Au pied du Hartmannswillerkopf

Le sommet du Hartmannswillerkopf (HWK) surnommé Vieil Armand par le général Serret était un lieu hautement stratégique pour les Français et les Allemands. Depuis le sommet, la vue porte sur toute la plaine d'Alsace et sur la trouée de Belfort. De cet endroit, aucun mouvement de troupes dans la plaine ne passe inaperçu. La bataille du HWK débute le 25 décembre 1914 lorsque le 28e BCA français s'installe au sommet. Le 4 janvier 1915 débutent les attaques allemandes. Les attaques et contre-attaques se poursuivent jusqu'en janvier 1916. Le HWK change ainsi sans arrêt de propriétaire, à certains moments plusieurs fois par jour. En janvier 1916, le front se calme et plus aucune action importante n'a lieu jusqu'au 11 novembre 1918. La bataille du HWK surnommé la mangeuse d'hommes par les poilus fit 30000 morts.

Afin d'approvisionner leurs troupes combattantes au HWK, les Allemands établirent dans la plaine, au pied de la montagne, de nombreux camps. Ils y construisirent de nombreux abris pour les hommes et les munitions. Ceux-ci étaient établis le long des voies ferrées en provenance de la gare de Mulhouse. La région, entre Mulhouse et le Vieil Armand, est truffée d'abris en béton de toutes tailles.

Richwiller

Un très grand blockhaus est situé le long de la route allant de Richwiller à Wittelsheim en face de la zone dénommée Puits Max

abri de Richwiller
Un très grand abri à Richwiller

l'entrée
Cet abri est constitué de dix alvéoles voûtées

a l'intérieur
L'intérieur a malheureusement servi de terrain de jeu à des pyromanes

les alvéoles
Ce blockhaus possède un couloir central donnant accès aux dix alvéoles

Cernay

Au niveau de l'échangeur entre la D83 et la N66 au sud de Cernay se trouve une série d'ouvrages dont certains sont uniques. Plusieurs gros blockhaus sont facilement visibles depuis la route. Le creusement des gravières les a dégagés et isolés dans le plan d'eau.

De la croisière de Cernay (le rond point devant le centre commercial sur la N66) prendre la direction de Belfort. Après l'entrée de la gravière, prendre la 1ere route à gauche et se garer. Dans le bosquet à droite avant le pont se trouve un étonnant blockhaus emboîté. Il est constitué d'une chambre centrale entourée d'un couloir circulaire. L'entrée se fait côté est et chaque face du carré possède deux embrasures de tir en forme de meurtrière. La chambre centrale possède une entrée et une fenêtre et son sol est environ 1 m plus bas que celui du couloir. Il semblerait qu'un premier blockhaus (la chambre centrale) ait été inclus dans un deuxième blockhaus (coordonnée GPS : 47 N 47' 08" et 7 E 10' 47").

ochsenfeld 3-3

ochsenfeld 3-12

ochsenfeld 3-10
Dans la chambre centrale

ochsenfeld 3-8
Le couloir périphérique

Passez ensuite le pont sur la D83 et prenez le chemin à gauche longeant la D83. La forêt à gauche cache quelques blockhaus. L'un d'eux est constitué d'une chambre carrée présentant, côté est, trois meurtrières. Sur le côté ouest, face au front, fut érigé un mur en arc de cercle, muni de nombreux créneaux de tir pour fusil. Ce mur débordant largement de chaque côté du blockhaus en est séparé par un couloir couvert (coordonnée GPS : 47 N 46' 57" et 7 E 10' 01").

ochsenfeld 1-2

ochsenfeld 1-4

ochsenfeld 1-7

ochsenfeld 1-9

ochsenfeld 2-2

ochsenfeld 2-7

ochsenfeld 2-12

ochsenfeld 2-10

Revenez vers le pont et suivez le chemin vers la ferme du Lutzelhof. Devant la ferme prendre, à gauche, le chemin jusqu'à l'étang. Sur la droite de l'étang se trouve un blockhaus constitué d'un long mur faisant face au front. À l'arrière de ce mur ont été aménagés deux abris formés avec des tôles cintrées.

lutzenwald 4

Autour des deux étangs formant le plan d'eau de Cernay se trouvent également quelques blockhaus. Pour y accéder, prendre de la croisière de Cernay la direction de Mulhouse. Se garer sur le parking à droite de la N66 après l'échangeur avec la D83. De là, suivre les chemins contournant les plans d’eau en direction de l'étang de la Poudrière.

Toute une série de blockhaus dont des positions d'artilleries sont situées dans la forêt à l'est de la zone industrielle de l'Europe entre la RN466 et le site de Ball Trapp.

abri à Cernay
Abri pour le personnel dans la forêt de Cernay

un autre
Le même type de blockhaus situé un peu plus profondément dans la forêt

l'intérieur
L'intérieur de ce blockhaus

ce même bunker
Ce même blockhaus perdu dans la forêt

un bunker d'artillerie
Un blockhaus abritant un canon transformé en garage par son propriétaire

bunker détruit
Un des blockhaus de la position d'artillerie

position de canon
Un des postes de tir fortement endommagé

côté front
La façade côté front du blockhaus d'artillerie non détruit

un autre poste
Un autre poste de tir

Reiningue

Autour de la base nautique de Reiningue sont visibles plusieurs ouvrages. La plupart sont visibles en suivant les chemins bien tracés dans la forêt en face du plan d'eau. Depuis le parking du plan d'eau, traversez la route pour rejoindre la piste cyclable et la suivre vers la gauche. Suivre ensuite le 2e chemin bien tracé sur la droite (entre un petit blockhaus et un grand abri). Lors de sa rencontre avec un chemin bien tracé, prendre à gauche. Suivre ce chemin jusqu'au terrain de sport de Reiningue puis revenir, le long de la piste cyclable, vers la base nautique.

