La batterie de Longues

Cette batterie d'artillerie du "Mur de l'Atlantique" a été construite par l'organisation Todt au début de 1944. Elle était constituée de quatre bunkers abritant chacun un canon de 152 mm. Ces canons avaient une portée de 20 km. Ils menaçaient les bateaux passant au large, mais pouvaient également prendre sous leurs feux les plages. Ces bunkers étaient complétés par un bunker de direction de tir disposé au bord de la falaise, 300 m en avant des canons. L'ensemble était défendu par de nombreux abris bétonnés armés de mitrailleuses, de lignes de barbelés et des mines. Les bunkers étaient partiellement recouverts de terre en plan incliné. Ces couches de terre étaient destinées à amortir les impacts des bombes et à empêcher le basculement du bunker en cas d'explosion à proximité. Les bunkers du "Mur de l'Atlantique" étaient souvent construits sans fondation, la dalle inférieure du bunker étant coulée à même le sol après un terrassement sommaire.

casemate de canon
Casemate pour canon


canon
Casemate avec canon de 152 mm


la même
Le canon de 152 mm

canon de 152
L'affût du canon

La nuit précédant le débarquement (6 juin 1944), les alliés lâchèrent 1000 t de bombes sur la batterie, mais sans arriver à la mettre hors de combat. À l'aube, les canons de Longues prennent sous leurs feux le croiseur US "Arkansas" et les "Georges-Leygues" et "Montcalm" français. Après une accalmie, c'est le navire d'état-major de la 3e Division d'Infanterie, le "Bulolo", qui est sa cible. Le navire doit retourner au large et le croiseur anglais "Ajax" riposte. Une nouvelle période de calme s'installe. Au cours de l'après-midi, la batterie tire à nouveau sur les plages de Colleville et d'Asnelles. Durant la soirée, les canons du croiseur "Arkansas", du "Georges-Leygues" et du "Montcalm" réduisent définitivement la batterie au silence. Celle-ci se rend le 7 juin aux soldats britanniques sans combattre.

observatoire
L'observatoire et direction de tir


vue du large
Vue du large depuis le poste de direction de tir


les casemates
Les casemates

casemate de tir
Casemate de tir

Ces photographies ont été réalisées en juillet 2004.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 11 janvier 2009

Cette page a été mise à jour le 12 février 2015