Les forts de la Justice et de la Miotte

Le fort de la Justice et le fort de la Miotte sont construits sur deux arêtes parallèles au nord-est de la citadelle de Belfort. Ils sont séparés par un vallon emprunté par la route d'Alsace et sont reliés entre eux par un front défensif.

fort justice 18
Rempart extérieur du fort de la Justice (côté ouest)

fort justice 26
Fossé au niveau de l'entrée du fort de la Justice

Le fort de la Justice domine la crête est. Il a été construit entre 1826 et 1842. C'est une excroissance de l'enceinte de la ville liée à la configuration du terrain. Il est construit par le général Haxo selon l'ancien principe du système bastionné mis en œuvre par Vauban. Il a une forme triangulaire épousant la configuration du bout de la crête et est protégé, sur son côté est, par un large fossé creusé dans le roc. Il possède deux cavaliers d'artillerie pouvant mettre en œuvre 20 canons. L'apparition de l'artillerie rayée l'a cependant rendu obsolète et il ne fut pas modernisé. Il était prévu pour un effectif de 300 hommes logés dans un casernement de deux étages. Il joua un rôle important durant le siège de 1870/71. Après 1886, il devint un élément du réduit central dans le système de défense conçu par le général Séré de Rivières pour reculer la défense de Belfort au-delà de 5500 m. Le 18 juin 1940, vingt soldats du 428e régiment de Pionniers y trouvèrent la mort en le défendant contre les nazis.

fort justice 20
Le casernement du fort de la Justice

fort justice 24
Le casernement du fort de la Justice

plan justice
Plan du fort de la Justice

fort justice 27
Fossé est du fort de la Justice

fort justice 30
Fossé est du fort de la Justice

fort justice 31
Fossé est du fort de la Justice

fort justice 13
Meurtrières au niveau du mur du fossé près de l'entrée du fort de la Justice

fort justice 3
Fossé est du fort de la Justice

fort justice 4
Le mur intermédiaire dans le fossé est du fort de la Justice

fort justice 5
Passage dans la corne Vauban du fossé est du fort de la Justice

fort justice 8
Fossé nord du fort de la Justice

fort justice 10
Fossé nord du fort de la Justice

fort justice 12
La porte du Vallon entre les forts de la Justice et de la Miotte

Le fort de la Miotte, à l'ouest, fut construit entre 1831 et 1835. Il s'agit d'un fort bastionné de forme triangulaire. Le bastion ouest est surmonté d'une tour observatoire, la tour de la Miotte, 2e symbole de la ville après le Lion de Bartholdi. Cette tour, remaniée en 1886, fut plusieurs fois détruite et, à chaque fois, reconstruite à l'identique. Détruite lors des combats de 1940, elle fut reconstruite dès 1946 par des Belfortains, prisonniers de guerre revenus de leur captivité. Le fort possède une caserne pour 200 hommes constitués de quatre travées, dont deux superposés, pour s'adapter à la pente du terrain. Une terrasse basse abrite les magasins de vivres et la cuisine dans trois chambrées superposées. Le commandant du fort était logé dans deux chambrées situées au-dessus du porche d'entrée. Un cavalier d'artillerie comprenant dix plateformes pour canons est établi dans le fort. Les plateformes sont séparées par des traverses-abris. Nous y trouvons également une poudrière qui fut adaptée en 1870 aux nouveaux standards. Son fossé a été entièrement taillé dans le roc. C'est du fort de la Miotte que furent tirées les premières et les dernières salves lors du siège de 1870/1871.

fort miotte 1
L'entrée du fort de la Miotte

fort miotte 5
La tour de la Miotte

fort miotte 25
L'entrée du fort de la Miotte (côté interne) avec sur la droite la grande galerie

fort miotte 24
La façade du casernement du fort de la Miotte

Avec ces deux forts fut créé, entre 1831 et 1842, le camp retranché du Vallon. Il s'agit d'un camp quadrangulaire situé entre la citadelle, les deux forts et la corne de l'Espérance. Le vallon séparant les deux forts fut pour cela barré d'un rempart avec une porte empruntée par la route d'Alsace. Ce camp pouvait donner abri à une armée de campagne. Mais l'allongement de la portée des canons va nécessiter la construction de nouveaux ouvrages à l'ouest et au sud de la place. De nouveaux travaux de fortification furent entrepris après l'arrivée à Belfort du commandant Denfert-Rochereau en 1864.

fort miotte 7
La façade du casernement du fort de la Miotte

fort miotte 14
Casemate de tir au fusil sur la gauche de l'entrée du fort de la Miotte

fort miotte 18
Une des chambrées du casernement du fort de la Miotte

fort miotte 22
Une des chambrées du casernement du fort de la Miotte

plan fort miotte
Plan du fort de la Miotte

fort miotte 30
L'entrée de la poudrière du fort de la Miotte

fort miotte 32
L'escalier menant à un abri sous roc du fort de la Miotte

fort miotte 26
L'entrée de cet escalier

fort miotte 34
Passage couvert du fort de la Miotte (côté sud)

fort miotte 36
Chambre de ce passage couvert

fort miotte 38
Escalier rampe partant de ce passage couvert vers le cavalier d'artillerie

fort miotte 39
La sortie nord du passage couvert

fort miotte 41
La plateforme nord du fort de la Miotte

fort miotte 42
Vue vers le sud depuis le passage couvert

fort miotte 44
Rempart ouest du fort de la Miotte

fort miotte 51
Un abri-traverse du fort de la Miotte

fort miotte 62
Passage donnant sur deux abri-traverses

fort miotte 48
Une des abri-traverse du fort de la Miotte

fort miotte 59
Vue en direction de Belfort depuis la tour de la Miotte

fort miotte 56
Le débouché de la grande galerie sur le cavalier d'artillerie

fort miotte 65
La grande galerie du fort de la Miotte

fort miotte 68
Emplacement de tir au fusil dans la grande galerie du fort de la Miotte

fort miotte 10
La grande galerie du fort de la Miotte

Ces photographies ont été réalisées en avril 2017 pour le fort de la Justice et en septembre 2018 pour le fort de la Miotte.

 

Y ACCÉDER:

De Belfort, prendre la direction de Roppe par la N83. Garez-vous au niveau de la porte du Vallon en haut de la crête. Depuis la porte du Vallon, des sentiers mènent, sur la droite, au Fort de la Justice et, sur la gauche, au Fort de la Miotte. Les deux ne sont malheureusement visibles que depuis l'extérieur.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 20 janvier 2019

Cette page a été mise à jour le 20 janvier 2019