Autour du Linge

La bataille du Linge débute en février 1915 lorsque les Allemands commencent la fortification du site. Les premières attaques françaises ont lieu les 15, 16 et 18, 19 juin 1915. Mais ce n'est que le 26 juillet que les Français parviennent au sommet d'où ils sont très rapidement délogés. Le 4 août, les Allemands déversent 40000 obus sur les 3 km du front du Linge qui font 2000 morts. Lors d'une offensive, le 9 septembre, les Allemands utilisent des lance-flammes. La 47e Division d'Infanterie française y perdra 170 officiers et 900 hommes. Le 16 octobre aura lieu la dernière offensive allemande. Pour les états-majors, le Linge est une bataille classée. L'affrontement entre les deux camps se poursuivra cependant de manière sporadique dans les premières lignes distante de 20 m. Le Linge qui fut surnommé le tombeau des chasseurs, restitue encore aujourd'hui les corps des vaillants combattants qui y disparurent. Dix-sept mille hommes trouvèrent la mort sur ce sommet soit près de 268 morts par jour.

Les fortifications ne furent pas limitées au sommet où a lieu la bataille. De nombreux abris sont disséminés dans la forêt couvrant les sommets alentour et notamment le long des chemins d'accès au champ de bataille parcouru par les colonnes de ravitaillement en hommes et en matériels.

A l'entrée de Labaroche

labaroche 3
Blochaus allemand en contre-bas de la route D11 en peu avant les premières maisons de Labaroche

labaroche 4
Ce blockhaus est décoré avec l'inscription "Erbaut Marz-August 1918 2/ Bay. Ldw. FAR 2.Zug"

Le long de la route en venant des Trois-Epis

Hopital
Hôpital allemand le long de la route D11 allant de Labaroche vers le Linge


hôpital allemand
Vue de face de cet hôpital


l'intérieur
A l'intérieur de l'hôpital

en cours d'effondrement
L'intérieur est en cours de comblement

Au sommet du Hohnack

observatoire
Observatoire allemand donnant sur la plaine d'Alsace

entrée d'une casemate
L'entrée d'un autre observatoire

accès de l'observatoire
Une ouverture de cet observatoire

La Croix de Wihr

Ce monument commémore l'avancée victorieuse des hommes du 152e régiment d'infanterie (RI) contre les troupes allemandes lors de l'offensive du 19 août 1914. À cet endroit, le 152e RI, qui gagnera au HWK le nom des Diables Rouges, s'est battu au corps à corps à la baïonnette. La Croix de Wihr marque l'avancée ultime de l'armée française en Alsace durant la 1re Guerre mondiale.

croix de whir

croix de wihr 4
Vestiges d'abris allemand en contre-bas de la Croix de Wihr

croix de wihr 7

breitenberg 2
Blockhaus allemand au Breitenberg (accessible par le chemin balisage croix jaune partant à gauche de la Crox de Wihr)

breitenberg 3
Blockhaus allemand au Breitenberg

Dans la forêt à l'est du champ de bataille

abri
Vestiges d'un abri allemand en pierre le long du chemin menant aux pierres tremblantes

une autre vue
Une autre vue de cet abri

Ces photographies ont été réalisées en octobre 2008 et en avril 2019.

 

Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont donnés sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accès au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

 

Cette page a été mise en ligne le 11 janvier 2009

Cette page a été mise à jour le 12 mai 2019