Suivez les Cicatrice de Guerre sur INSTAGRAM logo instagram

Le cimetière roumain de la Gauchmatt

Ce petit cimetière qui regroupe 687 soldats roumains de la 1re Guerre mondiale est la plus grande nécropole roumaine de France. Elle fut inaugurée en 1924 par le roi Ferdinand 1er et la reine Marie de Roumanie.

cimetiere roumain 21

La Roumanie était l'allié de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie avant la 1re Guerre mondiale. Elle se déclara neutre au début du conflit avant de se rallier à la France en 1916. Considérée comme des traîtres, la Roumanie fut rapidement écrasée par l'armée allemande. Les prisonniers de guerre roumains eurent ensuite à subir de sévères représailles de la part des Allemands victorieux qui les déportèrent dans des camps loin de leur patrie. En 1917 et 1918, 2344 prisonniers de guerre roumains trouvèrent la mort dans les camps d'internement allemand en Alsace et en Lorraine.

cimetiere roumain 5

cimetiere roumain 12

Les premiers prisonniers roumains arrivèrent à Soultzmatt au début de 1917. Ils arrivèrent entassés dans des wagons cadenassés à la gare de Rouffach en provenance de Transylvanie et durent rejoindre le camp allemand du Schaefertal à pied. L'armée allemande avait établi dès le début de la guerre à la Gauchmatt un camp de repos pour les troupes du front des Vosges. Le camp dénommé "Kronprinzlager" pouvait accueillir 500 soldats. Les prisonniers roumains, au nombre de 70, étaient logés dans deux baraques humides et froides disposées à l'extérieur du camp. Ils étaient surveillés par 15 gardes. Au fur et à mesure des décès, de nouveaux prisonniers étaient amenés afin de garder un effectif constant. Les prisonniers étaient soumis aux travaux forcés. Ils étaient affectés à la coupe de bois, à l'entretien des chemins et des routes et au nettoyage du camp. Durant l'hiver 1917, particulièrement glacial, beaucoup de prisonniers moururent d'épuisement et de faim malgré l'aide que leur apporta, au mépris de leur vie, la population de Soultzmatt. Selon les archives, il y eut 17 morts en février 1917, 79 morts en mars 1917, 48 morts en avril 1917 et 4 morts en mai 1917. En tout, entre janvier 1917 et décembre 1918, 176 prisonniers moururent au camp du Schaefertal. Les morts étaient entreposées dans la chapelle du Schaefertal pour être enterrées, par les prisonniers eux-mêmes, le dimanche à côté du cimetière de Soultzmatt. À partir de début mars 1917, les morts étaient tellement nombreux qu'il fallut les enterrer tous les jours, voire même plusieurs fois par jour.

cimetiere roumain 10

cimetiere roumain 9

En 1919, le conseil municipal de Soultzmatt décida de mettre à la disposition de la Roumanie le terrain occupé par le camp militaire allemand du Schaefertal pour y créer une nécropole. À partir de 1920 y furent regroupés les corps de 687 soldats décédés en captivité dans 35 communes d'Alsace. Ces soldats reposent dans 355 tombes individuelles (103 sont restés des inconnus) et dans deux ossuaires. Parmi ces morts, 68 % sont décédés en janvier, en février et en mars 1917. Seulement 8 décédèrent en 1918. La nécropole fut inaugurée en 1924 par Sa Majesté le roi Ferdinand 1er (1868-1927) et par sa femme la reine Marie (1875-1938). Celle-ci, après avoir déposé une couronne d’arums et de roses au pied de la grande croix, déposa sur chaque tombe un bouquet d’œillets rouge et blanc. Jusqu'à sa mort, elle revint régulièrement sur le site. En 1931 les croix en bois furent remplacées et en 1933 fut érigée une statue en bronze à l'effigie de la reine Marie. Sa statue fut inaugurée en 1936 lors d'une visite du nouveau couple royal. La nécropole est, depuis 2017, classée Monument historique.

cimetiere roumain 15

cimetiere roumain 14

Ces photographies ont été réalisées en mai 2017.

 

Y ACCÉDER:

De Soultzmatt, prendre la direction de Wintzfelden par la D40III, puis, à la sortie du village, prendre à gauche la D40 vers Schweighouse. Le cimetière est sur la gauche de la route après le terrain de sport de la Gauchmatt et avant l'embranchement pour le Val du Pâtre (Schaefertal).

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 06 janvier 2019

Cette page a été mise à jour le 06 janvier 2019