ailée éplorée étendue, tenant la palme destinée aux héros (œuvre réalisée par Jean-René Carrière).

 

cimetiere saint-dié 14

Les tombes de Jules et d'Abel Ferry sont complémentaires. Sur celle de Jules est inscrit un extrait de son testament : "Je désire reposer en face de cette ligne bleue des Vosges d’où monte jusqu’à mon cœur fidèle la plainte touchante des vaincus”. Sur celle d’Abel est inscrite "Ce n’est pas la plainte des vaincus qui monte vers toi, c’est le cri de la France victorieuse que toi et tes pareils vous avez faite de votre sang” (extrait d’un discours qu’il fit à la Chambre des députés, le 17 septembre 1918).

cimetiere saint-dié 13
Sépultures d'Ernest Martin (1849-1884), de madame Ernest Martin (1852-1929), de René Martin, décédé en 1878 à 4 mois, de Marguerite Martin (1877-1883), de madame veuve Morlot (1827-1917) et de Henri Thomas, décédé en 1924 à 3 ans et demi.

cimetiere saint-dié 16
Sépultures de la famille Valhey.

cimetiere saint-dié 18
Sépulture de Sébastien Islit (1832-1877).

cimetiere saint-dié 17

 

 

 

Chapelle funéraire du docteur Félix Jacquot (1819-1857), médecin militaire, découvreur, avec le capitaine Koch, des gravures rupestres du Touat. Y sont également inhumé son frère Joseph-Léon Jacquot (1821-1902), général de brigade, et son père, le docteur François Jacquot, médecin militaire.

 

cimetiere saint-dié 19
Chapelle funéraire des familles Grandadam et Lemaire.

cimetiere saint-dié 22
Monument funéraire de la famille Descelles.

cimetiere saint-dié 25
Sépulture d'Hélène Bloch (1886-1896).

cimetiere saint-dié 23
Croix monumentale élevée à la mémoire des soldats tués lors de la bataille de Nompatelize (6 octobre 1870).

cimetiere saint-dié 26
Sépultures de Joseph Lucien Halff (1857-1925) et de Robert Halff (1858-1887).

cimetiere saint-dié 27
Sépulture d'Esther Weill (1826-1898).

cimetiere saint-dié 28
Sépulture de Léopold Blum (1849-1918).

cimetiere saint-dié 30

cimetiere saint-dié 31
Sépultures de Caroline Sophie Sieffert (1821-1893), d'Ernest Krause (1832-1917) et de son épouse Madeleine Stichter (1839-1924).

cimetiere saint-dié 29
Sépulture d'Arthur Aard (1872-1890).

cimetiere saint-dié 32
Chapelle funéraire de la famille Burlin.

cimetiere saint-dié 33
Sépultures de Caroline Sophie Sieffert (1821-1893), d'Ernest Krause (1832-1917) et de son épouse Madeleine Stichter (1839-1924).

cimetiere saint-dié 34
Chapelle funéraire de la famille Stouls Alexandre.

cimetiere saint-dié 35
Sépulture de Marie Anne Masson, veuve de Sébastien Léopold Arragain (1788-1867).

cimetiere saint-dié 36
Sépulture de François Marie Brevet, chevalier des ordres royaux de Saint-Louis et de la Légion d'honneur, commissaire des guerres en retraite, décédé maire de la ville de Saint-Dié le 2 aout 1889, âgé de 66 ans.

cimetiere saint-dié 37
Sépulture de la famille Lhote et Galmiche.

cimetiere saint-dié 38
Sépulture de D.J. Duvoid, chevalier de Saint-Louis, major d'infanterie, décédé à Staufen en Brisgau le 26 aout 1796, âgé de 33 ans.

cimetiere saint-dié 40
Monument funéraire du docteur Hugueny (1859-1887).

cimetiere saint-dié 41
Sépultures de Jeanne Marie Ernestine Stéphanie D'Ollone (1863-1884) et de Marguerite Marie Henriette Ernestine D'Ollone (1859-1885), religieuse de la doctrine chrétienne.

cimetiere saint-dié 43
Sépultures de Charles Pierre, Comte d'Ollone (1794-1861), de Geneviève Charlotte Antoinette Ernestine Fouilhouze, comtesse d'Ollone (1802-1873) et d'Alexandrine Marie Noémie d'Ollone, comtesse de Gondrecourt (1831-1891).

cimetiere saint-dié 44
Monument funéraire de la famille Lung.

Ces photographies ont été réalisées en avril 2023.

 

Y ACCÉDER:

Le cimetière de Calot se trouve chemin de la Côte Calot à Saint-Dié-les-Vosges. Il est facilement accessible à pied depuis la cathédrale.

 



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 29 mai 2023

Cette page a été mise à jour le 29 mai 2023