Le cimetière allemand de la Cambe

La Normandie compte six cimetières militaires allemands (78 070 morts), 17 cimetières britanniques et canadiens (22 410 morts et 2308 morts allemands), deux cimetières américains (13 796 morts) et un cimetière polonais totalisant plus de 100 000 soldats tués lors de la bataille de Normandie (sans compter les corps rapatriés dans leur pays).

la cambe 1

Le cimetière de la Cambe résulte d'un cimetière provisoire établi durant l'été 1944 par les Américains sur deux terrains adjacents où furent inhumés les morts américains et allemands. Les soldats américains furent transférés, après-guerre, au cimetière de Colleville-sur-Mer ou rapatrié aux États-Unis. En 1954, un accord franco-allemand fit de la Cambe un des six cimetières allemands de Normandie. Sur un terrain de 7 hectares furent regroupés les soldats tombés durant la bataille de Normandie et inhumés dans plus de 1400 cimetières communaux de l'Orne et du Calvados. Ils s'ajoutèrent au plus de 8000 morts déjà présents. Le cimetière fut achevé en 1961. Il fut inauguré en septembre de cette année. Depuis cette date, 700 corps retrouvés y furent inhumés.

la cambe 3

la cambe 5

Le cimetière est composé de 49 rectangles d'environ 400 tombes dont chacune est marquée d'une petite dalle. Au centre se dresse un tumulus surmonté d'une croix de 5 m de hauteur en lave noire encadrée par deux statues. Le tumulus est la sépulture de 207 soldats inconnus et de 89 soldats dont le nom est gravé sur une plaque au pied du tumulus. Le cimetière compte 21 222 corps parmi lesquels se trouve, bloc 47, la tombe de Michael Wittmann, l'as des Panzers allemands qui fut tué le 8 août 1944 dans son char Tigre lors de l'opération "Totalize". Totalisant 138 chars et 132 canons ennemis détruits, il était le chef de char allemand le plus décoré de la 2e Guerre mondiale. Son corps probablement enterré près de son char détruit ne fut retrouvé, avec les quatre autres membres d'équipage, qu'en 1983 lors de la construction d'une route.

la cambe 11

la cambe 2

Dans le cimetière se trouve également Adolf Diehmann, tué le 29 juin 1944. Il était le Sturmbannfuhrer SS, commandant le 1er bataillon du régiment Der Fuhrer de la 2e division SS Das Reich, responsable du crime de guerre d'Oradour-sur-Glane dans la Vienne. S'y trouve aussi Sigismund Helmut Von Dawans, général major de la Wehrmacht, tué le 10 juin 1944 lors du raid aérien sur le quartier général du groupe Panzer Ouest. Victor Von Drabich-Waechter, generalleutnant, commandant de la 326e Infanterie Division, envoyée en renfort en Normandie en juillet et anéantie dans la poche de Falaise, tué le 2 août 1944, y est également inhumé. Un autre inhumé du cimetière est le soldat puis prisonnier Heinz Gnibl. Libéré le 25 mars 1949, il fut obligé de quitter Ruberoy (près de Trévières) pour retourner en Allemagne. Comme son train ne partait que l'après-midi, il voulut rendre un dernier service à son logeur. En brulant des branchages, il fut tué par l'explosion d'un obus enfoui sous les branchages.

la cambe 10

la cambe 12

Ces photographies ont été réalisées en juin 2017.

 

Y ACCÉDER:

Le cimetière allemand de la Cambe est situé le long de la N13, à quelques kilomètres d'Isigny-sur-Mer, près du village de la Cambe. L'accès est fléché.



Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 24 septembre 2017

Cette page a été mise à jour le 24 septembre 2017