Hartmannswillerkopf
La montagne de la mort

4e partie

Dans cette nouvelle partie, nous vous convions à la découverte d'un des flancs nord du Hartmannswillerkopf, le Hartfelsen, dénommé "Roche Dure" par l'état-major français. Le Hartfelsen est un petit sommet culminant à 741 m d'altitude intercalé entre le Hartmannswillerkopf au sud et le Sudelkopf au nord. Il est séparé du Hartmannswillerkopf par le ravin de Bonnegoutte et du Sudelkopf par le ravin du Kaltenbach. Les deux ruisseaux se rejoignent au niveau de la croix Zimmermann.

HWK
Le Hartmannswillerkopf vu depuis le Hartfelsen

poste mg zimmermann 10
Poste de mitrailleuse allemand près de la Croix Zimmermann

Le sommet du Hartfelsen fut occupé par un château construit à une date non connue par les nobles de Pfaffenheim. Il est cité en 1297 comme étant une propriété de l'évêque de Strasbourg. Il est planté à la limite du territoire de la puissante abbaye de Murbach. Il passa aux mains des comtes de Morimont en 1455 avant d'être totalement rasé en 1525 par les Rustauds. Mis à part le fossé creusé dans le rocher, il n'en reste que quelques vestiges de murs quasiment harassés jusqu'au niveau du sol. Les vestiges de murs visibles au nord du sommet à proximité de la croix commémorative du 6e bataillon territorial de chasseurs (BTC) sont les vestiges des abris construits par les soldats français qui occupaient ce sommet. Occupé dès les premiers mois de la guerre par des unités de la 66e division d'infanterie, le site devint, en décembre 1914, un des secteurs du front du Hartmannswillerkopf. En janvier 1915, une compagnie du 68e bataillon de chasseurs alpins de réserve, commandé par le lieutenant Sicurani, y établit un poste d'observation pour surveiller les pentes nord du Hartmannswillerkopf occupé par les troupes allemandes. Nommé capitaine le 7 juillet 1915, il est mortellement blessé le 22 décembre 1915 lors d'une contre-offensive entre le Bischofshut et le sommet du Hartmannswillerkopf. Sa compagnie éleva une chapelle en son nom non loin du Hartfelsen, la chapelle Sicurani. La position du Hartfelsen constituait un excellent observatoire permettant la surveillance du flanc nord du Hartmannswillerkopf et du flanc sud du Sudelkopf, qui furent soumis à d'âpres combats en 1915 et 1916. Cette position permettait également la protection de l'accès au Freundstein et au-delà à la vallée de la Thur tenu par les Français.

croix 6e btc
La croix commémorative du 6e BTC

hartfelsen 2
Les vestiges des abris français au sommet du Hartfelsen

Au départ de la croix Zimmermann, nous suivons le chemin forestier longeant le ruisseau de Bonnegoutte. Nous sommes ici dans les lignes allemandes. À moins de 100 m de la croix, un sentier partant sur la gauche donne accès à un poste de combat allemand creusé dans le rocher sur la rive droite du ruisseau. Un escalier mène au parapet de tir occupé par une mitrailleuse.

poste mg zimmermann 1
Le poste de mitrailleuse allemand près de la Croix Zimmermann

poste mg zimmermann 2
Escalier menant au parapet de tir de la mitrailleuse

poste mg zimmermann 8
Entrée d'abri au niveau du parapet de tir du poste de mitrailleuse

poste mg zimmermann 7
Dans la galerie creusée dans la roche au niveau de ce poste de mitrailleuse

 Revenus sur le chemin, nous passons successivement la Feste Weber (en hauteur sur le côté droit du chemin), la Feste Limburg, la Feste Starkenburg (également en hauteur sur le côté droit du chemin) pour arriver à la Feste Stein dont les deux abris sont disposés de chaque côté du chemin. Il nous semble qu'il y a une confusion entre la Feste Limburg et la Feste Stein sur les cartes. D'après la carte de l'association des amis du Hartmannswillerkopf en partant de la croix Zimmermann, on passe d'abord près de la Feste Stein puis à la Feste Limburg or l'inscription figurant au fronton de la 2e construction cite le Vizefeldwebel (Vzfw) Stein. Donc pour nous les deux noms ont été inversés sur la carte (voir également la page HWK 3e partie).

feste weber 1
La Feste Weber

feste weber 2
L'inscription de la Feste Weber

feste weber 8
La Feste Weber

feste weber 5
Dans la Feste Weber

feste limburg 1
La Feste Limburg

feste limburg 5
Dans la Feste Limburg

feste limburg 7
La galerie partant de la Feste Limburg

feste limburg 8
La Feste Limburg

starkenburg 1
L'abri Starkenburg

starkenburg 4
Dans l'abri Starkenburg

feste stein 1
La Feste Stein

feste stein 2
La Feste Stein

Après le passage de la Feste Vogelsheim (accessible par le bas depuis le chemin et par le haut depuis le sentier), nous prenons le sentier partant à droite en direction de l'abri Baratin. Ce sentier débouche sur un nouveau chemin que nous empruntons vers la droite (rester à droite à la patte d'oie). Il nous mène vers la barre rocheuse surplombant le ravin du Kaltenbach en passant sous les Feste Kropp, Hindenburg et Hoock. Arrivée au bout du chemin, nous entamons une partie de hors-piste en grimpant le long de l'arête rocheuse vers les sommets. Le long de cette arête sont disséminés les observatoires et les postes de mitrailleuses allemands de la Bremerburg, du Kronprinz et de la Felsenburg.

