La tour Vauban de Camaret-sur-Mer

La tour Vauban ou tour de Camaret-sur-Mer, également nommée la Tour Dorée, est érigée sur une petite ile reliée à la terre ferme par la jetée fermant le port de Camaret-sur-Mer. Avant même la fin de sa construction, elle joua un rôle important dans la bataille de Camaret, le 18 juin 1694, où elle contribua à la défaite des assaillants anglo-hollandais.

tour vauban 4

Chargé par Louis XIV d'organiser la défense du royaume de France, Vauban voyait à Camaret-sur-Mer une possibilité d'un débarquement ennemi. L'histoire lui donna raison puisque le 18 juin 1694 les troupes anglo-hollandaises tentèrent un débarquement sur la plage de Trez-Rouz en vue de conquérir la presqu'ile. Les Français, vaillamment commandés par Vauban lui-même, repoussèrent l'assaut. La tour encore en travaux, mais déjà armée de neuf canons de 24 livres et de trois mortiers de 12 pouces, y prit une part active. La batterie était à l'époque commandée par Alexandre de Boulainvilliers.

tour vauban 9

tour vauban 6

Vauban avait prévu la construction d'une tour de défense à Camaret-sur-Mer dès 1683. Il en dessina les plans en 1689 et la construction, supervisée par Jean-Pierre Traverse, débuta en 1693. Elle fut achevée en 1696. Il s'agit d'une tour hexagonale (plan carré à pans coupés) couverte d'une toiture à six pans en ardoise. Elle a une hauteur de 18 m et comprends quatre niveaux percés de créneaux de mousqueteries (archères). Chacun des deux premiers niveaux est constitué d'une grande salle voutée en pierre. Les deux niveaux supérieurs sont constitués d'une charpente en bois. L'entrée de la tour se fait au deuxième niveau et le passage d'un niveau à l'autre se fait par un escalier à vis inclus dans l'épaisseur des murs. La tour est flanquée de murailles, de deux corps de garde et d'une batterie basse semi-circulaire surmontée d'un parapet percé de onze embrasures à canons.

tour vauban 11
L'entrée de la tour

tour vauban 18
La salle des gardes au niveau de l'entrée

tour vauban 19

tour vauban 22

tour vauban 27

tour vauban 29
La charpente au sommet de la tour

À l'origine la batterie basse était armée de neuf canons de 24 livres et de deux mortiers tandis que quatre canons de 18 livres étaient installés au dernier niveau de la tour. En 1794, un des corps de garde fut remplacé par un four à boulets. Celui-ci permettait de chauffer au rouge les boulets que les canons tiraient sur les bateaux en vue de les incendier. En 1861 fut entreprise la construction d'une nouvelle batterie extérieure entre la tour et la chapelle Notre-Dame. Cette batterie possédait des murs épais de 6 m. La tour avec sa batterie basse fut transformée en réduit de défense. L'ensemble fut désarmé à la fin du XIXe siècle puis vendu à la ville de Camaret-sur-Mer en 1904. La tour fut classée Monument historique en 1907.

tour vauban 15
Le four à boulets

tour vauban 13
Un des canons de la tour

tour vauban 7

tour vauban 9

Au cours de la 1re Guerre mondiale, la tour fut transformée en réservoir d'eau potable par la construction d'une citerne en béton. La batterie extérieure fut démantelée et son emplacement fut occupé par la base d'hydravion "CAM 59". La tour connut une dernière fois les affres de la guerre, le 3 septembre 1944. Les avions de l'USAF (armée de l'air américaine) la prirent pour cible lors du bombardement de la batterie allemande du Grand Gouin. La tour fut mitraillée avec des balles incendiaires qui mirent le feu à la toiture. Celle-ci fut restaurée en 1956. En 2007, l'enduit de la tour fut refait et en 2009 ce fut l'escarpe et la contrescarpe qui furent restaurées. La batterie basse, le four à boulets et le corps de garde le furent en 2011, le pont-levis en 2014 et l'intérieur de la tour en 2016.

tour vauban 8

tour vauban 2

Ces photographies ont été réalisées en juin 2021.

 

Y ACCÉDER:

La tour Vauban se trouve au port de Camaret-sur-Mer. La visite de l'intérieur de la tour est payante.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 26 septembre 2021

Cette page a été mise à jour le 26 septembre 2021