Le cimetière américain d'Epinal

cimetiere 13

Dans ce lieu paisible dominant la Moselle reposent 5255 Américains morts pour la libération de l'Europe du joug nazi. Ils sont morts lors des combats dans le centre de la France, la vallée du Rhône, les Vosges, la vallée du Rhin et en Allemagne.

cimetiere 10
L'allée centrale

Le site, d'une superficie de plus de 20 hectares a été concédé à perpétuité au peuple américain par le peuple français. Un cimetière provisoire a accueilli ici les premières sépultures, cinquante jours après la libération d’Épinal le 21 septembre 1944 par la 45e Division d'infanterie US. L’aménagement actuel et la construction du mémorial datent de 1956. Le cimetière actuel ne représente que 42 % des sépultures initialement situés à cet endroit. Les autres corps ont été rapatriés aux États-Unis pour être rendus à leurs familles. Les sépultures sont regroupées en deux zones, à l'est et à l'ouest d'une allée centrale nord-sud bordée de deux rangées de sycomore. Ces hommes venaient de tous les états des États-Unis, un venait du Canada et un des Indes Britanniques.

cimetiere 4
La cour d'honneur

cimetiere 14
Le mur des disparus

Une des tombes contient les corps de trois soldats dont les restes n'ont pu être séparés. À quatorze endroits reposent, côte à côte, deux frères et 96 tombes renferment les restes de soldats non identifiés. La cour d'honneur, au centre de laquelle se trouve le mémorial, est entourée de murs portant les noms de 424 soldats disparus dont les restes n'ont pas été retrouvés ou n'ont pas été identifiés. Les noms des soldats retrouvés depuis la création du monument sont marqués d'un astérisque de bronze.

cimetiere 11
Le mémorial

Le mémorial est un bâtiment rectangulaire formant une arche. Le pilier est contient une chapelle et le pilier ouest un musée. Dans la chapelle, l'autel est dominé par l'Ange de la Paix sculpté par Malvina Hoffmann de New York. Deux groupes de drapeaux ornent la chapelle. Celui de gauche est constitué des drapeaux de l'US Army de 1775, du drapeau des États-Unis et du drapeau de l'US Marine Corps. Le groupe de droite est constitué des drapeaux de l'US Navy, des États-Unis et de l'US Air Force. Les inscriptions figurant sur les murs sont issues de la bible. Le musée est constitué d'une mosaïque murale représentant la carte des opérations américaines en Europe auxquelles ont participé les soldats inhumés dans ce cimetière. Ces opérations débutent lors du débarquement en Provence, le 15 août 1944. Elles se poursuivent par la jonction avec les troupes américaines débarquées en Normandie le 6 juin 1944. La jonction a eu lieu à Somberon près de Dijon, le 11 septembre 1944. L'armée américaine soutenue par l'armée française poursuivit son avancée vers le Rhin qu'elle atteignit en novembre. Après avoir subi une importante contre-attaque allemande dans les Ardennes et avoir réduit la Poche de Colmar, l'offensive se poursuivit en Allemagne en février 1945. L'armée américaine, après avoir pris Nuremberg, se tourne vers le sud pour occuper la Bavière. Après l'occupation du col du Brenner, elle opère, le 4 mai 1945, sa jonction avec la 5e armée US à Vipiteno en Italie. La mosaïque est l’œuvre d’Eugène Savage de Branfort dans le Connecticut. Elle est complétée par les noms des unités ayant participé aux combats. Il s'agit des 6e et 12e Army Group ; 3e et 7e Army ; VIe, XVe et XXIe Corps ; 3 d, 4 th, 28 th, 35 th, 36 th, 42 d, 44 th, 45 th, 63 d, 65 th, 73 d, 70 th, 75 th, 79 th, 80 th, 86 th, 87 th, 90 th, 94 th, 99 th, 100 th et 103 d Infantery Division ; 6 th, 10 th, 11 th, 12 th, 13 th, 14 th, et 20 th Armored Division et la 101e Airborne Division.

cimetiere 8
La chapelle

cimetiere 5
La 1re partie de la carte du musée

cimetiere 6
La 2e partie de la carte du musée

À l'extérieur du mémorial, côté sud, sont apposées deux sculptures réalisées par Malvina Hoffman. Celle, côté ouest, représente la croisade des armées américaines en Europe. Nous y voyons l'infanterie, l'artillerie et les parachutistes avancer sous la protection de l'aigle symbolisant l'armée US. Côté est, est représentée la résurrection de l'âme. À l'avant-plan, une femme (l'humanité) soutient un soldat mort. Derrière elle, les âmes de deux soldats sont emmenées par un ange vers la lumière émanant de la torche que porte un autre ange situé à gauche. À l’arrière-plan, sur la droite, deux anges annoncent leur venue à l'aide de trompettes.

cimetiere 19
La fresque côté ouest

cimetiere 20
La fresque côté est

Le cimetière américain d’Épinal est sous la responsabilité de "The American Battle Monument Commission" créé par le Congrès américain en mars 1923. Il est chargé d'ériger et d'entretenir les monuments commémoratifs et les cimetières militaires aux États-Unis ou dans les pays où les armées des États-Unis ont combattu depuis le 6 avril 1917. Pour la 1re Guerre mondiale, il s'agit de sept cimetières situés en France et un cimetière situé en Angleterre et de onze monuments commémoratifs disposés sur les champs de bataille. Ces cimetières contiennent les sépultures de 29 265 soldats identifiés et 1656 soldats inconnus. Ils commémorent également les 4452 disparus. Pour la 2e Guerre mondiale, quinze cimetières ont été établis totalisant 98 461 soldats identifiés et 8598 soldats inconnus. Dans ces cimetières sont également commémorés 97 072 disparus. Entre 1947 et 1954, 172 000 corps ont été rapatriés de leurs sépultures provisoires sur les champs de bataille pour être rendus à leurs familles. À ces chiffres, il faut rajouter les 8200 disparus de la guerre de Corée et les 2504 disparus de la guerre du Vietnam commémoré au mémorial d'Honolulu.

cimetiere 12

Le 12 mai 1958 ont été rassemblés au cimetière d’Épinal treize cercueils contenant les restes de treize soldats inconnus en provenance des treize cimetières américains établis sur le théâtre des opérations américaines en Europe durant la 2e Guerre mondiale. Parmi ces cercueils, le général Edward J. O'Neil en désigna un. Celui-ci fut amené par avion à Naples pour être embarqué sur le destroyer USS Blandy. L'USS Blandy rejoignit ensuite le groupe naval transportant deux autres cercueils contenant les restes d'un soldat inconnu du théâtre des opérations du Pacifique et d'un soldat inconnu de la guerre de Corée. Un nouveau choix fut opéré entre les cercueils en provenance d'Europe et du Pacifique par le commandant de la force navale pour désigner le soldat inconnu de la 2e Guerre mondiale. Celui-ci et celui de la guerre de Corée furent inhumés dans la tombe du Soldat inconnu au cimetière national d'Arlington où ils rejoignirent le soldat inconnu de la 1re Guerre mondiale.

cimetiere 9

Ces photographies ont été réalisées en mars 2012.

 

Y ACCÉDER:

Le cimetière militaire américain d’Épinal est situé le long de la D157 reliant Épinal à Arches. Son accès est fléché.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 3 juin 2012

Cette page a été mise à jour le 12 février 2015