plan deau 5-1
Le grand blockhaus à l'ouest du plan d'eau de Reiningue

plan deau 5-4
Une des alvéoles de ce blockhaus

plan deau 3-1
Une des petits blockhaus

plan deau 4-2

Un blockhaus assez étrange se trouve à l'est du plan d'eau. Son accès n'est pas très facile, mais ce fait en suivant le chemin faisant le tour du plan d'eau et une petite excursion dans la végétation dense à l'est du plan d'eau (coordonnée GPS : 47 N 46' 07" et 7 E 14' 46"). Le blockhaus fait environ 15 m de longueur, 3 à 4 m de largeur et 4 m de hauteur. Il comprend une chambre avec deux entrées en chicane. Un mur extérieur prolonge le blockhaus et forme, avec un autre mur construit devant, un couloir. Ce mur possède trois niches probablement destinées à stocker des munitions.

bunker plan deau reiningue 10
Le blockhaus à l'est du plan d'eau

bunker plan deau reiningue 5

bunker plan deau reiningue 7

bunker plan deau reiningue 6

Staffelfelden

Quelques blockhaus sont situés le long de la route menant de Staffelfelden vers Berrwiller. Le premier est situé au bord de l'échangeur entre cette route et la D83 (ancienne RN83) à la limite du terrain sur lequel s'élevait le puits de mine de potasse de Berrwiller (MDPA).

bunker
Un blockhaus avec de nombreux créneaux de tir

l'intérieur
L'intérieur de ce blockhaus

l'arriere
L'arrière avec l'entrée

A 100 m de là, le long de la route se trouve un grand abri d'infanterie constitué de trois alvéoles.

un abri
Un grand abri d'infanterie

l'entrée
Une des deux entrées de l'abri

En revenant vers Staffelfelden, sur la gauche, presque en face du chemin menant vers une ferme, subsiste un poste de combat qui est rempli d'eau.

creneau de tir
Poste de combat

l'entrée
La partie arrière de ce bunker

l'entrée
L'entrée avec le créneau de tir pour mitrailleuse

trou d'obus
Trou d'obus à côté de ce bunker

Un peu plus loin, sur le côté droit de la route, se situe un magnifique blockhaus avec un escalier d'accès au toit servant probablement d'observatoire. Ce blockhaus possède deux alvéoles desservis par un couloir avec deux entrées. Les deux alvéoles communiquent au fond entre elles par un petit couloir possédant trois créneaux de tir. Deux autres exemplaires identiques de ce blockhaus existent aux environs.

abri
Le côté opposé au front

côté front
Le côté faisant face au front

En face de l'aire de repos (parking) est situé un très grand abri d'infanterie constitué de trois grandes alvéoles. Le couloir desservant ces alvéoles est partiellement détruit.

grand abri

l'autre face

coté front

A côté du parking un sentier puis un chemin partent vers le sud. Le long de ce sentier sont situés quelques blockhaus à munitions. Le long du chemin à droite et à gauche sont situés deux blockhaus possédant un escalier d'accès au toit (identique à celui vu ci-dessus). L'un des deux possède au-dessus d'une des entrées une inscription. Un peu plus loin sont situés deux abris dont l'un est désigné par l'inscription "Feste Hacker".

abri à munitions
Abri à munitions

autre abris
Un autre

bunker
Le deuxième blockhaus avec escalier

inscription
L'inscription au-dessus de l'entrée

une alvéole
L'intérieur du blockhaus

créneau de tir
Un des créneaux de tir

le troisième
Le troisième blockhaus de ce type

le couloir
Le couloir avec les ferrures de la porte blindée

l'arriere
Le côté exposé au front

les deux derniers
Les deux abris de la "Feste Hacker"

le petit abri
Le petit abri

le grand
Le grand abri qui possède l'inscription

l'inscription
L'inscription "Feste Hacker"

 

Issenheim

Ce blockhaus est situé dans l'échangeur entre la D430 et la RN83 au Sud d'Issenheim.

beau bunker
Un très beau blockhaus

quel architecture !
Au vu de l'architecture, ce blockhaus servait probablement de poste de commandement

couloir d'entrée
Le couloir d'entrée

une des alvéoles
Une des deux alvéoles de ce blockhaus

Wittelsheim

terril amélie 18

terril amelie 9

À l'est du village à proximité du terril de l'ancienne mine Amélie subsistent les restes d'un véritable village de blockhaus. J'y ai compté onze petits abris et un gros blockhaus. Les petits abris possèdent une chambre accessible par une entrée placée du côté nord-est. Le gros blockhaus possède deux chambres dont l'accès se fait par un couloir transversal muni d'une entrée à chaque extrémité. La chambre côté ouest est munie de deux créneaux de tir (mitrailleuse ?) dirigé vers le sud. Les blocs de béton munis de dispositifs d'ancrage et visibles à proximité sont vraisemblablement les fondations d'un chevalet d'un des puits de la mine de potasse Amélie. Pour y accéder, prendre au centre de Wittelsheim la direction de Pulversheim (en passant à côté de l'église). À l'embranchement en "Y" (direction maison forestière), prendre la rue à droite. Poursuivre sur le chemin et prendre le 1er chemin à gauche (coordonnée GPS : 47N 48' 13" et 7E 15' 13").

terril amelie 17

terril amelie 11

Ces photographies ont été réalisées entre décembre 2008 et janvier 2015.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 11 janvier 2009

Cette page a été mise à jour le 19 décembre 2015