Dans la poche de Colmar

La libération de l'Alsace débute lorsque les Français percent le front allemand en Franche-Comté. Le 14 novembre 1944, ils libèrent Héricourt et Montbéliard. Ils dégagent Belfort du 20 au 25 novembre. Pendant ce temps, la 1re Division blindée longe la frontière suisse et atteint Seppois, puis le Rhin à Rosenau, le 19 novembre. Les chars français entrent dans Mulhouse le 26 où ils subissent une dure contre-attaque de la 149e Armée allemande.

Au nord, la 7e Armée américaine perce le front des Vosges. Elle libère St Dié le 23 novembre et Schirmeck le 24. En provenance de Lunéville, la 44e Division d'Infanterie US libère Sarrebourg le 20 et la 2e Division blindée du général Leclerc passe Saverne et entre dans Strasbourg le 23.

Fin novembre, la 19e Armée allemande est prise en tenaille dans la région de Colmar. Elle essaie de se replier outre-Rhin. À partir du 6 décembre, elle contre-attaque. Le 2e Corps d'Armée français se lance dans une offensive en passant les crêtes vosgiennes depuis le col du Bonhomme jusqu'à Sigolsheim. Après de très violents combats sous la neige, les Français parviennent à déboucher sur la plaine. Les Américains, qui les accompagnent, libèrent Kaysersberg et Ammerschwihr. Colmar est à leur portée, mais la contre-attaque allemande les bloque.

Les alliés subissent dans les Ardennes, les puissantes contre-attaques allemandes. Ils sont obligés de prélever les réserves et des troupes dans les Vosges. Les Allemands en profitent pour lancer une attaque sur Bitche et Saverne le 31 décembre. Les Américains envisagent donc d'abandonner le Bas-Rhin et Strasbourg pour se retirer dans les Vosges. Mais le général de Gaulle parvient à les maintenir en place. La 1re Armée française est chargée de défendre Strasbourg.

Le 5 janvier 1945, les Allemands refranchissent le Rhin en direction de Strasbourg qu'ils assiègent le 7. Ils effectuent également une percée depuis Colmar pour reprendre Erstein. Les combats sous la neige et le froid font de nombreuses victimes chez les alliées. Au nord, de violents combats de chars repoussent les Américains au-delà de la Moder et ce n'est que l'intervention de la 2e Division blindée le 21, qui parvient à stabiliser le front. Le Maréchal De Lattre décide alors de réduire la poche de Colmar. Le 1er Corps d'Armée devra déboucher de Mulhouse et le 2e attaquera du nord. L'attaque du 1er Corps est déclenchée le 20 janvier 1945 sous une tempête de neige et prend les Allemands au dépourvu. Les Allemands s'accrochent cependant avec acharnement dans la région de Mulhouse. Le 2e Corps se lance dans la bataille durant la nuit du 22 janvier avec une division US pour essayer d'atteindre le Rhin en contournant Colmar. La résistance des Allemands est tenace surtout sur Grussenheim et Jebsheim. Le 25, le 21e Corps d'Armée US vient en soutien et parvient à la jonction avec le 1er Corps d'Armée français. Entre Colmar et le Rhin, les combats sont d'une dureté extrême. La ville de Colmar est libérée le 2 février, Rouffach au sud l'est le 3. Neuf-Brisach est libéré le 6 par la 30e Division d'infanterie US. Le 9 février, le Haut-Rhin est libre et la 19e Armée allemande est réduite à néant. Le nord de l'Alsace est libéré le 15 par la 3e Division d'infanterie algérienne.

Jebsheim

Cette casemate vestige de la ligne Maginot a été très malmenée lors de la bataille de la poche de Colmar. Elle est située au bord de la route entre Jebsheim et le monument de la Croix de Wihr.

casemate de Jebsheim
Casemate près de Jebsheim


traces de tir
Traces d'impacts


un obus
Au centre de la photo une tête d'obus fichée dans le béton

coup au but
Un coup au but !

l'entrée
L'entrée passablement endommagée

Ces photographies ont été réalisées en novembre 2008.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 11 janvier 2008

Cette page a été mise à jour le 12 février 2015