feste vogelshein 18
Un des abris de la Feste Vogelsheim

feste vogelshein 17
La Feste Vogelsheim

feste vogelshein 11
Un autre abri de la Feste Vogelsheim

feste vogelshein 12
Inscription à la Feste Vogelsheim

feste vogelshein 13
Dans cet abri de la Feste Vogelsheim

feste vogelshein 14
Un autre abri de la Feste Vogelsheim

bremerburg 2
Observatoire de la Bremerburg

felsenburg 1
La Felsenburg

felsenburg 3
Un abri de la Felsenburg

felsenburg 2
Coupole observatoire à la Felsenburg

De là, nous rejoignons un nouveau chemin forestier que nous empruntons vers la gauche afin de rejoindre un sentier nous permettant de progresser vers le sommet. Au prochain chemin forestier, nous reprenons à droite. Nous sommes à présent dans les lignes françaises. Après le passage d'un observatoire en béton de forme bizarre accroché au-dessus d'un à pic (en contrebas du chemin) nous prenons le chemin balisé à gauche qui mène au sommet du Hartfelsen.

obs nord roche dure 2
Observatoire au nord du Hartfelsen

obs nord roche dure 4
Observatoire au nord du Hartfelsen

Du sommet, nous nous avançons le long de la crête pour atteindre le point le plus à l'est du promontoire. De là, nous empruntons le vestige de chemin forestier qui descend sur le flanc gauche pour rejoindre le sentier (balisage rond jaune) qui descend vers l'abri Baratin. Cet abri français a été nommé ainsi en l'honneur du capitaine Baratin de la 10e compagnie du 68e bataillon de chasseurs alpins. Un peu plus bas à droite du sentier est visible un observatoire individuel. Nous poursuivons la descente sur le sentier jusqu'au chemin forestier que nous prenons vers la gauche.

abri baratin 1
L'abri Baratin

abri baratin 2

abri baratin 3

abri baratin 6
Observatoire individuel sous l'abri Baratin

poste mg sous roche dure 4
Observatoire ou poste de mitrailleuse en 1re ligne allemande (?) en dessous du Hartfelsen

poste mg sous roche dure 1
Vestiges d'abri près de ce poste en 1re ligne

 poste mg sous roche dure 5
Vestiges de tranchée près de ce poste en 1re ligne

poste mg sous roche dure 2
Vestiges d'abri près de ce poste en 1re ligne

Le chemin nous mène vers une concentration de plusieurs postes de mitrailleuses ou d'observatoires en première ligne allemande avant de déboucher sur le chemin forestier emprunté au début du circuit. Nous repartons vers la gauche pour nous rendre aux Feste Kropp, Hindenburg et Hoock qui sont au-dessus du chemin soit en dessous selon le chemin emprunté à la patte d'oie. Depuis la Feste Hoock, nous grimpons, hors-piste, vers l'abri surplombant cette Feste Hoock. Depuis cet endroit, nous prenons le chemin vers la droite (abri dans notre dos), puis le sentier à gauche qui redescend en passant devant la concentration de postes de mitrailleuses vues juste avant. Nous prenons ensuite le chemin vers la gauche pour rejoindre le sentier emprunté à l'aller pour revenir vers la croix Zimmermann.

feste kropp 2
La Feste Kropp

feste hindenburg 1
La Feste Hindenburg

feste hindenburg 4
Le blason au fronton de la Feste Hindenburg

feste hoock 2
La Feste Hoock

feste hoock 3
L'inscription de la Feste Hoock

feste hoock 2-1
Le Feste Hoock II

feste hoock 2-3
La Feste Hoock II

feste hoock 2-4
L'inscription au fronton de la Feste Hoock II

À la croix Zimmermann, nous remontons sur une centaine de mètres le vallon du Kaltenbach pour rejoindre une installation de bains installés par les soldats allemands.

bain kaltenbach 1
Abri près des bains du Kaltenbach

bain kaltenbach 4
L'installation des bains du vallon du Kaltenbach

Ces photographies ont été réalisées en avril 2018.

 

Y ACCÉDER:

La croix Zimmermann est située sur la route allant de Wuenheim ou de Soultz au col Amic. En venant de Soultz, prendre la direction de Jungholtz par la D51. A la sortie de Soultz, prendre à gauche vers Wuenheim et continuez sur cette route. A la patte d'oie après le monument "Rote Rain", prendre à gauche.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

Cette page a été mise en ligne le 10 mai 2018

Cette page a été mise à jour le 10 mai 2018