La fontaine de Vaucluse

La fontaine de Vaucluse
La résurgence

Au pied d'une falaise verticale de 240 m de hauteur se trouve un puits d'une dizaine de mètres de diamètre. Il est rempli d'une eau dont la couleur varie du vert émeraude au bleu noir en passant par le brun. Ce puits est la résurgence d'un immense réseau souterrain couvrant 1240 km2. Il rassemble les eaux pluviales du Mont Ventoux, des monts de Vaucluse et de la montagne de Lure. Les eaux de cette résurgence s'écoulent au travers de failles dans la Sorgue, qui prend sa source à cet endroit. Lors de fort apport d'eau (débit supérieur à 22 m3/s), la fontaine déborde. Son débit peut atteindre les 120 m3/s. Le débit moyen est de 630 millions de m3 par an. Ce qui en fait la première résurgence d'Europe et une des plus importantes du monde.

la falaise
La falaise abritant la Fontaine de Vaucluse

La fontaine de Vaucluse est un puits quasiment vertical dans lequel l'eau monte et descend selon l'importance du débit. Une résurgence présentant cette caractéristique est d'ailleurs désignée sous le terme de source vauclusienne.

la fontaine
La fontaine de Vaucluse

La fontaine de Vaucluse est un des gouffres noyés parmi les plus profonds au monde. La partie explorée atteint 305 m de profondeur. Mais rien ne permet d'affirmer que le fond atteint à cette profondeur est la limite inférieure du gouffre.

la vasque
Le fond de la vasque

La fontaine a de tout temps intrigué les hommes. En 2001, deux plongeurs découvrirent par 22 m de profondeur des pièces de monnaie. Des campagnes de fouilles organisées en 2002 et 2003 mirent à jour 1624 pièces de monnaie, des clous en fer, des bracelets en bronze et des fibules. Ces éléments furent retrouvés dans les fissures des parois. La plupart des pièces de monnaie sont en bronze avec 8 pièces en or et 15 en argent. Elles ont été datées de l'époque gallo-romaine entre le 1er siècle av. J.-C. et le Ve siècle apr. J.-C.. La plus ancienne est frappée du "Crocodile de Nîmes" et est datée de 70 à 30 av. J.-C.. Les Gaulois vénéraient les sources. Ils y plaçaient le lieu de résidence de certains de leurs dieux et les honoraient par le jet rituel de pièces. La plupart des pièces découvertes ont été frappées à Rome, quelques-unes à Nîmes (le "Crocodile de Nîmes") et Lyon, d'autre à Trèves en Allemagne et même à Thessalonique en Grèce. Les spéléologues découvrent toujours des pièces récentes, ce qui prouve que la pratique du jet de pièces dans la fontaine est toujours d'actualité.

le deversoir
Le seuil de la fontaine par où passe l'eau lorsqu'elle déborde

À partir du XIIIe siècle, de nombreux moulins et scieries s'établissent le long de la Sorgue en contre bas de la résurgence. En 1522, s'ajouta le premier moulin à papier. Les artisans qui utilisaient l'énergie hydraulique notaient soigneusement les variations de hauteur d'eau. De ces statistiques, il résulte qu'en 1683 le niveau de l'eau descendit à 20 m sous le bord du déversoir. Ce niveau historiquement bas fut marqué par une croix gravée dans la roche.

L'exploration de la fontaine débuta officiellement au XIXe siècle. En 1869, alors que la fontaine était à un niveau particulièrement bas, fut installée une échelle de mesure d'une hauteur de 25 m. Celle-ci est toujours utilisée pour lire la hauteur de la fontaine. En même temps, un plongeur atteignit la profondeur de 6 m. Juste après, le niveau grimpa de 20 m, engloutissant une barque que les ouvriers avaient attachée au pied de l'échelle de mesure. Cette barque est toujours coincée dans une faille à 25 m de profondeur.

plan de la fontaine

En 1878, Nello Ottonelli plongea à l'aide d'un scaphandre lourd jusqu'à -23 m. En 1946, Jacques-Yves Cousteau, en utilisant le scaphandre autonome qu'il venait de mettre au point, atteignit la profondeur de 46 m. En 1955, l'équipe Cousteau atteignit la profondeur de -74 m. Durant ces plongées, ils reconnurent deux départs de sources secondaires à -36 m et à -51 m et une immense galerie qu'ils baptisèrent "Prado".

En 1967, l'équipe Cousteau mit en œuvre le premier véhicule robotisé qui permit l'exploration jusqu'à -106 m. En 1974, un arrêté interdit les plongées dans la fontaine pour des raisons de sécurité.

En septembre 1981, l'Allemand Jochen Hasenmayer plonge seul de nuit pour atteindre la profondeur de -145 m. Trois semaines plus tard, la société spéléologique de Fontaine de Vaucluse (SSFV) reprend l'exploration, aidée par la Comex. Le plongeur Touloumdjan atteint -153 m.

La falaise
La falaise vue depuis la Fontaine

En 1983, Hasenmayer devient à ce jour, le plongeur ayant atteint la plus grande profondeur : -205 m.

L'exploration se poursuivit à l'aide d'engin filoguidé. En 1983, le "Sorgonaute" atteint -245 m. En 1984, le "Sorgonaute II" implosa à -205 m. En 1985, le "Modexa" descendit à -305 m (329 m sous le déversoir). À cette profondeur, il se posa sur un fond sablonneux. Les images transmises laissent supposer que ce n'est pas le fond du gouffre. En effet sur ce fond, aucun gros bloc de pierre n'est visible et aucune trace du "Sorgonaute II" ne fut découverte.

le belvédere
Le belvédère surplombant la Fontaine

En 1989, la SSFV à l'aide du "Spélénaute" dresse une nouvelle carte du gouffre jusqu'à -308 m. En 1996, la SSFV avec le "Spélénaute" découvre à -174 m une nouvelle salle de dimension importante et en 2004 le même "Spélénaute" explore la galerie du "Prado".

la Sorgue
La Sorgue en aval de la Fontaine

 Pour tout amateur de nature, la découverte de la Fontaine de Vaucluse est indispensable. Le village enchantera tout les amateurs de vielles pierres. Pour visiter ce lieu aux portes du Lubéron, réservez votre hôtel en regardant ici. Depuis votre lieu de séjour, partez à la découverte de la Provence et goutez aux saveurs de la cuisine à l'huile d'olive.

Ces photographies ont été réalisées en juin 2006.

 

Y ACCÉDER:

La fontaine est accessible à pied depuis le centre du village de Fontaine de Vaucluse (parking payant obligatoire) en longeant le bord gauche de la Sorgue (parcours fléché).

La Sorgue
La Sorgue à Fontaine de Vaucluse

Coordonnées GPS

49 N 02.151

01 E 48.871

Altitude 119 m

 

 

Cette page a été mise en ligne le 07 mai 2007

Cette page a été mise à jour le 17 octobre 2011