Le fort et la batterie de Kerbonn

Afin de soutenir, au sud, les batteries d'artillerie installées sur la pointe du Toulinguet, la marine française créa, en 1889, en bordure de falaise en face du hameau de Kerbonn, une nouvelle batterie. Celle-ci se trouve à mi-chemin entre la pointe du Toulinguet et la pointe de Pen-Hir.

batterie kerbonn 8
Vue du fort français

batterie kerbonn 16
La rue du rempart du fort français

Le fort de Kerbonn était, à ces débuts, armé avec trois mortiers de 270 mm modèle 1889 sur affut Vavaseur. Ils étaient installés sur des plateformes semi-circulaires en béton précédé d'un parapet en moellons. L'angle de tir était de 300°. Afin d'assurer la défense de la batterie contre les attaques terrestres, celle-ci était protégée par un fossé flanqué d'une petite tour de défense en maçonnerie. Un magasin à poudre sous roc fut aménagé en 1891. L'entrée principale de ce magasin se faisait au sein du fossé en face de la tour de défense. Ce magasin alimentait les plateformes de tir par un monte-charge aménagé entre les deuxième et troisième plateformes de tir. En 1932, les mortiers furent remplacés par quatre canons de 164 mm modèles 1893, d'une portée de 20 km, et un projecteur de 150 mm de diamètre fut installé pour les tirs de nuit. Un poste de direction de tir fut également construit pour diriger le tir des canons.

batterie kerbonn 6
La petite tour de défense

batterie kerbonn 12
La petite tour de défense

batterie kerbonn 13
Le fossé avec l'entrée du magasin sous roc

batterie kerbonn 18
Le blockhaus M270 construit sur le fort français

batterie kerbonn 14
Le blockhaus M270 construit sur le fort français

batterie kerbonn 17
Plateforme de tir du fort français

batterie kerbonn 25
Le fort français

batterie kerbonn 27
Poste de direction de tir français

batterie kerbonn 28
Casernement du fort français

batterie kerbonn 20
Plateforme de mortier du fort français

plan

L'armée allemande récupéra et remit en état la batterie en 1941 en gardant les canons français. Afin de loger les servants des canons, des baraquements en bois furent construits. Après quelques bombardements sporadiques de la part de la Royal Air Force britannique, fut installée, en 1942, une défense antiaérienne. Celle-ci se composait de deux canons FLAK 28 (antiaérien de 28 mm), d'un canon Oerlikon Flak 20, d'un canon quadruple Flak 28 et de quatre canons de 75 Flak. La défense terrestre de la batterie était constituée de deux canons antichars de 75 PAK, de quatre canons de 75, de six mitrailleuses, de deux mortiers de 80 (Granatwerfer 34) et de deux mortiers de 50.

batterie kerbonn 62
Blockhaus M270

batterie kerbonn 32
Blockhaus M270

batterie kerbonn 35
Embrasure du canon de 164 du blockhaus M270

batterie kerbonn 48
Emplacement du canon de 164 du blockhaus M270

batterie kerbonn 22
Poste de direction de tir M162a

batterie kerbonn 24
Poste de direction de tir M162a

batterie kerbonn 26
Fossé du fort français avec le blockhaus type 621

batterie kerbonn 30
Fossé du fort français avec le blockhaus type 621

La batterie fut baptisée MKB Kerbonn (Marine Kusten Batterie) et la défense terrestre WN CR346 (Wiederstandnest Crozon). À partir de 1943, des travaux importants furent engagés. Quatre blockhaus furent érigés pour abriter les canons de 164. Il s'agit d'une variante du blockhaus type M270 (1950 m3 de béton). À la chambre de tir pour le canon de 164 dirigé vers la mer fut ajoutée une deuxième chambre de tir dirigé vers la terre pour abriter un canon de 75. Afin de diriger le tir des canons de 164, un poste de direction de tir type M162a (1000 m3 de béton) fut construit en bord de falaise. À ces blockhaus s'ajoutèrent quatre abris pour deux compagnies d'infanterie type 622 (2 chambres et 630 m3 de béton), un abri pour une compagnie d'infanterie type 621 (1 chambre et 356 m3 de béton), un poste de secours type 638 (7 chambres et 960 m3 de béton), un abri à munitions type 607 (2 chambres et 740 m3 de béton), un blockhaus pour réservoir d'eau, deux Tobrouk pour mortier de 50 type 61a et trois encuvements pour canons antiaériens Flak. Un dépôt de munitions type FL246 (5 chambres et 1540 m3 de béton) était prévu, mais ne fut pas réalisé. À cette époque la batterie était desservie par la 4e MAA262 (4e compagnie de la Marine Artillerie Abteilung 262 de la Kriegsmarine).

batterie kerbonn 54
Blockhaus type 638

batterie kerbonn 55
Blockhaus type 638

batterie kerbonn 37
Façade arrière d'un blockhaus M270

batterie kerbonn 38
Blockhaus type 622

batterie kerbonn 45
Un des blockhaus M270 fut détruit par une charge interne.

batterie kerbonn 46
Façade arrière d'un blockhaus M270

batterie kerbonn 33

batterie kerbonn 41
Un des blockhaus M270 fut détruit par une charge interne.

Le canon exposé devant le blockhaus abritant le musée de la bataille de l'Atlantique est le canon de 88 mm de l'UBOOT UB766 de la Kriegsmarine. Ce sous-marin de la série "VIIC" était affecté à la 6e flottille basée à Brest. Il fut endommagé par un grenadage le 28 aout 1944 au large de La Rochelle. Récupéré par les Français en 1945 et réparé avec des pièces de l'UBOOT UB415 sabordé à Brest, il fut, après un essai en immersion à -185 m, mis en service sous le nom de S610 Laubie dans la Marine nationale. Il y resta jusqu'au 17 octobre 1961.

batterie kerbonn 7

Devant le musée de la bataille de l'Atlantique, installé dans un des blockhaus de la batterie, est érigé "le chemin des ancres". Y sont regroupées les ancres du cuirassé Dunkerque, du cuirassé Strasbourg, du cuirassé Courbet, du porte-avions Clemenceau, d'un clipper non identifié, du Liberty Ship Océan Liberty, qui explosa en 1947 dans le port de Brest (explosion de nitrate d'ammonium), et d'un Victory Ship (successeur des Liberty Ships).

batterie kerbonn 61

batterie kerbonn 60

batterie kerbonn 2
Ancre du cuirassé Dunkerque

batterie kerbonn 3
Ancre du cuirassé Strasbourg

batterie kerbonn 5
Ancre du cuirassé Courbet

batterie kerbonn 11
Ancre du porte-avions Clemenceau

Ces photographies ont été réalisées en juin 2021.

 

Y ACCÉDER:

Le fort de Kerbonn se trouve sur le bord de la D8 allant de Camaret-sur-Mer à la Pointe de Pen-Hir.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 26 septembre 2021

Cette page a été mise à jour le 26 septembre 2021